Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ALTERNATIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (420)
 Myspace (211)
 Chaîne Youtube (194)

AQME - Dévisager Dieu (2014)
Par CHAPOUK le 26 Novembre 2014          Consultée 3185 fois

Que de changements chez AQME, je n’arrive pas à me convaincre que j’ai pu dire ça à l’écoute de cet album « Putain, ça sonne bien ce qu’ils font ! ». Ouais parce que ce groupe je le portais pas dans mon cœur, à cause des textes souvent très niais et de la voix, par moment insupportable, de Koma (bisous !).

Mais depuis que ce dernier est parti et a cédé sa place à Vincent Peignart-Mancini (qui chantait déjà en 2012 sur l’EP bonus "Les Sentiers De L’Aube" qu’on trouvait dans l’édition spéciale de "Épithète, Dominion, Épitaphe") tout va mieux ! AQME s’était déjà un peu séparé de cette image de groupe pour ado sur le dernier skeud, grâce à leur Metal un peu plus « brutal » qu’auparavant, sur ce "Dévisager Dieu" le groupe s’en est complètement émancipé ! Fini le Neo Metal un peu foireux, place à un Metal moderne teinté de Hardcore et saupoudré de Death (oui, oui vous avez bien lu).

"Avant Le Jour" m’a juste mis une grosse baffe d’entrée : entendre ce gros son, et ces screams de Vincent m’a surpris mais ravi. Et ce "Enfants De Dieu" qui comporte des passages vraiment proches du Death Technique m’en a recollé une autre sur l’autre joue. Et ce putain de break sur la fin du morceau, ah c’est jouissif. En parlant de breaks, à l’écoute de ceux bien typés coreux de "Ce Que Nous Sommes" ou "Les Abysses" je me suis retrouvée le cul par terre, allant de bonne surprise en bonne surprise pendant toute la durée de l’album.

Le groupe a indéniablement mûri musicalement, le boulot est nettement plus technique que lorsque qu’AQME a démarré : le travail d’ambiance est toujours là mais en plus élaboré, les musicos et surtout Julien font un travail de tarés, et ce dernier contribue d’ailleurs beaucoup à ce que les passages puissants et bruts se marient de façon fluide avec les accalmies : le morceau "Un Appel" illustre à lui seul ce que je veux dire. Et puis surtout les textes sont beaucoup moins collégiens qu’avant ! Ils se font plus spirituels, comme en témoignent certains titres et le nom de l’opus, ils traitent de la dualité de l’Homme et non plus de ruptures amoureuses difficiles, de rejet par ses camarades de classe…

Et pourtant malgré tous ces progrès le groupe garde un certain lien avec AQME de l’époque Koma. Tout d’abord parce que l’opposition chant clair, chant hurlé est toujours présente, mais mieux faite par Vincent (si, si je suis objective, enfin j’essaye !), parce que certains morceaux comme "Pour Le Meilleur, Le Pire" ont des petits accents Pop qui ne sentent pas la guimauve pour autant, et enfin parce que parfois la ressemblance entre Koma et Vincent dans certains passages en chant clair est très troublante.

Verdict : si vous deviez découvrir AQME en 2014 faîtes-le avec cet album. Pour moi c’est le meilleur de tous ceux qui sont sortis jusqu’à maintenant dans la disco du groupe : il est accrocheur, fluide malgré un côté massif et il bénéficie d'une très bonne prod. Alors les fans seront peut-être troublés par ce changement, mais se relèveront bien vite grâce à cet esprit « famille AQME » qui a été conservé judicieusement par les membres du groupe. Vincent ne s’improvise pas copie de Koma, il implante juste son propre style au sein du groupe, tout en gardant les éléments qui font qu’AQME est et a toujours été AQME. Les trues pourront continuer à cracher sur ce groupe, mais sans vouloir leur donner de leçons ils feraient bien d’y jeter une oreille, certains morceaux pourraient bien leur plaire.

Conclusion entre LOFOFORA et AQME en 2014 on peut quand même assurer sans trop se planter que la scène Metal Alternatif française se porte bien !

A lire aussi en NEO METAL par CHAPOUK :


SLIPKNOT
.5: The Gray Chapter (2014)
Une renaissance !

(+ 1 kro-express)



LOFOFORA
L'Épreuve Du Contraire (2014)
La bande à Reuno


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Vincent Peignart-mancini (chant)
- Julien Hekking (guitare)
- Charlotte Poiget (basse)
- Etienne Sarthou (batterie)


1. Avant Le Jour
2. Enfants De Dieu
3. Au-delà De L'ombre
4. Ce Que Nous Sommes
5. Un Appel
6. Entre Louanges Et Regrets
7. L'homme Et Le Sablier
8. Pour Le Meilleur, Le Pire
9. Les Abysses



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod