Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


PLEYMO - Keçkispasse (1999)
Par CHAPOUK le 9 Juin 2017          Consultée 602 fois

Allez ! J'ai envie de revival en ce moment : "Ramenez vos sœurs ! La Team Nowhere Reprezent !"
J'en vois déjà qui s'enfuient en vomissant (attention ça glisse !), d'autres qui me regardent avec des yeux effarés (comme moi devant la télé qui annonçait les résultats du 1er tour) et d'autres qui ne savent pas encore ce qui les attend et qui se demandent : "Mais keçkispasse ?"

Ben oui c'est officiel je fais rentrer la Team Nowhere sur NIME, enfin elle était déjà un peu là avec la chronique orpheline d'ENHANCER, mais là elle entre officiellement par la grande porte avec un des piliers du collectif parisien : PLEYMO ! Et PLEYMO ils se présentent en posant un gros "Keçkispasse?", en mode "ni-bonjour-ni-merde-kessiya-ta-un-problème ?", comme premier album.
Et pour tous ceux qui se sont posés la question : oui la pochette représente bien une armée "d'hommes bite" se préparant à attaquer une foule de culs.

Voilà donc vous aurez compris que la finesse ici hein… Ça va pas être le mot d'ordre : entre le titre du skeud en mode "je-paye-encore-mes-SMS-alors-je-raccourcis" et la pochette conceptuelle, on a un avant-goût de ce qu'on va trouver sur cette galette. Si certains ne connaissaient pas PLEYMO avant ce papier et bien je vous le dis : musicalement vous serez face à une sorte de tambouille mi Neo Metal mi Rap Metal avec quelques touches de DJ'ing par-ci par-là. Un truc très adolescent, un délire de jeunes branleurs, mais pas aussi mauvais (pour le moment) qu'on veut bien le dire.

Musicalement on sent que KORN a pas mal influencé les petits Parisiens. Tenez par exemple : la basse ! Elle est parfois groovy, parfois funky, des fois jumpy et puis elle se tape des petits discours avec, au choix, la batterie, les grattes, les bidouillages Electro. Pas convaincus ? Bon ben écoutez "Frakasse Smala" alors… Entre la structure du morceau et le joli petit clin d'œil qui est fait aux Ricains lorsque Kmar balance au milieu d'un couplet "Follow The Leader" vous aurez vite des preuves sous le nez. Si vous êtes vraiment très difficiles à convaincre vous pouvez aussi vous enfiler "K-Ra", "Porn" ou "Vost" (morceau dans le même style que ceux que KORN aime bien foutre en ghost-track ou en final de skeud).

Par contre niveau chant on est très loin de Jonathan Davis, Kmar a un timbre qui lui aussi est assez "plaintif" mais plutôt à la façon Fred Durst. Pas d'inquiétude, on s'y habitue au bout de deux trois dolipranes… Puis une fois qu'on est passé au-dessus du côté horripilant que peut avoir le chant on peut apprécier le flow du bonhomme. À la première écoute il est probable que vous ne bitiez absolument rien : entre le verlan, les kassdédi aux potos de la millfa et cette façon de hacher les phrases vous allez être assaillis de mots mais vous les comprendrez pas forcément.

Bon après faut dire que les paroles c'est pas non plus des œuvres d'art… Elles sont bien dans l'esprit du skeud et du groupe : ça parle de tout et surtout de n'importe quoi ! Avec tout de même une grosse préférence pour le sexe ("Siliclone Liquid", "Porn"), les mangas ("K-Ra"), foutre le dawa avec les refrés ("Soukaripa" morceau débile mais dont l'instru déchire et dont le refrain reste bien en tête, "T.N") et… le reste.
PLEYMO c'est un concept - l'adolescence - mis en musique ! C'est beau ! J'ai passé l'âge de ces conneries théoriquement mais dès que je me ré-écoute ce " Keçkispasse?" j'ai de nouveau 15-16 ans, j'en ai de nouveau plus rien à foutre de rien, je pourrais de nouveau passer la journée au skatepark à glander en buvant de la bière pas chère et en fumant des pilons en scred derrière les rampes.
Ça fait du bien des albums comme ça !

Les mecs de PLEYMO n'ont pas pour vocation de renouveler le paysage musical français avec ce skeud mais juste de s'éclater entre potes sans se prendre la tête et, à la rigueur, faire passer un bon moment aux auditeurs. Et ça marche plutôt bien, même si c'est pas de la grande musique qu'on écoute ici, au moins elle respire la sincérité et la fraîcheur.

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


FRANKENSTEIN DRAG QUEENS
6 Years, 6 Feet Under The Influence (2004)
Bienvenue à Zombieland




KORN
The Serenity Of Suffering (2016)
Une page tournée et une autre histoire qui se crée


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Kmar (chant)
- Vost (guitare)
- Erik (guitare)
- 61 (basse)
- Kfran (dj'ing)
- Burns (batterie)


1. Yallah
2. Blöhm
3. Frakasse Smala
4. Siliclone Liquid
5. Nawak
6. Porn
7. K-ra
8. Cosmic Gros Pluck
9. Bigquick
10. Soukaripa
11. T.n.
12. Vost



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod