Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (2 / 4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lizzy Borden, Traumatisme
- Membre : Quiet Riot
 

 Site Officiel Du Groupe (784)
 Myspace (396)

WASP - The Headless Children (1989)
Par POULPI le 11 Février 2009          Consultée 9008 fois

Identité du patient : groupe de hard-rock américain WASP. Les cinq membres du groupe ont été retrouvés inanimés dans le caniveau à 4h32, le 3 avril, devant le night-club « Fucking Blue Boy » (Los Angeles, Californie).

Rapport des autorités locales : les témoins font état du groupe participant à une soirée sado masochiste mêlant sexe, drogue, alcool, et mouton(s) égorgé(s). Après avoir interprété leurs chansons, il semblerait que les membres du groupe aient été pris de frénésie, se seraient jeté dehors, et auraient perdu connaissance dans une marre de liquides corporels encore non identifiés à l’heure actuelle.

Symptôme : troubles musicaux schizophrènes, allant d’un hard rock sauvage, un poil glam, mais sévèrement burné (terme étonnamment approprié), aux ballades les plus douces et des plus mélodieuses. Semble perdre son gout prononcé pour la provocation gratuite. Graves traumatismes aux cervicales, probablement dues à une fâcheuse tendance au secouage de tête dans tous les sens.

Diagnostic : prise de conscience artistique, alliée à un besoin de nouveauté, peut-être due à une crise de maturité. Le patient semble avoir subi la dernière phase d’une puberté artistique accélérée.

Traitement : le patient doit aller jusqu’au bout de sa crise identitaire musicale, et approfondir sa recherche mélodique dans les années à venir. Le temps de convalescence devra être suivi d’une rééducation intensive. Le patient devra également canaliser ses émotions autour d’un projet personnel ambitieux.

-------------------------------------------------

Extrait d’un article du magazine « Fucking Heavy Metal In Your Ass », avril 1989 :
"Le sulfureux groupe de heavy metal WASP vient de sortir son nouvel album, et qu’on se le dise, il s’agit bien d’une tuerie. Petit rappel des faits : auparavant pas vraiment réputé pour son bon gout, WASP semble avoir décidé d’évoluer, et d’aucun dirait dans la bonne direction. En alliant le potentiel tubesque de ses premières compositions à de nouvelles expérimentations musicales davantage portées sur un travail autour des ambiances, le groupe passe à la vitesse supérieure, et abandonne l’image de jeune chien fou qui lui collait au train. Nul doute que The Headless Children marquera les esprits et fera passer WASP au niveau supérieur. Elu album du mois par la rédaction."

-------------------------------------------------

Extrait d’un article du web-zine « Nightfall in Metal Earth », janvier 2009 :
"Après trois albums plutôt orientés charniers, WASP sort un album charnière dans sa discographie : sans vraiment s’assagir complètement, le groupe ajoute de l’eau dans son vin et donne vie à une alchimie détonante. Alors que l’on pensait connaître le groupe par cœur, WASP apporte un petit "je ne sais quoi" de classe, qui transcende sa musique. « The Heretic » et « Thunderhead » sont les témoins privilégiés de ce changement. Le groupe ne perd pourtant pas son efficacité légendaire et ses refrains racoleurs : oui pour le changement, mais oui aussi pour la continuité dans le changement. Et une fois encore, la voix de Blackie Lawless se trouve être un élément fondamental dans le rendu final, tour à tour agressive et tour à tour mélodieuse. Grand musicien et grand compositeur, Blackie éblouit à nouveau et confirme son statut de chanteur référence en terme de heavy metal. Les autres musiciens, et notamment le guitariste, se font eux aussi bien plaisir. Vingt ans plus tard, The Headless Children est un album toujours aussi irréprochable tant techniquement que musicalement."

-------------------------------------------------

Conclusion :
Telle la fleur gorgée de rosée et portée à éclosion par les lueurs matinales d’un soleil printanier, WASP s’épanouit dans la lumière naissante d’un jour que l’on espère sans fin. Et au milieu de cette prairie verdoyante baignée de couleurs apaisantes, le vent nous fait parvenir les échos d’une douce mélopée faisant, aujourd’hui encore, trembler nos oreilles et nos coeurs.

A lire aussi en HEAVY METAL par POULPI :


WASP
Dying For The World (2002)
Re-renaissance

(+ 1 kro-express)



PRETTY MAIDS
Alive At Least (2003)
Un live pour tous publics


Marquez et partagez




 
   POULPI

 
   FENRYL
   HEADLESS CHILDREN

 
   (3 chroniques)



- Blackie Lawless (chant, guitare)
- Chris Holmes (guitare)
- Johnny Rod (basse, choeurs)
- Frankie Banali (batterie)
- Ken Hensley (claviers)


1. The Heretic (the Lost Child)
2. The Real Me (reprise The Who)
3. The Headless Children
4. Thunderhead
5. Mean Man
6. The Neutron Bomber
7. Mephisto Waltz
8. Forever Free
9. Maneater
10. Rebel In The F.d.g.
11. Locomotive Breath *
12. For Whom The Bell Tolls *
13. Lake Of Fools *
14. War Cry *
15. L.o.v.e. Machine (live At Hammersmith 89) *
16. Blind In Texas (live At Hammersmith 89) *
- note
17. * Bonus Réédition 1998



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod