Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Yngwie Malmsteen

KENZINER - The Prophecies (1999)
Par RENAUD STRATO le 1er Décembre 2002          Consultée 4376 fois

"Replaçons nous dans le contexte:"The prophecies" est le second album du finlandais guitariste/bassiste/claviériste(excusez du peu!) Jarno Keskinen qui avait sorti un an plutôt "Timescape".Et pour cet nouvel opus il a conservé de son line-up initial le chanteur Stephen Frederick et a allié ses forces créatrices au jeune claviériste de 19 ans Mikko Harkin et du batteur Brian Harris remplaçant l'ancien batteur Dennis Lesh.

Des changements relativement notoires car le style de ce musicien aussi complet que virtuose n'est pas sans une abondance d'idées que seul un premier opus ne pouvait réussir à contenir.

Si il y a bien une chose que l'on ne reprochera en aucun cas à "Live forever"(titre maintes fois utilisé s'il en est) ou autrement dit au premier morceau de cet album c'est son degré d'accroche surprenant qui saisit l'attention en moins de temps qu'il faut pour l' écrire. Une démonstration parfaite dés le début de la symbiose unitaire des musiciens. Départ au piano,poursuivi par une montée d'adrédaline d'un point de vue instrumental et la découverte (ou redécouverte selon) d'un chanteur au timbre de voix rauque et grave relativement unique dans le speed progressif mélodique (genre dans lequel il existe surtout de talentueux chanteurs exercant et maîtrisant plutôt leurs cordes vocales dans un registre aigu), annoncent un morceau des plus maîtrisés. On est immergé de sensations positives faisant frissoner tout le corps(pour peu que l'on apprécie le style bien entendu) et compétement conquis par le morceau et ce sans aucune relâche possible.

Voilà ce que l'on peut appeler communément une entrée en matiére des plus réussies et captivantes.Ce sort réservé par une premiére compo d'album est si rare qu'il était difficile de ne point décrire plus en détails mes émotions(trés proches dans le même contexte d'un "Eagles fly free " d'Helloween ou d'un "Moonlight" de Labyrinth,pour les exemples les plus marquants).

La touche replay de la platine du compact disc trouvera ici une fonction fortement utile. Ce ne sont pas "The razor's edge" et particuliérment "Through the fire"(son départ au clavecin puis le reste intégral ne seront pas sans rappeler la structure efficasse d'un "Black diamond" de Stratovarius) qui contrediront les trés bons sentiments déjà indélébiles de la premiére chanson.

Passage plus oriental pour ce "Trail of rears"(rappelant quant à lui un certain "Kashmir" de Led Zeppelin).La rigueur du speed metal mélodique retrouvera trés rapidement ses lettres de noblesse avec "Race with time", la grandiose "Eterenity", puis l'instrumental "Dimensions" qui se place à point nommé.Avant de laisser une place judicieuse à la somptueuse ballade "Like a paradise",un tantinet trop classique sur le refrain,mais d'une beauté inssaisissable.

Ce repos mérité,"Lost in a fantasy" s'apprécie avec plaisir mais c'est bien le morceau de 10 minutes "The prophecies" qui clotûre l'opus de grande maniére et ne laisse aucune dèception quant à l'intégralité de l'écoute attentive de l'auditeur médusè. Médusè par un virtuose de la guitare (sur tous les points de vue:des riffs déments accouplés à un jeu d' éxecution d'une rapidité affolante ainsi que d'un grand talent de compositeur...),soutenu de maniére magistrale par un claviériste hors-paire et d'un excellent chanteur avec un timbre de voix tout de suite identifiable.

Alors oui je vous l'accorde,les esprits insatisfaits trouveront que l'originalité n'est pas de mise une nouvelle fois (un grand merci particulier à Stratovarius pour l'influence!) mais la qualité dépassant tous les espoirs que l'on peut légitimement attendre d'un tel groupe (une formation,en théorie,amenée malheureusement à être ephémére), l'achat ou simplement une écoute curieuse s'avérent judicieusement conseillés.

Quant à la parution d'un troisiéme album encore incertaine,qui ne tient qu'à l'avenir(s'avérant difficile à entrevoir) d'une telle réunion d'artistes,pousse à considèrer cet album comme une piéce maîtresse du Metal de
cette fin de millénaire.

note : 3.75/5

A lire aussi en HEAVY METAL par RENAUD STRATO :


CHILDREN OF BODOM
Hatebreeder (1999)
Heavy chant black

(+ 3 kros-express)



CHILDREN OF BODOM
Something Wild (1997)
Heavy chant black

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez




 
   RENAUD STRATO

 
   SPHERIAN

 
   (2 chroniques)



- Jarno Keskinen (guitare, basse et claviers)
- Stephen Fredrick (chant)
- Mikko Harkin (claviers)
- Brian Harris (batterie)


1. Live Forever
2. The Razor’s Edge
3. Carry On Tomorrow
4. Race With Time
5. Trail Of Tears
6. Eternity
7. Dimensions
8. Like A Paradise
9. Through The Fire
10. The Prophecies



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod