Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK COMMERCIALE  |  STUDIO

Commentaires (11)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tora Tora, Kix, Thunder, The Darkness
- Membre : Joe Perry Project , Rough Cutt, Rainbow, Hollywood Vampires
- Style + Membre : Joe Perry
 

 Site Officiel (302)
 Myspace (298)
 Cha�ne Youtube (442)

AEROSMITH - Just Push Play (2001)
Par THE MARGINAL le 19 Décembre 2002          Consultée 10647 fois

"Just push play",le 13ème album studio d'Aerosmith, est selon moi le plus mauvais album réalisé par le quintette bostonien. Il faut avouer que les prémices étaient déjà là: sur la B.O d'Armageddon (parue en 98), Steven Tyler&Co s'étaient fendus de 2 titres particulièrement médiocres (le slow sirupeux "I don't want to miss a thing" et "What kind of love are you on" aux consonances techno). Puis, ils ont à nouveau fricoté avec les rappeurs de Run DMC avant de commettre l'inimaginable en montant sur scène en compagnie de Britney Spears et N'Sync(beeeuuurrrkkk!!!) à l'Orange Bowl.

Après avoir écouté ce "Just push play", il eut fallu que je me rende à l'évidence: Aerosmith est prisonnier de son succès et se sent tributaire de MTV, du grand public. Sur les 13 titres de l'album, on a droit à 5 ballades sirupeuses ("Fly away from here" est la copie conforme de "I don't want to miss a thing", "Luv lies" sonne comme comme un mauvais brouillon de "Cryin' ") qui sont à des années-lumières des "Dream on", "Home tonight" ou "What it takes".
Et que dire de ce "Jaded", le single de l'album, une pop-rock song sans âme, sans saveur? Comme si cela ne suffisait pas, aerosmith nous a gratifiés de 3 autres titres influencés par les tendances du moment (rap, electronica, fusion), bien MTV-ment correctes: le title-track marche ouvertement sur les plates-bandes de Limp Bizkit avec, en outre, la désagréable sensation que le batteur Joey Kramer est doublé par une boîte à rythme. Quant-à "Outta your head" et "Drop dead gorgeous", elles sont carrément inaudibles, excessivement surproduits.

Seuls quelques morceaux échappent au naufrage: "Beyond beautiful", mid-tempo heavy-rock qui ouvre l'album avec son déluge de guitares qui parachève le morceau, "Under my skin" où Aerosmith redevient enfin lui-même (avec, en cerise sur le gâteau, Steven Tyler qui nous fait admirer ses talents d'harmoniciste) et "Light inside", un up-tempo où Joe Perry se lâche enfin via un solo à couper le souffle. Pour un groupe du niveau d'Aerosmith, c'est franchement insuffisant. On est en droit d'attendre nettement mieux de leur part quand on sait qu'ils ont pondu des bombes comme "Toys in the attic", "Rocks", "Draw the line", "Permanent vacation", "Pump" et même "Nine lives".

Ce "Just push play" ne remet nullement en cause le statut de groupe légendaire des 5 Duponds volants, mais il fait tâche dans leur discographie. Lorsqu'on arrive à la fin du disque, je n'ai qu'une seule envie: appuyer sur la touche "eject" de la chaîne hi-fi, le jeter à la poubelle et se replonger nostalgiquement dans les précédents albums d'Aerosmith.

A lire aussi en POP ROCK / METAL :


RED HOT CHILI PEPPERS
By The Way (2002)
La merveille pop absolue du nouveau millénaire

(+ 1 kro-express)



MARILLION
Somewhere Else (2007)
Marillion nous emmène ... ailleurs


Marquez et partagez



Par DAVID



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Steven Tyler (chant)
- Joe Perry (guitare)
- Brad Whitford (guitare)
- Tom Hamilton (basse)
- Joey Kramer (batterie)


1. Beyond Beautiful
2. Just Push Play
3. Jaded
4. Fly Away From Here
5. Trip Hoppin'
6. Sunshine
7. Under My Skin
8. Luv Lies
9. Outta Your Head
10. Drop Dead Gorgeous
11. Light Inside
12. Avant Garden



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod