Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1985 1 Out Of Reach
 

- Membre : Skyclad, Angel Witch, Tanith
- Style + Membre : Pariah [uk], Satan

BLIND FURY - Out Of Reach (1985)
Par ERWIN le 25 Novembre 2014          Consultée 1734 fois

Dans la New Wave of British Heavy Metal, la ville de Newcastle occupe une position toute particulière, les petits gars de VENOM et de RAVEN en sont issus, mais ce sont les guitaristes Steve Ramsay et Russ Tippins qui sont les véritables porte flambeaux légendaires de la ville niveau Metal. Les diverses incarnations de leur groupe SATAN - PARIAH et ce BLIND FURY - , et de ses dérivés de BLITZKRIEG à ATOMKRAFT ou SKYCLAD en sont la preuve évidente. Remettons-nous donc dans le contexte de l'époque : Brian Ross est parti après le premier SATAN, laissant Russ et Steve patauger dans la gadoue. La rencontre avec Lou Taylor s'avère décisive et le groupe entier rebondit au contact de ce personnage fort en couleurs. Cependant, la direction prônée par Lou pour ce nouvel album sera radicalement différente, il n'y a qu'à voir le look des musicos sur la pochette - la pochette ouais... - , m'est avis que Russ n'aurait aucune envie de voir resurgir cette tof !!

L'énorme point fort de cette livraison est évidemment le travail des deux guitaristes, plus gargantuesque que jamais même si leur son a été un peu revisité, plus light et rond pour l'occase. A nouveau, Russ Tippins confirme les bases d'un jeu aérien limpide, unique en son genre et parfaitement identifiable - Écoutez donc cette intervention sur "Living On The Edge" ou sur "Back Inside" -, alors que Steve Ramsay, plus pragmatique aime à faire hurler sa guitare - Entendez-le sur "Dynamo" ou "Contact Rock'n'Roll"- et la traiter avec plus de violence. En twins ils déchirent tout comme sur "Out Of Reach" ou "Evil Eyes". Ils me rappellent la complémentarité entre Tipton et Downing chez JUDAS PRIEST. On retrouve cette constante sur la quasi totalité des morceaux ce qui donne une bonne raison à tout un chacun d'acheter ce disque.

Au niveau des compositions cependant, il me parait que la patte de Russ est moins présente. Elles sont plutôt assez rentre dedans, mais certainement moins brillantes et agressives que sur le premier album de SATAN : "Court In The Act". Le rythme de "Back inside", assez soutenu, nous replonge malgré tout efficacement dans les effluves des premières compositions du duo magique. Les bridges de guitare font encore sur ce morceau toute la différence, rarement un groupe aura autant tenu sur le talent de ses guitaristes. Dans la même veine épique : "Contact Rock'n'Roll" se pose aussi malgré un titre tartignolle. Lou y est beaucoup plus convaincant, on soulignera en outre le très joli bridge. "Evil Eyes" au rythme effréné, rappelle clairement les grands SATAN et aurait facilement trouvé sa place sur "Court In The Act" ou "Suspended Sentence".

Globalement toutefois, le son manque de profondeur comme sur "Dance Of The Crimson Lady" qui permet toutefois à l'excellent bassiste Graeme English de prouver sa versatilité. A nouveau les soli sont de toute beauté, quelle leçon ! Le titre a toutefois pris un peu de plomb dans l'aile avec l'age. C'est à Eindhoven au festival Dynamo que SATAN a trouvé sa gloire en live, alors quel plus chouette remerciement aux fans que cette chanson sobrement intitulé "Dynamo", plutôt hard, pas vraiment mémorable mais la démarche est vraiment sympa. En ce qui concerne le chanteur Lou Taylor, les avis sont partagés : je lui trouve quant à moi une voix assez passe-partout, certes puissante mais manquant cruellement d'originalité. Il ne parvient pas à mon sens à sublimer les chansons ici présentes. Enfin, je tiens à signaler la fin de l'éponyme "Out Of Reach", qui me file la chair de poule à chaque fois, quel dommage de ne pas avoir construit un titre entier sur ce riff fabuleux.

Bref, nous voici avec, entre les mains, un véritable album de SATAN. Je lui trouve une production trop froide et j'avoue ne pas être emballé par Lou Taylor, mais sans doute est-ce une question de goût. Aussi ne puis-je que positionner une note bancale, et encourager tout le monde à écouter cette pièce de NWOBHM sans aucun a priori. Étant un fan de Michael Jackson - celui de SATAN ! -, j'aurais souhaité entendre ses titres en live, mais cela risque de ne jamais arriver !

A lire aussi en HEAVY METAL par ERWIN :


HEAVY DUTY
Second Coming (2012)
Seconde tornade




HEAVY DUTY
Built To Resist Vol. 1 (2014)
Conçu pour durer !


Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Lou Taylor (chant)
- Steve Ramsey (guitare)
- Russ Tippins (guitare)
- Graeme English (basse)
- Sean Taylor (batterie)


1. Do It Loud
2. Out Of Reach
3. Evil Eyes
4. Contact Rock'n'roll
5. Living On The Edge
6. Dynamo
7. Back Inside
8. Dance Of The Crimson Lady



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod