Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Angel Dust, Iced Earth, Communic
- Membre : Sanctuary, Warrel Dane , Forbidden, Ashes Of Ares

NEVERMORE - Nevermore (1995)
Par STEF le 31 Décembre 2002          Consultée 6902 fois

Voici donc le premier album de Nevermore, et aussi le dernier que j'ai découvert il y a peu.
Mon enthousiasme, après deux excellents opus dead heart in a dead world et dreaming neon black, avait été quelque peu refroidi par le trop inaccessible et peu engageant "politics of ectasy" et ses compositions qui m'ont laissé de marbre.
C'est donc sans trop d'espoir que je me penche sur leur premier album, sobrement auto-intitulé Nevermore. Et finalement, je suis plutot agréablement surpris. Même si l'opus est loin d'atteindre le niveau des deux derniers albums, il recèle en son sein d'excellents moments.

Le groupe dès le début a su mettre tous les atouts de son coté: la production de l'album est assuré par le renommé Neil Kernon (Judas Priest, Queensryche, Dokken). De plus, Nevermore est loin d'être un groupe de débutants: Il faut dire que Dane, Sheppard et Loomis jouent ensemble depuis presque 10 ans maintenant, lorsqu'ils faisaient partie de Sanctuary, considéré comme l'ancêtre de Nevermore. Un premier album qui n'a pas vraiment les défauts qu'aurait pu avoir celui d'un jeune groupe, et surprend même par sa maturité. Enfin, c'est par la scène que la gang de Seattle a décidé de conquérir son public, avec des tournées qui les font connaitre en Europe en compagnie de Blind guardian et aux USA avec la bande à Chuck Schuldiner, Death.

D'excellents moments disais-je, à commencer par "the sanity assassin", un titre mid-tempo au refrain accrocheur, à l'atmosphère sombre, qui aurait très bien pu faire parti de dead heart in a dead world , tant il me rappelle par exemple l'ambiance du "heart collector", titre présent sur l'album précité. En fait, les 5 premiers morceaux sont très bons, possèdent des points d'accroches plutôt bien ficelés qui font que l'on n'a pas trop de mal à adhérer à "what tomorrow knows", "c.b.f" ou "garden of grey". Les vocaux de Warrel Dane sont égaux à eux-même, c'est à dire très bon, même s'il pousse parfois des cris assez aigus proche d'un Kind diamond, sonnant un peu juste et approximatif. Il a fait des progrès depuis! Les ambiances sont là et le style ici présent n'apportera pas vraiment de surprise pour ceux qui connaissent déjà le groupe. Simplement, tout comme le chant, le groupe n'a cessé de s'améliorer et de fignoler leur musique.

Seul , les derniers titres m'ont un peu moins interpellé, sans doute parce que l'album souffre d'un linéarité palpable sur la fin, avec "the hunting words", "thimothy leary" ou "godmoney". Enfin, bon, tout çà pour dire que le groupe a bien progressé , pour mettre hors d'atteinte dead heart in a dead world et dreaming neon black qui restent leurs albums les plus aboutis, mais que ce premier opus est plutôt pas mal, et m'a plus convaincu que the politics of ectasy. A essayer donc.

A lire aussi en THRASH METAL :


DESTRUCTION
Eternal Devastation (1986)
Indispensable ! le meilleur album de destruction




OVERKILL
From The Underground And Below (1997)
Attention, album efficace!


Marquez et partagez



Par STEF




 
   STEF

 
   AAARGH

 
   (2 chroniques)



- Warrel Dane (chant)
- Jeff Loomis (guitare)
- Jim Sheppard (basse)
- Van Williams (batterie)


1. What Tomorow Knows
2. C.b.f.
3. The Sanity Assassin
4. Garden Of Grey
5. Sea Of Possibilities
6. The Hurting Words
7. Timothy Leary
8. Godmoney



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod