Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2004 Tyhjyys
2006 Äpäre
2017 Lupaus
 

- Membre : Shape Of Despair

AJATTARA - Lupaus (2017)
Par MEFISTO le 24 Juin 2017          Consultée 407 fois

La carrière d'AJATTARA est un vrai feuilleton ; après deux annonces de séparation en 2005 et 2012, les Finlandais ont finalement accouché de leur huitième rejeton ! Comme quoi les relations à long terme… Certains seraient même prêts à parier leur dernier môme que ça ne vaut pas de la merde en 2017 et que nos grands-parents seraient restés ensemble simplement pour les conventions… Allez savoir, les guerres de génération j'en ai ma claque, personne ne gagne et c'est vraiment chiant à disputer.

Alors revenons à réalité ; "Lupaus" est quand même le huitième album d'AJATTARA, qui m'était totalement inconnu avant cette bonne vieille année bénie 2017. On a donc un autre vétéran sous le coude qui entre sur NIME par la grande porte de l'auspice, avec derrière la cravate l'étiquette Black Metol. À l'écoute de ce "Lupaus" toutefois, il est aisé de se rendre compte que l'étiquette des Finlandais s'avère surtout une devanture qu'une vraie boutique démoniaque, tellement leur musique est aisément assimilable.

Ah mais attendez… N'est-ce pas là un gage de réussite sous certaines chapelles modernes ? Des communautés de fans ne se contenteraient-elles pas d'un Black'N'Roll hyper accessible, pas trop obscur, vendu par un chanteur charismatique compensant le manque de violence du combo par une énergie contagieuse, bien que superficielle après le moindre recul ? Eh ben oui, certains clochers résonneront de bonheur devant une telle mouture de Black facile d'écoute, à l'adoption automatique de riffs/atmosphères/mélodies/refrains trop faciles à ingurgiter et digérer. Parfois, la Pop s'invite dans les styles les plus extrêmes, sans qu'on sache comment les appeler ou, pire, les qualifier. Eh ben, en frais de Black, AJATTARA est une véritable risée, qui, je l'espère, ne se prend pas au sérieux, sinon, nous sommes en présence d'un des combos les plus ridicules de l'histoire.

Vous voulez vérifier ? Écoutez "Ave Satana" et essayez de ne pas rire. Surtout à la fin. Cette pièce est un miroir de ce pitoyable album, un huitième pourtant pour les Finlandais, qui auraient eu intérêt à apprendre ne serait-ce que leurs bases… Et à utiliser le chant clair davantage, car il fournit les seuls passages dignes d'intérêt pour moi sur "Lupaus". Il y en a heureusement quelques-uns...

Mais vous dire la platitude de ce groupe... Pourtant mené par l'ex-chanteur d'AMORPHIS, Ruoja ! La question que je lui poserais au beauf ? Qu'as-tu voulu accomplir avec ce groupe, bordel ? Car non seulement ne fais-tu pas peur à quiconque et ne réinventes-tu absolument aucune base du Black, mais ton chant de merde et tes compos d'une faiblesse abyssale ne font pas le poids face au style d'avant. Alors imagine celui d'aujourd'hui, boosté aux manettes et aux machines que tu ne sembles pas nécessairement connaître, vu que tu sembles miser sur une formule obsolète depuis les années 90. Et je suis poli, diantre !

Même à six, les Finlandais ne peuvent éviter le mur de l'inutilité contre lequel le gros bon sens les projette. C'est ainsi quand on pond des riffs mous qui n'impressionnent personne et qu'en cette ère moderne, on offre ce genre d'œuvre au public avide de nouveauté… nouvelle !

"Lupaus", mes chers amis qui me suivez depuis ma prise de conscience du bon Metal qui botte, n'a pratiquement aucun intérêt. C'était ma première impression et ce sentiment est demeuré ancré malgré plusieurs chances et écoutes. Ma liste d'attente est longue et contient des perles, alors les coquilles aux trois-quarts vides... AJATTARA, you're out !

Note : 1,5/5, arrondi au supérieur parce que je suis de bonne humeur et que, je dois l'avouer, AJATTARA n'est pas entièrement vide de sens. Il est juste rendu... vieux.

Podium : heu... "Amen" et la pièce-titre ?

Indice de violence : 2/5.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


THULCANDRA
Fallen Angel's Dominion (2010)
La résurrection de DISSECTION !

(+ 1 kro-express)



ARCKANUM
ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ (2009)
Laissez la bête en vous sortir...


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Ruoja (chant, guitare)
- Tohtori Kuolio (basse)
- Raajat (synthé, chant)
- Kalmos (guitare)
- Tartunta (guitare)
- Malakias 6,8 (batterie)


1. Saatanan Sinetti
2. Ristinkirot
3. Suru
4. S.i.n.Ä.
5. Amen.
6. Ave Satana
7. Uhrilahja
8. Lupaus
9. Machete



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod