Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH PLEIN DE TRUCS  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FLOURISHING - The Sum Of All Fossils (2011)
Par POSITRON le 16 Juin 2017          Consultée 212 fois

L'impossibilité de suivre la masse des sorties Metal n'est pas un thème nouveau lorsqu'il s'agit d'introduire une critique de disque. Au milieu des grosses sorties, des hidden gems, de la difficulté de séparer innovation, recopiage, bricolage, fausseté, plagiat, génie, arnaque, il paraît de plus en plus nécessaire de cesser de se battre et de se laisser couler, de retrouver une insouciance de néophyte. De cesser de suivre les sorties des grands groupes d'autrefois qui, lessivés, viennent recycler leurs débuts de carrière et leurs influences pour en faire des disques que l'on qualifiera d'acceptables par nostalgie et attachement même quand ils n'ont aucun intérêt.

MAMALEEK, ORGONE, VIOLET COLD, SOREPTION, ENCENATHRAKH, MOLESTED, HUMAN REMAINS, PSYCHOTIC WALTZ, LIERS IN WAIT, 7 H.TARGET, BEHOLD THE ARCTOPUS, BLOTTED SCIENCE, SPASTIC INK, DISCORDANCE AXIS, SEBKHA-CHOTT, et enfin notre sujet d'aujourd'hui : FLOURISHING. Autant de groupes non traités jusqu'à présent sur NIME par manque de temps, parce qu'il y a trop à écouter, tant de groupes qui mériteraient qu'on les écoute et sans même parler de les aimer, qu'on les connaisse et qu'on forme à leur sujet une opinion. Et je ne parle pas bien sûr des centaines de groupes chroniqués sur NIME mais dédaignés par moi comme par vous chers lecteurs, et de leurs discographies souvent incomplètes(*).

The longer you've been, the further along you are. There is no turning back. None of us have any purity.

FLOURISHING est la rencontre, le temps d'un album – celui-ci – encadré par deux EP, du Death Metal un peu Post/dissonance à la GORGUTS, avec le Post Hardcore. Très exactement avec diverses touches de genres dérivés du Punk Hardcore : le Hardcore originel lui-même mais également le Post Hardcore (comprendre FUGAZI) ainsi qu'un Sludge éventuellement atmosphérique (comprendre NEUROSIS) dans les passages les plus lents. Et je vais même citer le Noise Rock, tiens parce que j'ai envie même si tout ce que j'ai cité avant intègre cette influence, mais un petit rappel ne fait jamais de mal. On ajoutera à ce GORGUTS x Post HxC une bonne grosse dose d'IMMOLATION époque "Close To A World Below" ("A Thimble's Worth") et on pourrait ainsi fort logiquement penser à ULCERATE, PYRRHON, et toute cette sorte de groupes.

Mais il y a le Ponque impromptu, manipulé avec ingénuité, déboulant avec spontanéité. FLOURISHING démontre des envies occasionnelles de Punk dans sa batterie, expose des saillies rythmiques ou mélodiques bien peu GORGUTSiennes et bien plus Post Hardcore (entre autres le riff FUGAZI de "A Thimble's Worth" ou la partie en chant clair de "The Prospects Of Rejection"), et on peut ressentir cette influence même dans certaines des parties les plus Death-dissonant.

Autre élément caractéristique de "The Sum Of All Fossils" : son obèse basse vrombissante ("The Prospects Of Rejection", "Summary") qui rappellerait presque GODFLESH... Non, qui rappelle totalement GODFLESH, quelques passages sonnant très GODFLESH plus ou moins accéléré ("By Which We're Cimented"), avec une batterie Death Metal. FLOURISHING occupe l'espace sonore d'un son dense, opaque et terreux, suspendant pourtant souvent la progression de ses morceaux, comme s'il était lui-même indécis alors que le morceau est pourtant déjà enregistré. Ou bien tout cela est-il volontaire ? Je ne le sais pas.

Tiraillé entre une relative inexpérience dans l'agencement de ses compositions, le manque de repères dans les fusions qu'il espère mener et la puissance de sa volonté créatrice – citons à ce propos un lyricisme à la fois abstrait et viscéral - et l'ingéniosité de ses mélanges, "The Sum Of All Fossils" n'est pas une réussite complète. Relativement homogène et ingénieux, FLOURISHING pourtant lasse un peu, comme si ses accords bruyants se fondaient l'un dans l'autre pour former un Drone dissonant et bourbeux, tare caractéristique d'un sous-genre que même ses fondateurs n'ont pu éviter tout à fait.

C'est avec une pointe d'ingratitude qu'alors je me limite quant à la notation, l'emballement relatif et figuratif de mon cœur se révélant insuffisant pour entraîner un don d'étoiles supplémentaires à "The Sum Of All Fossils" , témoignage perfectible mais pourtant attachant d'un underground... florissant.

_ _ _

(*)Faut que je me mette à EPHEL DUATH tiens.

A lire aussi en DEATH METAL par POSITRON :


CRIMSON MASSACRE
The Luster Of Pandemonium (2008)
Abandonne car ce disque te vaincra.




AT THE GATES
Gardens Of Grief (1991)
Le jeune AT THE GROTESQUE est déjà grand


Marquez et partagez




 
   POSITRON

 
  N/A



- Eric Rizk (basse)
- Brian Corcoran (batterie)
- Garrett Bussanick (guitares, voix)


1. A Thimble's Worth
2. The Prospects Of Rejection
3. By Which We're Cemented
4. In Vivid Monochrome
5. Momentary Senses
6. Fossil Record
7. Summary
8. As If Bathed In Excellence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod