Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MéLO INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Ring
 

 Site Officiel Du Groupe (683)
 Myspace Du Groupe (349)

AVATAR - Hail The Apocalypse (2014)
Par FENRYL le 17 Septembre 2015          Consultée 1867 fois

AVATAR enfonce le clou et amorce la fin de son virage…

Avec ce nouvel L.P, les suédois quittent vraiment clairement le Death Mélo (qui reste parfois sous-jacent quand on connaît toute la disco du groupe) pour un Metal clairement Indus et bardé d'influences toujours aussi diverses et variées.


Pour ce "Hail The Apocalypse", on garde l'aspect Freakshow, l'indus façon Manson, et on densifie les influences Nu/Néo Metal.
En effet, c'est assez marqué ici : "Use And Abuse" ravira en ce sens les mordus de KORN tant la comparaison est saisissante. Certes, il s'agit d'un titre bonus, mais la basse claque tellement comme celle des américains sur des riffs nerveux qu'il est impensable de ne pas faire le lien.
Plaisant mais nous n'allons pas pour autant en faire une généralité basée sur un seul morceau : le titre éponyme accroche direct. C'est le single en puissance parfaitement choisi. Le refrain groove, notamment grâce à des harmoniques artificielles qui claquent des guitares pour notre plus grand plaisir ! C'est encore teinté de Death Mélo grâce à la voix de Johannes mais pas seulement !
La basse est toujours aussi présente ("Murderer") et vient parfaitement compléter le travail de John Alfredsson qui assure une partie propre et appliquée derrière ses fûts ("Death Of Sound" dont le refrain est tout de même pénible voire insupportable, quand Eckerström singe Jonathan Davis par moment).
L'intro de "Bloody Angel" est un savant mix d'un IN FLAMES (fréquence du riff) copulant avec AT THE GATES. Néanmoins, le chant plaintif nous repousse encore vers le Nu Metal (Davis et Durst semblent avoir encore frappé !), ce qui n'est pas un reproche !

Et que dire de "Vultures Fly" qui semble provenir tout droit d'un album de Rob ZOMBIE ! Et "Murderer" d'un MANSON burné ?! Le révérend devrait sans doute jeter quelques oreilles ici pour retrouver un peu de niak ! Et cette intro totalement SLIPKNOT de "Tsar Bomba" puis "Get In Ligne" ?!!!
Bon dieu, mais qu'elle devient chiante cette chronique à base de comparaison ! "Rien d'autre à dire Fenryl ?".

C'est bien là tout le problème que je rencontre avec ce groupe : à chaque fois que je le présente ou que j'en parle avec d'autres amis les connaissant, on se retrouve avec le même débat. Certains louent leur modernité et leur technicité quand moi j'ai trop l'impression de les voir multiplier leurs influences sans pour autant trouver leur ligne directrice.
On a le droit à de bons moments, ponctuels et disparates (solo de "Tsar Bomba" comme ça, au passage, hop…) mais rien d'aussi plaisant qu'à leurs débuts dont j'étais bien fan (je suis parfaitement conscient qu'on ne peut pas comparer totalement, le style n'étant plus le même bien sûr !).

Ce cinquième album studio se veut le digne successeur de "Avatar", dans son côté cabaret glauque. "What I Don't Know" et sa batterie de fanfare nous rappellent au travers d'un refrain simpliste et déjà entendu quelques morceaux du passé (solo inclu). Et que dire d'un "Puppet Show" aussi déjanté que clownesque ?! Les claviers, les instruments à vent, les chapiteaux, tout y est, on s'y croit !
Le groupe nous propose une cover de NIRVANA avec "Something In The Way" tellement plaintif et glauque déjà à la base ! Le pari tenté ici est plutôt réussi. Johannes Eckerström fait étale de tout son talent vocal en proposant un timbre grave, gothico doomesque qui vous fera parfois penser au très regretté Peter Steele (TYPE O NEGATIVE).

AVATAR propose donc ce que certains aiment appeler du Modern Metal… Je ne sais pas si cela cause à tout le monde, mais ici, on est clairement dans de l'Indus.
Certes, les suédois n'ont pas peur d'aller se frotter à plein d'influences (je dirais surtout qu'ils s'en nourrissent) pour aller dans des directions qui parfois peuvent perdre leur auditoire.
Il est toutefois bien dommage de terminer un album par un titre aussi mélodieux et mou du genou que "Tower", aussi peu représentatif de ce que le groupe sait proposer.
Une nouvelle fois bien produit et chargé, AVATAR n'aura pas su me pousser à refranchir allègrement la moyenne des bons albums. Scandale assuré car le groupe est plaisant à suivre en live...

Note réelle : 2,5/5.

Bon : "Tsar Bomba", "Hail The Apocalypse".

A lire aussi en METAL INDUS :


Rob ZOMBIE
The Electric Warlock Acid Witch Satanic Orgy Celebration Dis (2016)
En pleine forme !




MINDLESS SELF INDULGENCE
How I Learned To Stop Giving A Shit And Listen To... (2013)
L'album de l'été


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Johannes Eckerström (chant)
- Jonas Jarlsby (guitare)
- Tim Öhrström (guitare)
- Henrik Sandelin (basse)
- John Alfredsson (batterie)


1. Hail The Apocalypse
2. What I Don't Know
3. Death Of Sound
4. Vultures Fly
5. Bloody Angel
6. Murderer
7. Tsar Bomba
8. Puppet Show
9. Get In Line
10. Something In The Way (nirvana Cover)
11. Tower
12. Use And Abuse (bonus Track)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod