Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi, Danger Danger, Satan Jokers, The Darkness
- Membre : Roadhouse, Riverdogs, Dio
 

 Site Officiel (243)
 Chaîne Youtube (204)
 Soundcloud (185)

DEF LEPPARD - Songs From The Sparkle Lounge (2008)
Par JEFF KANJI le 10 Décembre 2015          Consultée 1773 fois

"Yeah!" était plutôt frais quand on y pense, avec ses atours dépouillés et surtout la bonne humeur que semblait avoir eu le groupe à le faire. En ce qui concerne la production de nouveau matériel, même s'il a fallu attendre presque six ans, j'aime autant que le groupe prenne son temps cette fois parce que bon, une daube comme "X" on n'en fait pas beaucoup des comme ça, et surtout on n'en veut plus !

Cette pochette aux multiples détails qui dissimule très bien nos cinq protagonistes au milieu d'une foule bigarrée où on les retrouve à différentes époques, tel ce Joe Elliott flanqué d'un union jack moulant en guise de marcel, ou encore ce Rick Allen juvénile l'air timide au premier rang, est une très grande réussite pour commencer, la plus classieuse qu'ait jamais eu DEF LEPPARD avec celle de leur deuxième album (signée Hypgnosis). "Songs From The Sparkle Lounge" offre une présentation soignée pour un contenu qui l'est tout autant !

DEF LEPPARD revient en pleine forme et le groovy "Go" permet de retrouver le son si caractéristique des guitares de Phil Collen, ce gros son qu'il a poussé à la perfection sur "Adrenalize". Oui, DEF LEPPARD reprend des envies de grandeur semble-t-il. On pourra au minimum lui accorder qu'il a compris qu'il n'était pas bon dans la Pop et que ses racines sont bien ailleurs. En cela, "Yeah!" a sans doute fait du bien au LEP et lui a visiblement rappelé d'où il venait et de quoi il était fait. Car je dois bien le clamer, sept ans après sa sortie, "Songs From The Sparkle Lounge" est clairement le meilleur album du groupe depuis "Adrenalize". Rien que ça.

La variété de couleurs est à l'honneur sur cet opus qui excelle autant dans le Hard/Heavy qui a fait connaître le combo : vous aurez pour cela "Bad Actress" ou encore "Nine Lives" (qui jouit de la participation du chanteur de Country Tim McGraw). Pour les amateurs de matos ultra produit, il y a "Go" avec ses faux-airs de "Make Love Like A Man", l'écrasant "Come Undone", ou encore la splendide ballade à l'influence QUEEN très marquée ("Love") qui évoquera davantage la grandeur seventies de la légende anglaise ; nous avons là très clairement l'une des plus belles réussites de DEF LEPPARD, pas loin des "Love Bites" et "Bringing On The Heartbreak" qui ont fait la réputation du combo.

En outre, la formation britannique ne semble pas vendre son âme au diable pour autant, car on retrouve même des accents de "Slang" de temps à autres - "Cruise Control" par exemple au ton plus grave et aux guitares plus lancinantes. Et bien sûr on trouve quelques bribes qui semblent réchapper de l'époque "Hysteria" ("Hallucinate"). Ils passent très bien surtout quand il y a un "C'mon C'mon" swinguant à mort pour les faire passer. Ils restent extrêmement minoritaires, et c'est un tour de force, car pour la première fois, l'ombre de l'opus de 1987 ne plane pas sur un album des Anglais, que ce soit musicalement ("Adrenalize", "Euphoria") ou via le jugement sur la musique du groupe ("Slang").

DEF LEPPARD a sorti un opus extrêmement agréable, avec de beaux contrastes entre les titres, une tracklist intelligente, une production absolument parfaite (le son de la batterie notamment qui permet d'apprécier le jeu groovy de Rick Allen), des chœurs variés et ultra prenants et surtout débarrassés de leur coloration eighties. Pas de temps faible sur cet opus (à part peut-être l'enchaînement "Cruise Control" / "Hallucinate" et encore, c'est vraiment chicaner. "Songs From The Sparkle Lounge" rentre dans mon Top 3 du groupe, après "Pyromania" et "Hysteria".

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
Rocks (1997)
Voyage au coeur de la Reine




GUN
Break The Silence (2012)
Summer on the road


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Rick Savage (basse, guitare additionnelle, chœurs)
- Phil Collen (guitare, chœurs)
- Vivian Campbell (guitare, chœurs)
- Joe Elliott (chant, chœurs)
- Rick Allen (batterie)
- Tim Mcgraw (chant sur 2)


1. Go
2. Nine Lives
3. C'mon C'mon
4. Love
5. Tomorrow
6. Cruise Control
7. Hallucinate
8. Only The Good Die Young
9. Bad Actress
10. Come Undone
11. Gotta Let It Go



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod