Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  LIVE

Commentaires (2)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : My Dying Bride, Anathema, Madrigal, Orphaned Land, Empire Drowns
- Membre : Cradle Of Filth
 

 Site Officiel (329)
 Myspace (313)

PARADISE LOST - Symphony For The Lost (2015)
Par DARK BEAGLE le 24 Mars 2016          Consultée 1997 fois

On ne présente plus PARADISE LOST. La formation de Halifax est aujourd’hui un groupe réputé et surtout, respecté, avec une discographie qui ferait baver plus d’un combo de metal. Les musiciens auront souvent pris des risques pour laisser s’exprimer leurs goûts et leurs envies à travers des albums qui ne laissent pas indifférents. Pour ce "Symphony For The Lost", les doomeux britanniques vont s’offrir une virée live inédite, en compagnie d’un orchestre symphonique.

Pour cela, PARADISE LOST va travailler avec le chef d’orchestre Levon Manukyan (qui a le même coiffeur que notre regretté Cabu) qui va diriger l’Orchestre de Plovdiv et le chœur mixte de Rodna Pesen. Le concert, en date unique, va être capté dans un décor somptueux, celui de l’Ancien Théâtre Romain de Plovdiv. Les premières protestations s’élèvent. Un concert en plein air n’est peut-être pas le meilleur moyen d’apprécier PARADISE LOST, que l’ambiance plus fermé d’une salle leur correspond mieux ; la disposition des lieux offre une acoustique intéressante pour ce genre d’exercice.

Cependant, le déroulement du concert va vite jeter un froid ; seuls les huit premiers morceaux, soit l’équivalent du premier disque, sont réalisés en compagnie de l’orchestre et par rapport à ce qui est annoncé à travers le titre de l’album ça fait presque pub mensongère. Bon, faut dire, nous sommes en 2014 et PARADISE LOST était en pleine préparation de son "Plague Within". Et que les Anglais n’ont pas exactement les mêmes moyens que les types de METALLICA, qui s’étaient eux-mêmes livrés à l’exercice quelques années auparavant avec leur "S & M". En revanche, l’approche symphonique entre les deux groupes est très différente.

Chez METALLICA, ça pétait de partout mais c’était comme un mauvais jeu de construction dont les pièces ne s’imbriquent pas correctement. Du côté de PARADISE LOST, nous sommes sur autre chose, de plus réfléchi. Alors autant casser le suspens tout de suite, les amateurs de symphonique turlututu tsoin tsoin ne vont pas aimer. Mais alors pas du tout. Parce que ça n’explose pas. Parce que PARADISE LOST et Levon Manukyan ont fait en sorte que l’orchestre accompagne le groupe et sublime les titres.

Difficile de rester de marbre face à la puissance d’un "Last Regret" où l’orchestre apporte un vent épique bienvenue comme il est difficile de ne pas être surpris par l’intelligence de l’utilisation des cuivres, très en avant, sur "Soul Courageous", qui viennent apporter un groove inattendu. Et on savourera "Joys Of Emptiness" qui se trouve transfiguré, comme si ce titre avait été écrit pour l’occasion. L’orchestre apporte un surplus de mélancolie à un morceau qui n’en manquait déjà pas à la base. Et ils n’hésitent pas à piocher dans les tréfonds de la discographie des Anglais en ressortant un "Gothic" de derrière les fagots et qui est fort séduisant avec les chœurs qui viennent filer le frisson.

Aussi, on peut se demander pourquoi, concernant "Gothic", le groupe s’échine à utiliser des samples pour le chant féminin alors qu’avec le chœur derrière eux, ils auraient pu obtenir quelque chose de grand, d’éblouissant. Mais non. Et là, c’est frustrant. Globalement, la prestation est très sympathique, on apprécie l’intelligence de l’utilisation de l’orchestre bien conduit par Manoukyan, mais on ne peut qu’être frustré par cette sous-exploitation des chœurs. C’est le point faible de ce premier cd. On peut aussi s'interroger sur le choix de certains morceaux, "True Belief" n'aurait pas démérité dans cette configuration par exemple.

La seconde partie de ce concert, vous l’aurez compris, est plus traditionnelle, mais PARADISE LOST va puiser dans des morceaux un peu oubliés et d’autres, indéboulonnables, à l’image du sempiternel "As I Die". Heureusement, Nick Holmes, qui décidément ressemble de plus en plus à un hipster, est dans un de ses bons jours. Il communique avec le public, le fait chanter (rapidement) et se permet quelques sourire, comme on peut le voir sur le DVD qui accompagne l’ensemble. Et malgré tout, on sent le groupe sur sa réserve, qu’il ne se donne pas totalement, peut-être tétanisé par cette soirée particulière pour eux.

Un petit mot sur le DVD justement. Il ne propose pas grand chose de plus que le concert, sinon un court making of assez conventionnel. Le show en lui-même reste très sympathique, on voit l'interaction entre le public et un groupe qui ne se lâchera visuellement que durant la partie traditionnelle de ce concert. Après, PARADISE LOST, ce n'est pas RAMMSTEIN et du coup, c'est nettement moins spectaculaire (quoique les dreads de Greg Mackintosh...). Bref, le DVD fait plus office de complément sympa que valeur ajoutée à cet ensemble joliment présenté.

Au final, PARADISE LOST laisse une impression mitigée. Sa musique se prête assez bien à l’exercice de la relecture symphonique, surtout quand c’est fait avec intelligence, comme ici. Mais encore une fois, le groupe ne va pas au bout de ses idées et se montre frustrant au final. D’un côté, on a envie de saluer son courage de se livrer à un exercice sur lequel de nombreux groupes se sont cassé les dents (comme METALLICA) et de ne pas proposer de titres issus de "Draconian Times", attendus des fans. De l’autre, on peut leur reprocher d’être couards, de ne pas chercher le risque, de ne pas aller au fond des choses alors qu’ils le pouvaient, qu’ils en avaient les moyens. Honnête, mais pas totalement abouti.

A lire aussi en DOOM METAL par DARK BEAGLE :


PARADISE LOST
Medusa (2017)
A la fin, un éternel recommencement

(+ 1 kro-express)



KHEMMIS
Hunted (2016)
Doom metal


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Nick Holmes (chant)
- Greg Mackintosh (guitare)
- Aaron Aedy (guitare)
- Steve Edmondson (basse)
- Adrian Erlandsson (batterie)


1. Tragic Idol
2. Last Regret
3. Your Own Reality
4. Over The Madness
5. Joys Of Emptiness
6. Victim Of The Past
7. Soul Courageous
8. Gothic

1. The Enemy
2. Erased
3. Isolate
4. Faith Divides Us, Death Unites Us
5. As I Die
6. One Second
7. True Belief
8. Say Just Words
9. The Last Time

- dvd
1. Tragic Idol
2. Last Regret
3. Your Own Reality
4. Over The Madness
5. Joys Of Emptiness
6. Victim Of The Past
7. Soul Courageous
8. Gothic
9. The Enemy
10. Erased
11. Isolate
12. Faith Divides Us, Death Unites Us
13. As I Die
14. One Second
15. True Belief
16. Say Just Words
17. The Last Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod