Recherche avancée       Liste groupes



      
DANCE METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Du Groupe (234)

XE-NONE - Dancefloration (2011)
Par CHAPOUK le 13 Mai 2017          Consultée 263 fois

En 2011 les Russes nous proposent un nouvel album soigneusement intitulé "Dancefloration". Et les moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ont mûri depuis "Dance Metal [Rave]olution".
Alors ils ont pas changé de style pour autant, c'est toujours une mixture Dance / Hands Up Metal qui nous est servie, mais elle beaucoup plus organisée que leur premier album.

Fini les variations brutales entre titres Metal et titre plus Electro, les deux styles ont fini par s'équilibrer et se compléter à merveille comme sur "Dance Row". C'est ce qu'on appelle un tube : l'intro très synthétique et très vite complétée par des gros riffs et c'est parti pour la folie lorsque la rythmique déboule, toujours soutenue par ces claviers Dance. Et puis ce refrain ("Hey mister DJ don't fuck me out!!! Don't play for yourself, play for the floor!!!") est juste terriblement efficace, il s'introduira tout de suite dans votre tête pour ne plus jamais en sortir et réapparaître de temps en temps, souvent dans les moments où justement "c'est pas le moment".

Dans le style morceau qui donne la pêche / envie de gober de la MD pour suivre le mouvement, on peut aussi inclure "I Seek You". Alors, comment dire… La première fois qu'on entend ce titre c'est perturbant, mais on s'habitue vite à la débilité ambiante, promis. C'est vrai que l'intro WTF, qui, pour tenter de vous la décrire, me fait penser à une production sonore bizarre aux influences très japonaises, peut surprendre (et faire rire accessoirement). C'est vrai que les paroles débiles des couplets ("Hello are you? I'm fine! I'm wоrking too! Drink some tea? The lunch is great! Whаt you think about this band?") peuvent également laisser perplexe, que le choix des sons Electro est plutôt étrange et que le refrain chanté par Evilann est très horripilant. Mais bizarrement cette combinaison d'éléments fonctionne et même très bien en plus ! Quant à "VHS" c'est une compo un peu plus "conventionnelle" pour le groupe. On garde cette rythmique endiablée propre au Hands Up, qui est accentuée par les riffs de gratte, on ajoute une dominance des arrangements Electro, un chant masculin toujours hurlé et une Evilann qui vient nous chanter de sa voix insupportable / NIGTHWISHienne qu'elle vient de la génération VHS et on obtient une autre petite bombe bien catchy à ajouter aux deux précédentes. Seule "Cyber Girl" est un peu plus calme. Cette piste mid-tempo fait du bien car elle permet de souffler un petit moment et en plus elle ne perd pas pour autant son dynamisme grâce à une rythmique groovy, des arrangements Electro au poil et un refrain encore une fois très entêtant.

Pour ce qui est du reste malheureusement j'accroche moins… Par exemple "Summertime" démarre sur les chapeaux de roues et devrait logiquement tabasser sévère mais le titre s'essouffle très vite : dès que la ligne de chant des couplets arrive en fait la dynamique est stoppée. Musicalement ça reste très varié mais le chant ultra monotone casse tout. Pour ce qui est de "Heartcore", le titre n'est sauvé de la mélasse Indus dans laquelle il s'embourbe que par son refrain et "Dreamcity" est tout simplement chiant. C'est mou, le chant masculin est encore une fois monotone et Evilann me gonfle (parce qu'on l'entend un peu plus que sur les autres morceaux). Et quasi la même sentence pour "Black Hole" et pour les mêmes raisons d'ailleurs, même si je reconnais que ce titre est un peu plus fouillis que celui cité précédemment et a le mérite d'avoir une ambiance moins festive et plus atmosphérique.

Quant au dernier titre : Surprise !
Putain fini le Dance Metal, place au Metal Extrême ! L'intro est composée de blasts et on enchaîne sur une sorte de Black Mélo, grâce aux claviers qui pour la première fois sonnent comme des claviers (comprenez qu'ils ont son de piano). Evilann apparaît encore sur le refrain mais pour une fois elle s'accorde bien avec l'ambiance épique. Bizarrement là aussi, c'est plutôt réussi ! Bon c'est pas le plus grand titre de Black Metal jamais produit mais pour dire que j'aime pas spécialement ce style je me suis surprise à secouer la tête en rythme. Et pour dire que les XE-NONE n'œuvrent pas en terrain connu ils s'en sortent plutôt pas mal malgré un petit côté pompeux.

Mais je reste un peu sur ma faim, car mis à part quelques morceaux encensés plus haut, je ne suis pas convaincue par les autres. En fait je m'attendais pas vraiment à ce que XE-NONE ait quasi supprimé de ses compos ce petit côté fantaisiste qui faisait tout leur charme sur leur premier skeud. Là ils se sont bien calmés, rentre dans un style un peu plus "conventionnel" et en plus ils tournent en rond dans leur compos.

A lire aussi en ELECTRO par CHAPOUK :


CELLDWELLER
Soundtrack For The Voices In My Head Vol. 01 (2008)
Coucou ! Tu veux voir ma... chronique ?




MACROSYSTEM
Homo Sapiens (2015)
Je leur tire ma chapka !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Fucker (guitare)
- Lady Evilann (chant)
- Lexy Dance (chant)
- Push (batterie)
- Newman (claviers)


1. Heartcore
2. Summertime
3. Dreamcity
4. Dance Row
5. Faceless
6. I Seek You
7. Cyber Girl
8. Black Hole Time
9. Vhs
10. Blood Fire Snow



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod