Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (3 / 5)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vader
- Membre : Insidious Disease
 

 Site Officiel (253)
 Myspace (186)
 Chaîne Youtube (168)

NILE - In Their Darkened Shrines (2002)
Par MOX le 1er Décembre 2002          Consultée 8020 fois

Vous qui venez de lire le style de metal dans lequel évolue Nile, laissez tomber vos préjugés et écoutez plutôt car il ne s'agit pas d'un album bête et méchant, bourrin au possible et sans aucun travail. Après Black Seeds Of Vengeance, ces 3 amerloques dont la carrure effraierait presque leurs compatriotes de Manowar, Nile revient avec ce qui s'avère être un produit très carré, prêt à réveiller une momie. Vous vous en seriez doutés, une guitare hyper agressive, un chant hyper guttural et une batterie hyper mise en valeur. Mais voilà pour ceux qui ricaneraient, Nile se démarque partout.

Nile, c'est tout d'abord une musique entièrement basée sur l'Egypte ancienne; Karl Sanders y trouve son inspiration dans les récits les plus sombres de cette civilisation ainsi que dans les romans du très célèbre HP Lovecraft. Tout a une sonorité orientale: le moindre riff et surtout tous les arrangements qui accompagnent l'album.
Ces derniers sont omniprésents :souffle du vent, guitare sèche, choeurs. L'ambiance est excellente, on est absolument imprégnés par l'aspect funéraire et mystérieux des compos. Celles-ci, au grand dam des détracteurs, sont variées.

Ainsi L'auditeur est malmené par les morceaux ultra-rapides tel que The Blessed Dead ou encore Churning The Maelstrom. Ses oreilles peuvent se reposer sur des morceaux plus calmes mais cepend ant au rythme pachydermique, rajoutant encore à l'ambiance ( Sarcophagus, I Whisper in the ear of the Dead). Mais les compos qui justifieraient à elles-seules l'achat de l'album sont Unas Slayer of the Gods, avec ses rythmes cassés mêlant parties lentes et d'autres rapides (plus de 11 mn) ou encore le morceau titre In their darkened Shrines, découpé en 4 parties, certaines atmosphériques d'autres bourrines.

Le son est étonnamment excellent, chaque riff se distingue très bien et permet d'évaluer l'originalité de chaque compo. Les solos sont superbes, le tout typé oriental s'il vous plaît, les vocaux se distinguent en 3 catégories: death hurlé, guttural-extrême, et même thrash!

Ce qui rend le tout enrichissant, surtout quand on sait que chaque membre a fait don de ses cordes vocales pour l'album. Mais la palme revient sans doute au batteur, étonnant de rapidité et de jeu. Il martèle chaque morceau, se démarquant de la guitare et du simple fait de donner le rythme. Il devient un instrument à part, superbement maîtrisé et varié.
Ca reste brutal certes, mais très appréciable.

Nile obtient définitivement sa place de leader du death-brutal en conjuguant bestialité avec ambiance et singularité, dans ce genre beaucoup trop saturé. Des américains qui s'intéressent à l'Egypte ancienne? Des américains qui sortent un bon album? Mais oui, mais oui, bande de médisants.

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


NILE
Amongst The Catacombs Of Nephren-ka (1998)
Death metal

(+ 1 kro-express)



BOLT THROWER
Honour, Valour, Pride (2002)
Death metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par JULIEN



Par MEFISTO




 
   MOX

 
  N/A



- Karl Sanders (guitares, chant)
- Dallas Toler-wade (guitares, chant)
- Tony Laureano (batterie)


1. Blessed Dead
2. Execration Text
3. Sarcophagus
4. Kheftiu Asar Butchiu
5. Unas Slayer Of The Gods
6. Churning The Maelstrom
7. I Whisper In The Ear Of The Dead
8. Wind Of Horus
- in Their Darkened Shrines
9. I. Hall Of Saurian Entombment
10. Ii. Invocation To Seditious Heresy
11. Iii. Destruction Of The Temple Of The Enemies Of R
12. Iv. Ruins



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod