Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Facebook De Kai Hansen (22)

HANSEN & FRIENDS - Xxx - Three Decades In Metal (2016)
Par JEFF KANJI le 17 Mai 2017          Consultée 1873 fois

Et oui ! Après trente ans de bons et loyaux services à la cause du Metal, majoritairement au sein d'HELLOWEEN puis de GAMMA RAY Kai Hansen n'a toujours pas perdu sa bonne humeur ni son besoin de butiner en permanence à droite à gauche devant une bonne opportunité de partager un moment de zique. Il suffit de l'écouter, de le lire, ou d'observer ses actes pour constater qu'il a aidé Piet Sielck dans IRON SAVIOR (reconstituant en partie son groupe de jeunesse), collaboré avec BLIND GUARDIAN de façon sporadique tout au long de sa carrière, ouvert en grand la porte à une reformation même temporaire du HELLOWEEN des Keepers face à un Weiki plus fermé, saisi la possibilité de rejouer avec Michael Kiske au sein d'UNISONIC, donné avec GAMMA RAY des concerts aux setlists délaissant les tubes, ou carrément chanté sur les compos du HELLOWEEN premier époque en compagnie de STORMWARRIOR.

On pourrait rédiger une chronique entière en relatant anecdotes, extraits d'interviews ou coups d'éclat du grand-père du Power Metal. Kai Hansen n'a toutefois pas, dans ce laps de temps, entrepris de sortir un album solo, ses compos ayant presque toujours trouvé un groupe pour être portées, c'était d'ailleurs pour lui une des opportunités offertes par un UNISONIC plus soft.

À l'initiative de sa maison de disques, et bien aidé par une équipe de soudeurs spécialisés (Eike Freese (DARK AGE, et actuel producteur de GAMMA RAY, en outre responsable de la remastérisation des albums du groupe entreprise depuis 2015), Daniel Wilding et Alexander Dietz, qui arrivent avec un background plus extrême (CARCASS, HEAVEN SHALL BURN) ainsi que d'une flopée de guests plus ou moins proches de l'univers du Hambourgeois, Kai Hansen sort de fait son premier opus solo en trente ans de carrière. Et on va assister à une récréation géante notamment quand Kai croise d'anciens comparses, comme c'est le cas sur le Heavy "Enemies Of Fun" où il retrouve Piet Sielck et Ralph Scheepers pour un titre viril traitant de l'émancipation dans une société qui continue à stigmatiser ceux qui vont embrasser la musique et le Metal en particulier.

J'évoque d'emblée les textes car les dix titres de ce "XXX – Three Decades In Metal" sont en partie autobiographiques. On y entend Kai Hansen parler de sa famille, de la société qui l'entoure, du monde de requins de la musique (avec un Dee Snider sarcastique qu'on imagine volontiers en pdg de Noise Records – "Contract Song"), du succès, des problèmes d'ego, de la popularité qui vous fuit, des problèmes personnels (on se rappelle de son divorce à l'époque "Majestic") et de la foi en cette musique qui au final vous aide à continuer avec l'arrivée de la maturité. "Follow The Sun" vient conclure dans un déluge de double pédale, au son des organes rugissants de Kai et d'Hansi Kürsch avec cette mélodie d'une simplicité crasse mais tellement entêtante, un album tout entier dévoué au Heavy/Power.

Les guests viennent apporter de petites touches, mais ne dénaturent jamais le discours, si ce n'est sur le fleuve "Fire And Ice" où les growls de Richard Sjunnesson surprennent. Pas qu'ils soient mauvais, mais bien que l'album s'ouvre sur des chapeaux de roue avec un son massif (on est en cela proche stylistiquement et soniquement du dernier GAMMA RAY sorti il y a déjà quatre ans), "XXX" est tellement un hymne au Heavy pur qu'on se fait surprendre dans un morceau alambiqué où on perd un peu le fil. En outre l'humour n'est pas absent bien au contraire (surtout quand Michi n'est pas loin), avec ce "Making Headlines" où Kai s'amuse à parodier Frank Sinatra sur "New York New York". Et globalement on passe comme toujours avec Kai Hansen un bon moment même si ce disque récréatif (on y ressent un vrai plaisir) ne rivalise pas avec les chefs d'œuvre sortis par Kai au cours des trente dernières années.

On retiendra quand même que la première moitié de l'album se tient très bien jusqu'à "Stranger In Time" et heureusement que le Speed et vindicatif "Follow The Sun" permet de redresser la barre en fin de parcours. Je conseillerais ce disque aux véritables fondus de Kai Hansen et de l'ensemble de son travail mais pas à ceux qui souhaiteraient découvrir son univers même si le côté autobiographique permet de cerner un peu le personnage.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


STRYPER
In God We Trust (1988)
Plus fm et commercial mais toujours efficace




IRON SAVIOR
Live At The Final Frontier (2015)
À la maison avec les copains


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Kai Hansen (chant, guitare)
- Eike Freese (guitare, chant additionnel sur 9)
- Alexander Dietz (basse, chant additionnel sur 7)
- Daniel Wilding (batterie)
- Corvin Bahn (claviers)
- Timi Hansen (basse sur 10)
- Piet Sielck (chant sur 2)
- Ralph Scheepers (chant sur 2)
- Dee Snider (chant sur 3)
- Tobias Sammet (chant sur 4,5)
- Michael Kiske (chant sur 5)
- Frank Beck (chant sur 5)
- Roland Grapow (guitare solo sur 5)
- Clémentine Delauney (chant sur 6,7,8)
- Marcus Bischoff (chant sur 6,7,10)
- Richard Sjunnesson (chant sur 6)
- Michael Weikath (guitare solo sur 6)
- Hansi Kürsch (chant sur 10)


1. Born Free
2. Enemies Of Fun
3. Contract Song
4. Making Headlines
5. Stranger In Time
6. Fire And Ice
7. Left Behind
8. All Or Nothing
9. Burning Bridges
10. Follow The Sun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod