Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Trucker Diablo

NICKELBACK - Dark Horse (2008)
Par METALINGUS le 14 Février 2017          Consultée 634 fois

Compléter la discographie de NICKELBACK n’est pas toujours de tout repos, le groupe me rappelant constamment à quel point certains individus sont conservateurs, jouant toujours avec les mêmes sonorités tout en empêchant par le fait même une certaine évolution. Bien sûr, il ne faudrait pas leur jeter la pierre trop vite, car ils ne sont pas les seuls dans ce domaine. Même le grand IRON MAIDEN et le méchant MOTÖRHEAD (oui oui, j’ai réussi à les inclure dans une chronique de NICKELBACK !) ont reçu la même critique. Mais là où un groupe peut rester obstinément dans un style tout en offrant parfois quelques variations et évolutions, les créateurs de "How You Remind Me" restent complètement hermétiques à toutes distinctions dans leur Post-Grunge. Seulement quelques titres ("Animals" par exemple) avaient réussi à sortir un peu du lot. Pour le reste, la facilité pointait toujours le bout de son nez. Avec la sortie de "Dark Horse", on était logiquement en droit de penser que les compositions allaient en rester là. Pourtant, la pochette et le titre (Cheval sombre) avait de quoi faire douter, après tout le visuel était bien loin des autoroutes, des voitures, ou encore des ponts qui habitaient habituellement les couvertures des précédentes pochettes.

L’album commence avec un morceau dans le genre Hard Rock burné bien mordant avec "Someting In Your Mouth" au relent de sexe bien explicite. Ce n’est pas une première pour eux, puisque "Animals" portait sur la même thématique. Il s’agit ici d’une piste populaire dans le domaine musical et bien « punchy ». On remarquera au passage que le son a pris une direction plus Heavy qu’à l’habitude. S’enchaîne ensuite "Burn It To The Ground" qui déboule comme une (mini) tonne de brique, un truc bien réussi et bien lourd qui montre les gars du Canada sous un autre jour. La production donnant des guitares bien grasses ajoute à rendre le tout bien accrocheur. "Gotta Be Someday" vient s’ajouter ensuite dans l’arène et ressemble par son côté mélancolique à "Photograph" sur l’album "All The Right Reasons". Une bien bonne réussite, même si la structure du morceau reste très classique dans le genre. Les premiers titres sont donc de bien bonne surprise et forme le noyau fort du disque. Malheureusement pour la suite, les choses vont se compliquer…

NICKELBACK retombe vite dans leur petit confort de salon en offrant un bon nombre de titres dispensables aux sonorités déjà entendu mille fois. Plusieurs morceaux sont donc dans la lignée classique du groupe qui se mord la queue en revenant à des sonorités déjà vues. Les moments plus calmes sont bien entendu de la partie avec "I’d Come To You" et "Never Gonna Be Alone" qui ont ici la responsabilité d’être les balades mielleuses de l’album et sont d’une simplicité incroyable. Le groupe a déjà été beaucoup plus inspiré dans le genre et montre ici leurs mauvaises habitudes à tombée dans le pilotage automatique. Les morceaux comme "Just To Get High" ou "Sex", placés vers le milieu du disque, rehaussent quelque peu la qualité globale en offrant des riffs plus entêtants et entraînants. Au passage, Chad Kroeger ne semblait vraiment pas inspiré côté paroles, c’est bien dommage. Le dernier point négatif (mais pas le moindre) se situ à la toute fin. En effet, il ne faudrait pas aussi oublier "This Afternnon" qui clôt le tout avec une atmosphère qui rappel les groupes taillés sur mesure pour les adolescents, 3 DOORS DOWN en tête de liste. Ce titre à la sonorité pop/rock est d’ailleurs un précurseur de ce que deviendra le groupe avec "No Fixed Adress".

"Dark Horse" comporte donc quelques bonnes surprises, mais retombe néanmoins facilement dans l’auto pompage. NICKELBACK n’offre aucune grande surprise, seulement 2-3 bons titres pour ce « sombre » album, une constante depuis quelque temps. Un résultat bien affligeant lorsqu’on sait que si on rassemblait le meilleur des deux dernières galettes on pourrait avoir un truc vraiment solide et puissant. Mais non, les Canadiens préfèrent rester dans la facilité.

Morceau préféré : "Gotta Be Somebody".

A lire aussi en GRUNGE :


ALICE IN CHAINS
Music Bank - The Videos (2002)
Un coffre fort regorgeant de trésors...




GODSMACK
Good Times Bad Times (2008)
Le meilleur du meilleur groupe de grunge moderne


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Chad Kroeger (chant,guitare)
- Ryan Peake (guitare)
- Mike Kroeger (basse)
- Daniel Adair (batterie)


1. Something In Your Mouth
2. Burn It To The Ground
3. Gotta Be Somebody
4. I'd Come For You
5. Next Go Round
6. Just To Get High
7. Never Gonna Be Alone
8. Shakin' Hands
9. S.e.x.
10. If Today Was Your Last Day
11. This Afternoon



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod