Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Judas Priest, Saxon, Steve Vai , Ted Nugent , Tigertailz, Tipton, Entwistle & Powell, Toto, Yngwie Malmsteen , Warrant, Zeno, Kelly Keeling , Snakecharmer, Red Zone Rider, Richie Kotzen , Racer X, Paul Gilbert, Black Sabbath, Scorpions, Ufo, Dio, Fastway, Foreigner, G3, Derek Sherinian , Michael Lee Firkins , Meat Loaf, Kingdom Come, Joe Satriani , Impellitteri
- Style + Membre : Michael Schenker , Ozzy Osbourne , Praying Mantis, Rainbow, Thin Lizzy, Whitesnake, Wami, Wild Horses, John Norum , Alcatrazz, Badlands, Baton Rouge, Contraband, Deep Purple, Dokken, Gary Moore , George Lynch , Helix, Jagged Edge, King Kobra
 

 Site Officiel De Michael Schenker (894)
 Myspace (287)

MSG - One Night At Budokan (1982)
Par JEFF KANJI le 14 Juin 2016          Consultée 1203 fois

Fort d'un line-up redoutable et deux brûlots encore frais, même si "MSG" n'est pas encore sorti au moment de l'enregistrement de ce concert au Nippon Budokan, le MICHAEL SCHENKER GROUP s'est équipé pour faire face à la vie de tournée, avec les arrivées de musiciens chevronnés et habitués des scènes (Paul Raymond, débarqué d'UFO et Cozy Powell, qui venait de quitter RAINBOW). Et après avoir tourné en première partie de MOLLY HATCHET ou CHEAP TRICK, le jeune Gary Barden a eu le temps de s'affûter lui aussi (il faut le voir haranguer jusqu'aux balcons les Japonais du public en fin de concert) et ce voyage au Japon arrive à un moment idéal.

Le célèbre manager Peter Mensch les poussera à fond et grand bien lui en fera puisque cet enregistrement - "One Night At Budokan" – devra pouvoir prendre la suite prestigieuse des prestations enregistrées dans les années précédentes par CHEAP TRICK ou encore DEEP PURPLE. Seul inconvénient, la pression subie lors des cinq mois de tournée de promotion du second album de MSG va ramener Michael Schenker sur les chemins de l'alcool et compliquer la genèse de "Built To Destroy"...

Initialement réservé au marché japonais, "One Night At Budokan" a eu un tel succès en import qu'il a très vite convaincu les responsables de Chrysalis de sortir l'opus en Europe où ses ventes vont éclipser celles des deux premiers opus studio ! Si on ajoute à cela que la joie des rééditions permet depuis 2009 de profiter du concert entier avec les inclusions jusque-là écartées de "Tales Of Mystery" et du solo de batterie de Cozy Powell, sans doute encore plus valable avec les images, c'est la fête !

Parfait condensé des deux premiers opus du groupe et porté par un groupe au sommet de sa forme et ultra cohérent (la paire Schenker/Raymond met à profit des années de scène partagées), un son plus puissant que sur les albums (ces versions de "Armed And Ready" ou "Into The Arena"…) et une place non-négligeable laissée au feeling (eut-pu-t-il en être autrement avec Le Schenk' ?), ce Live, l'un des derniers de son genre, alors que le Hard Rock des années 70 est à l'agonie, supplanté dans le cœur des jeunes générations par le Heavy Metal et la NWOBHM, vient proposer un best of parfait où chaque membre effectue son travail avec application et où chacun trouve sa place.

Il est important pour cela de parler du travail colossal encore abattu par Paul Raymond, qui va porter un titre comme "Let Sleeping Dogs Lie" au sommet et qui va appuyer "Attack Of The Mad Axeman" avec puissance et d'un Michael Schenker au top de sa forme, au moins aussi expressif que sur "Strangers In The Night" si ce n'est plus. Il faut apprécier son touché sur cette version dantesque du plus grand classique de UFO signé de sa main ("Doctor, Doctor"). Gary Barden fait bien le job lui aussi. Repéré il y a peine deux ans dans un petit groupe local, ce hardos, auquel le public s'identifie facilement, donne tout ce qu'il a. Il n'y a bien que sur le mythique "Cry For The Nations" qu'on a du mal à retrouver l'assise magique du titre original ; il faut dire que l'absence de chœurs ne facilite certainement pas les choses.

Toujours est-il que si vous vous intéressez à MSG et à l'œuvre de Michael Schenker en général, ce disque est clairement un indispensable de son catalogue, même s'il est moins sauvage qu'un "Made In Japan" et bien moins Heavy qu'un "The Eagle Has Landed". Il est toujours pourvu de cette musicalité et de ce feeling propres au MSG, qui défend ardemment un album qui ne devait sortir que trois semaines plus tard, et ce payant le luxe d'inclure de réels morceaux de bravoure comme "Lost Horizons".

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


RAINBOW
Long Live Rock'n Roll (1978)
Jamais deux sans trois

(+ 2 kros-express)



QUEEN
On Fire - Live At The Bowl [2004] (1982)
QUEEN vire plus Rock et gagne la partie


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Michael Schenker (guitare)
- Gary Barden (chant)
- Chris Glen (basse)
- Paul Raymond (claviers, guitare rythmique)
- Cozy Powell (batterie)


- Cd 1
1. Introduction
2. Armed And Ready
3. Cry For The Nations
4. Attack Of The Mad Axeman
5. But I Want More
6. Victim Of Illusion
7. Into The Arena

- Cd 2
1. On And On
2. Never Trust A Stranger
3. Let Sleeping Dogs Lie
4. Tales Of Mystery
5. Cozy Powell Drum Solo
6. Courvoisier Concerto
7. Lost Horizons
8. Doctor, Doctor
9. Ready To Rock



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod