Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (105)
 Myspace (121)

MOTHER & PEARL - Inner Voice (2013)
Par FREDOUILLE le 12 Mai 2014          Consultée 927 fois

Le boulot de chroniqueur n’est pas toujours chose aisée. C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, il y a parfois certains disques qui sont assez difficiles à cerner ou à appréhender car ils n’entrent pas forcément dans des cases toutes faites ou dans des codes bien établis. C’est le cas par exemple du premier album de MOTHER & PEARL, "Inner Voice", à la pochette pour le moins sombre et intrigante. Ce groupe lyonnais formé de deux frères et de deux amis d’enfance a en effet choisi de brouiller quelques peu les pistes en nous délivrant 10 compositions, lesquelles brassent pas mal d’ingrédients.

Des compositions qui sont plutôt monolithiques en général et qui ne s’inscrivent donc aucunement dans un style réellement marqué. L’ensemble pourrait éventuellement s’apparenter à du Death/Thrash, à du Heavy Core, ou bien encore à du Groove Metal, que sais-je encore. Toujours est-il que le groupe lyonnais a concentré ses forces sur la mise en avant de riffs ultra heavy et puissants (voire même thrashy), de grosses rythmiques plombées et associés non seulement à un chant très rugueux, saturé aux confins du Metalcore, parfois hurlé (celui du batteur chose n’est pas coutume) lequel me fait d’ailleurs penser à celui de Mathieu Fichot, vocaliste des défunts parisiens LETHAL MIND (EPs chroniqués sur le site !), mais aussi à un chant clair (celui d’un des deux guitaristes) beaucoup plus mélodique disséminé ici et là ("Far Beyond Pleasure", "Cruel World"). Deux chants qui pourront en rebuter plus d’un cela dit. En effet, une étape de familiarisation est franchement nécessaire.

Doté d’une très bonne production qui renforce considérablement cet esprit de puissance et de lourdeur, l’album a été enregistré au studio Noisefirm, à côté de Lyon et les manettes ont été tenues par deux vieilles connaissances du groupe, Thierry Lebourg (chanteur de DYSLESIA) et Sylvain De Nicola (bassiste de DYSLESIA et guitariste de VITAL BREATH), puis mixé au HOFA Studio en Allemagne. Inutile donc de vous préciser que les compositions ne font absolument pas dans la dentelle. MOTHER & PEARL vous agrippe à la gorge pour ne plus vous lâcher et ce, dès les premières notes de "My Emptiness" pourtant une des compositions les plus fouillées et recherchées de l’album (une des plus mélodiques aussi) avec quelques belles trouvailles tel que ce passage teinté Black Metal ou encore ce break pour le moins jazzy (un beau bol d’oxygène !).
Car à coté de cela, MOTHER & PEARL ne fait vraiment pas de quartier au risque même de nous fatiguer. C'est d'ailleurs le cas avec "Dextermination" (inspiré de la série "Dexter") certainement un des titres les plus virulents de l'album mais aussi et sans aucun doute le plus fatigant avec ce refrain quelque peu... harassant. Alors que le coté brut et sauvage de "Russian Roulette" rappelle allègrement SEPULTURA (à la manière d'un "Roots Bloody Roots"), que la violence de "Cruel World" au rythme syncopé et de "Dreadful Hunger" évoquent incontestablement MACHINE HEAD, "Remember The Silence" nous offre quelques minutes de répit grâce à cette voix féminine narrative mais surtout grâce à ce gros refrain hyper mélodique qui me rappelle incontestablement le IN FLAMES de 2008, celui de l'excellent "Sense Of Purpose".

Derrière ces compositions à pogos ou à mosh pit, véritable déluge de violence, soulignons l'excellent travail réalisé au niveau des guitares et notamment au niveau des soli. Des soli pour la plupart inspirés qui ré-haussent sensiblement le niveau qualitatif des morceaux et qui apportent incontestablement de la variété et de la mélodie à l'ensemble. Un vrai plus quand on sait que chaque composition met à rude épreuve nos oreilles et que l'ensemble parait un tant soit peu linéaire. Quand même.
Il n'en demeure pas moins que "Inner Voice" reste un album honnête de la part d'un groupe au fort potentiel mais qui semble encore chercher sa voie (voir les diverses influences disséminées ci et là). Conjuguant la puissance d'un MACHINE HEAD ou d'un SEPULTURA à la rage et frénésie d'un TRIVIUM (par exemple), les 10 compositions présentent néanmoins quelques atouts non négligeables qui ne sauront pas vous laisser insensibles.


Morceaux préférés : "My Emptiness", "Cruel World", "Remember The Silence".

A lire aussi en THRASH METAL par FREDOUILLE :


DARKANE
Layers Of Lies (2005)
Chef d'oeuvre de Thrash Death mélodique! Enorme!

(+ 1 kro-express)



PARADOX
Tales Of The Weird (2012)
Un second couteau, vraiment ? En êtes vous sûrs ?


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Mathieu Coulon (chant, batterie)
- Michel Franchi (basse)
- Jean-françois Aragon (guitare rythmique)
- Olivier Coulon (lead guitare, chant)


1. My Emptiness
2. Russian Roulette
3. Cruel World
4. Ugly
5. Remember The Silence
6. Dextermination
7. Skin & Life
8. Temptation
9. Far Beyond Pleasure
10. Dreadful Hunger



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod