Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : NaÐra, Sinmara, Carpe Noctem
 

 Site Officiel (405)
 Myspace (274)
 Facebook (90)

MGŁA - Exercises In Futility (2015)
Par VOLTHORD le 19 Octobre 2015          Consultée 4056 fois

MGŁA ne descend pas du trône qu’il s’est taillé de toute pièce jusqu’à "With Hearts Towards None". Exercice bien rôdé, qui n’a plus rien de futile, les Polonais continuent avec tous les orages, les brouillards et les forces surnaturelles de son côté, un roc immobile, dans un courant Black Metal où tout va et vient, où il est de plus en plus difficile de retrouver des repères certains.

D’une force vive qui refusait l’intellectualisme, parlait aux tripes, le Black Metal s’est boboïsé dans les sphères de l’intellect. MGŁA incarne ce passé adolescent et déchaîné autant que ce modernisme cérébral. Il regarde vers le ciel avec des textes à la fois féroces et ampoulés, tenant du nihilisme le plus profond. Créer, exister ne sont que des agitations futiles et inutiles dans un univers qui nous ignore. Quelque chose du genre (tellement plus, sans doute). Oui, "Exercises In Futility" est un poème en plusieurs parties qui vaut à lui tout seul une lecture dans le silence, avant d’entendre chaque vers prendre vie entre des riffs dont l’écriture tient d’un évident classicisme.

Une première constatation qui sera la fondation du reste : « la seule vérité, c’est qu’il n’y en a pas ». Le tempo d’une première piste hallucinante passe d’une lenteur discrète à une rapidité demeurant encore voilée de mélancolie. La brutalité qui deviendra la norme des titres suivants s’installe sur un second chapitre clé, dont la gradation progressive nous fera descendre six pieds sous terres, « à jamais » ("Nether, now and forever", ces mots vous resteront en tête). Avance rapide vers un quatrième chapitre où le blast ne s’arrête plus, où le texte proclame, avec une force orageuse qui rappelle un PRIMORDIAL, la futilité des empires, des nations, des tribus. Il n’y a plus, ou presque plus de moment pour souffler, et là où des tonnes de groupes seraient devenus rébarbatifs, MGŁA étend sa barbarie, continue à lentement disséquer chaque riff, de variations subtiles en variations subtiles. Nous voilà alors dans un sixième et dernier chapitre astral, où l’insistance sur de longs accords dissonants qu’on a pourtant entendu des millions de fois, nous portent vers les dernières déclamations d’un M habité par son texte. Une dernière note en suspens, un dernier écho. Entendre le silence après les dernières notes d’"Exercices In Futility" est une baffe plus intense que les blasts qui nous ont amené devant ce vide.

Radical. Blindé de mélodie acerbes, le phrasé intello mais la bile suintant l’authentique, "Exercises In Futility" est sans doute le Metal noir le plus sublime que l’on entendra cette année. On reprochera peut-être un milieu d’album moins hypnotique et addictif que ses deux premières pièces maîtresses et son final à la brutalité tragique, "Exercises In Futility" n’atteint des sommets que lorsque, la septième minute dépassée, chaque riff prend l’ampleur et la force qu’il mérite, soutenu par un jeu de batterie infatigable, toujours percutant malgré sa constance acharnée sur des tempos surmenés.

MGŁA est un des rares groupes qui me prouve encore, à moi qui ne suis plus vraiment acquis à la cause du Black Metal depuis des années, que cette forme musicale demeure la plus propice à l’expression de la rage, du rejet de tout, de cette synergie entre les éléments et l’ego. La puissance incarnée. Alors que j’éjacule ici ma matière grise (étant clairement de la lignée des bobos intellos du milieu), détrompez-vous complètement : "Exercices In Futility" se vit de l’intérieur, s’enflamme et se consume en solitaire. Son orthodoxie, sa ligne de conduite à contre courant du Black expérimental et de la bidouille qui fait le terreau du Metal moderne, fait finalement de MGŁA la formation la plus fascinante de la scène d’aujourd’hui. Avec cet album, les Polonais arrivent peut-être à ce point culminant où on ne sait pas s’ils pourront continuer infiniment sur une formule bien huilée et inaltérable, mais à défaut d’étonner on sait qu’ils sauront garder leur majesté.

D'abord affublé d'un 4/5, je monte en ce mois de mars 2016 ma note à 5/5, car "Exercices In Futility" a au final bien plus de longévité que son prédécesseur. Il marquera encore les esprits longtemps. Incontournable, tout simplement.

A lire aussi en BLACK METAL par VOLTHORD :


FROZEN SHADOWS
Hantises (2004)
C'est la famille DuTrue qui va etre contente




BELPHEGOR
Goatreich-fleshcult (2005)
Ca sue le péché, ça pue le cliché...excellent b/d!


Marquez et partagez





Par ISAACRUDER, VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
   CANARD WC
   FENRYL
   FX
   ISAACRUDER
   PERE FRANSOUA

 
   (6 chroniques)



- Darkside (batterie)
- M. (chant, guitares et basses)


1. Exercises In Futility I
2. Exercises In Futility Ii
3. Exercises In Futility Iii
4. Exercises In Futility Iv
5. Exercises In Futility V
6. Exercises In Futility Vi



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod