Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (17)
Questions / Réponses (3 / 7)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Burning Witches, Vatican, Trance, Blizzen, Shockmachine, Thomsen, Saxon, Paragon, Cannon, Titan
- Membre : Ez Livin', Victory, Dokken
- Style + Membre : The German Panzer , Udo

ACCEPT - Blind Rage (2014)
Par CANARD WC le 2 Octobre 2014          Consultée 5633 fois

Je suis de plus en plus convaincu que toute cette histoire de vision « artistique » n’est en réalité qu’une posture, du vent que t’chi même. L’Art, de nos jours, c’est la création point barre. Et derrière la créa, il y a quoi ? Du travail, de la persévérance. Le génie artistique apparaît si rarement en ce bas monde, qu’on a oublié de quoi il s’agissait réellement. « A cause d’un Mozart, des millions de nullards se prennent pour des génies » disait BUKOWSKI. Alors comme pour tromper l'ennemi, on parle de plus en plus de génie, de talent, n’importe qui se croit « artiste » et on estampille d’artistique la moindre création. Selon moi, Saint Canard priez pour moi, il n’en est rien : l’Art est rare et les artistes peu nombreux.

Je me permets à ce stade liminaire de cette chronique mal partie de vous citer « in extenso » le grand Jacques Brel dans un entretien magnifique dont je ne vous communiquerais pas le lien de peur que vous me salissiez cette merveille (non, n’insistez pas):

« Le talent n’existe pas. Mais l’envie de faire quelque chose, oui. Tout le restant, c’est de la sueur, de la transpiration et de la discipline. Je suis sûr de cela. L’art ? Je ne sais pas ce que c’est. Les artistes ? Je ne vois pas. Je crois qu’il y a des gens qui travaillent à quelque chose avec une grande énergie, mais « l’accident de la nature » je n’y crois pas. Pratiquement pas.»

Rapporté à notre musique, je vous demanderais donc de baisser d’un ton. Nos groupes sont des imposteurs artistiques, ils sont si éloignés de ce que revêt l’Art que je préfère qu’on passe au paragraphe suivant et qu’on se quitte avant cela en nous disant qu’au mieux, le Metal n’est qu’un conglomérat d’artisans plus ou moins inspirés et besogneux.

Ce nouveau ACCEPT est la démonstration par A + B qu’on parle bien d’artisanat, de « travail » bien fait nimbé d’un sérieux qui hisse le tout vers le haut ("Up To The Limit" si je voulais me montrer facétieux). La preuve de ce que j’avance réside dans ce "Blind Rage" qui m’a beaucoup plu. Étant donné qu’on parle bien d’artisanat, on peut compenser le manque d’inspiration par du travail, par du « labeur » pour reprendre l’étymologie du mot. ACCEPT a bossé pour ce nouvel album, d’une rage aveugle sans doute, ils ont répété, repensé plusieurs fois leur morceau et réfléchi à « comment avoir au final un bon album de Heavy Metal qui tient bien le pavé ». Mais du reste, d’art, de talent, de grâce… il n’en est point question et cela est bien normal comme j’ai commencé à vous l’expliquer ci-dessus. Non, encore au-dessus.

Alors voilà, onze titres pour presqu’une heure et rien en-dessous de quatre minutes. Un costard teuton savamment taillé, le groupe a pensé à tout, notamment à l’enchainement des morceaux. Si ACCEPT avait bougé d’un iota leur tracklist, c’aurait été moins bon, moins judicieux. Comme ce "Trails Of Tears" en plein milieu : une idée de génie. On relance de deux l’intérêt par un titre énergique, scintillant. Alors qu’on frétille un peu, qu’on relève la tête (fort justement placé après le « un peu raté un peu chiant » "Fall Of The Empire") on est fin prêt pour se manger un "Wanna Be Free" presque superbe, émotionnel et grisonnant. Parfait.

ACCEPT a de la bouteille, tiens passe m’en un peu, t’endors pas dessus camarade.

De fait, l’album commence convenu avec un "Stampede" dans la pure lignée de "Blood Of The Stalingrad". "Blind Rage" s’ouvre dans la continuité, ne surprend personne et, quelque part, ACCEPT donne des gages. La recette n’a pas bougé, on va faire ce qu’on sait faire. Avec des variantes qui s’enchainent qui se déclinent comme une bonne conjugaison : "Dying Breed" ronronne pile poil avec les chœurs qui vont bien puis suit "Dark Side Of My Heart" qui fait un clin d’œil à travers les âges au grand "Metal Heart". Les vieux de la vieille retrouvent ainsi leur groupe, les réflexes du passé, cet arrière-gout de Grand ACCEPT qu’on avait un peu perdu depuis cette reformation.

Qu’on se le dise, ACCEPT a tout pensé, sans jamais briller malheureusement, le principal reproche qu’on pourra faire à ce "Blind Rage" qui porte bien son nom. Mais comme je vous le disais plus haut – encore plus haut – ce n’est de toute façon pas ce qu’on est en droit d’attendre de la part d’un groupe de Heavy allemand antédiluvien qui persiste à jouer les prolongations. Faute de génie, d’art et du reste, nous avons l’essentiel dans cet album : du solide, du chromé qui tient bien la route et continuera de donner satisfaction bien des années plus tard. Non, "Blind Rage" ne vous clouera pas au sol avec ses riffs en acier trempé (façon "Too High To Get It Right") ni ne vous arrachera de larme avec un solennel "Princess Of The Dawn" de derrière les fagots. Il s’agit juste d’un bon album, bien travaillé avec foule de détails, d’arrangements, de soli idoines et de chœurs chirurgicalement bien placés. Un album qui rentrera sans difficulté dans tous les Tops 10 Metal de l’année 2014. Ce qui est énorme, une fois de plus.

Preuve que le travail paie.


Note : 3,5/5


Morceau préféré : "Trail Of Tears"
Morceau moins préféré : "Fall Of The Empire"

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


ACCEPT
Restless And Wild (1982)
Du heavy metal comme on n'en fait plus (sigh)...

(+ 1 kro-express)



AVENGED SEVENFOLD
Nightmare (2010)
Un cauchemar gorgé d'espoir et de fraîcheur.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   CANARD WC

 
   DARK SCHNEIDER
   GEGERS
   JEFF KANJI

 
   (4 chroniques)



- Mark Tornillo (chant)
- Wolf Hoffmann (guitare)
- Herman Frank (guitare)
- Peter Baltes (basse)
- Stefan Schwarzmann (batterie)


1. Stampede
2. Dying Breed
3. Dark Side Of My Heart'
4. Fall Of The Empire
5. Trail Of Tears
6. Wanna Be Free
7. 200 Years
8. Bloodbath Mastermind
9. From The Ashes We Rise
10. The Curse
11. Final Journey



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod