Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1984 Opium
2014 Our Time Will Come
 

1984 Opium
1986 What Do You Know Deut...
1988 Don't Blow Your Top
1989 Uaioe
1990 Naive
1992 Money
1993 Angst
1995 Nihil
1996 Xtort
1997 Symbols
1999 Adios
2002 Attak
2003 Wwiii
2005 Hau Ruck
2007 Tohuvabohu
2009 Blitz
2011 Wtf!?
2013 Kunst
2014 Our Time Will Come
2017 Hell Yeah
2019 Paradise
2022 Hyena
 

 Site Officiel (293)
 Facebook (572)

KMFDM - Opium (1984)
Par CHAPOUK le 11 Décembre 2014          Consultée 1550 fois

KMFDM putain quel nom chiant à retenir ! J’ai toujours envie d’alterner le F et le 1er M. M’enfin à choisir je préfère que le groupe ait abrégé son nom de cette façon plutôt que de me taper à chaque fois Kein Mehrheit Für Die Mitleid. Car KMFDM est l’acronyme de cette phrase grammaticalement incorrecte et légèrement absurde : « Pas de majorité pour la pitié ». Voilà ça annonce la couleur hein ! À la base ce groupe était un projet artistique créé par Sascha Konietzko afin de diffuser la musique Industrielle. Au fil du temps KMFDM s’est associé au Metal grâce aux nombreux gros riffs de guitare ajoutés par-ci par-là, et aux tempi qui les rapprochaient de nombreux groupes de la scène Metal Indus.

Mais lorsqu’on écoute pour la première fois "Opium" on penserait plutôt avoir à faire à des teufeurs qu’à des metalleux car cet album est nettement orienté Electro, et une fois qu’on l’a écouté en entier je pense qu’il faut le réécouter encore une bonne dizaine de fois pour assimiler tout ce qu’on entend sur cette galette. Car on saute du coq à l’âne selon les morceaux.

Avec "Fix Me Up", l’intro instrumentale, on est plongé dans l’univers Indus : un endroit froid, mécanique, pas rassurant du tout, plus ou moins futuriste… La pression augmente au fil du titre grâce à cette boucle musicale hypnotisante, aux samples désagréables et à cette espèce de voix désincarnée qui apparaît seulement pour lancer des « gnap gnap » ou nous raconter quelques trucs désordonnés en allemand. Ce morceau, en plus de parfaitement introduire l’ambiance du disque, me fait dire que dans les milieux autonomes/anarchistes allemands les performances artistiques sont vraiment très étranges la plupart du temps. En effet on connait l’engagement politique de KMFDM et sa proximité avec ce genre de milieux et sur ce "Fix Me Up" on peut vraiment sentir l’influence d’EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN (un groupe de Berlin Ouest, composant depuis 1980 une musique Indus/Expérimentale en utilisant souvent des outils, comme des perceuses, pour créer certains de ses sons). C’est dérangé et un peu effrayant sur les bords…

Tout comme "Slapper" une compo vraiment très industrielle, très lourde, que l’on subit forcément tellement elle est oppressante. La boîte à rythme et les grattes effectuent une boucle intéressante mais les nuages de samples qui s’ajoutent par-dessus en deviennent limite insupportables… Jusqu’à ce qu’on se laisse aspirer par leur assourdissant vacarme. Dans le même style vient "Warp’D", un interlude instrumental, où l’on entend parfaitement la mélodie à la guitare (qui pour une fois semble jouer quelque chose de plutôt positif) sur fond de beat Trance et de samples futuristes, ce qui induit un contraste très réussi entre la légèreté de la guitare et le fond sonore étouffant. Merci KMFDM de nous laisser une porte de sortie dans cet univers bruitiste !

Et enfin on trouve "Entschuldigung" et "Mating Sounds Of Helicopters" qui honnêtement ne servent pas à grand-chose à mon humble avis. Ou alors je ne comprends pas où ces deux pistes veulent nous emmener : pour moi ce n’est que du bruit. Le second titre peut éventuellement faire penser à du Drone Metal qui aurait fusionné avec de la Dub Électronique (mais alors de loin, même très loin), enfin c’est ce que ça m’évoque… Mais dans tous les cas je ne pense pas que ce soit la meilleure façon de terminer un album qui alterne entre morceaux hypnotiques, et titres plus énergiques.

Car des morceaux qui bougent, on en trouve quand même sur cette galette ! "The Smell" est une de ces pistes Indus parfaites : beat lourd et très mécanique, guitares saturées et saccadées, voix virtuelles, samples légers pour une fois. Mais le summum de l’Indus pratiqué par KMFDM c’est quand même "Helmut Mein Helmet": un titre très répétitif mais super efficace qui représente parfaitement l’évolution entre Ne Wave, Punk, Metal et musique Électronique/Expérimentale, et me fait aussi penser à "Body To Body" de FRONT 242.
Pour ce qui est de "Cuntboy", je le classe dans les morceaux qui bougent tout simplement pour son groove Reggae. La chaleur émanant de ce style musical se combine bizarrement très bien au côté froid de la musique Industrielle et le résultat est très sympathique à l’oreille, notamment grâce aux samples, très bien orchestrés, qui apportent un plus au titre.

Et enfin on arrive sur la piste indescriptible qu’est "Penetration" ; musicalement c’est très minimaliste et en même temps ça se rapproche beaucoup de TYPE O NEGATIVE. Cette voix grave suave et inquiétante qui se superpose à un beat très lent, une ligne de basse et quelques accords de guitares jetés de temps en temps entre deux ou trois rires sadiques. Franchement ce morceau me fait penser dans une certaine mesure à "Black N°1" rien que de par son ambiance.

Au final on se retrouve face à un skeud très éclectique, et en même temps très orienté musicalement. Ce n’est pas l’un des plus intéressants car il est légèrement bordélique, mais il reste tout de même agréable à l’écoute. Enfin agréable… Tout est relatif tout de même, car il vous faudra peut-être vous armer de patience pour arriver à vous imprégner de l’atmosphère KMFDM et l’apprécier… En tout cas pour les fans du groupe c’est une galette à écouter au moins une fois pour voir d’où sont partis les Allemands avant d’arriver à leur stade actuel.

A lire aussi en METAL INDUS :


RAMMSTEIN
Mutter (2001)
Electro indus metal




GODFLESH
Songs Of Love And Hate (1996)
Metal indus


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Sascha Konietzko (chant, programmation, claviers)
- Raymond Watts (chant, programmation)
- Ton Geist (chant, programmation)


1. Fix Me Up
2. Splatter
3. The Smell
4. Helmut Mein Helmut
5. Warp'd
6. Penetration
7. Entschuldigung
8. Cuntboy
9. Raf Ok
10. Mating Sounds Of Helicopters'



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod