Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL MÉLANCOLIQUE MOU  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


GHOST BATH - Starmourner (2017)
Par MEFISTO le 11 Juin 2017          Consultée 635 fois

Malgré d'excellentes critiques, "Moonlover", le deuxième album des Américains de GHOST BATH, m'avait laissé pantois. Sorte de Black mélancolique mou mixé avec un Shoegaze énervant et un piano lunaire sensé injecter une dose de lyrisme dépressif dans les veines, la musique de GHOST BATH n'est pas ce qu'on pourrait appeler une valeur sûre, un incontournable.

J'avoue que quelques mélodies et atmosphères sur "Moonlover" m'ont bien fait planer, ce qui a valu au quartet un 2,5/5 bien tassé. Je déplorais toutefois la bizarrerie de l'ensemble, anecdotique fusion de ce Shoegaze soi-disant tristounet mais rempli d'espoir, et de ces hurlements incessants propres aux combos réellement dépressifs. Point besoin de paroles quand on a ces gémissements traduisant un mal de vivre intense, n'est-ce pas ? Que de déjections à droite et à gauche pour enjoliver ces rayons de soleil et ces berceuses au piano et à la guitare, ou ces morceaux plus lourds sur lesquels les Américains font un peu n'importe quoi. Influences classiques ici, latines là, Black Atmo ici, Shoegaze larmoyant là, on n'est même pas dans l'avant-gardisme, on est dans le foutage de gueule. Donc…

Oubliez l'image sur la pochette, on est loin d'un Metal spatial (encore moins spécial), onirique et dépressif, voire suicidaire si on considère que la vie s'échappe du squelette… On patauge plutôt dans une vase bien mince qui ne colle pas. GHOST BATH, en voulant trop en faire probablement et en pensant réinventer la roue, s'est royalement fourvoyé et a même trouvé le moyen d'étirer la débandade sur 71 minutes. Dans la catégorie « ajouter l'insulte à l'injure », on ne peut battre ça ! Alors non, ce n'est pas en grattant délicatement la guitare ou en tentant de créer des fresques épiques évoquant l'immensité étoilée, que GHOST BATH va nous exalter. C'est ennuyeux au possible, c'est limite enfantin, suffocant d'impertinence et le pire, c'est que les Américains doivent se prendre au sérieux…

Autre incompréhension : GHOST BATH est signé chez Nuclear Blast Entertainment. La preuve que parfois, les gros labels et filiales sont complètement à côté de la plaque et se tirent dans le pied à trop vouloir vendre de la copie ou à essayer de nous rentrer des merdes dans la gueule de force. "Starmourner" est à des lunes de représenter un effort digne d'un label majeur et ne convertira absolument aucun indécis. Que le groupe soit en phase rêveur ou en mode cavale, on se gratte la tête en écoutant ces faux-semblants. Qu'espèrent les zicos en nous imposant ce douloureux exercice de style ? J'ai pas saisi… Et je me suis donné des coups de pied au cul pour comprendre, vous n'avez pas idée. Je me suis farci ces 71 minutes des tas de fois, sans que ça m'en chatouille une.

Alors désolé, mais on peut volontiers évacuer le bébé avec l'eau du GHOST BATH, car pour ma part, ce groupe est déjà mort et enterré. Bon vent les mecs et encouragez Donald Trump, car la superficialité, ça vous connaît !

Podium : anéanti par ma boule de démolition, il n'en reste que des copeaux. Curez-vous les dents avec !

Indice de violence : 1,5/5 sur certains morceaux.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


MARTRIDEN
The Unsettling Dark (2008)
Des débuts fracassants, marquants !




ARAFEL
For Battles Once Fought (2011)
Épique, fun et Israélien


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- 多诺万 (guitare, chant)
- 丹尼斯 (guitare, piano)
- 泰勒 (batterie)
- 杰米 (basse)


1. Astral
2. Seraphic
3. Ambrosial
4. Ethereal
5. Celestial
6. Angelic
7. Luminescence
8. Thrones
9. Elysian
10. Cherubim
11. Principalities
12. Ode



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod