Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Forgotten Songs (early D...
  Script For A Jester's...
  The Recital Of The Scrip...
1984 Fugazi
  Real To Reel
1985 Misplaced Childhood
1986 Brief Encounter
1987 Live From Loreley
  Clutching At Straws
1988 B'sides Themselves
  The Thieving Magpies
1989 Seasons End
1991 Holidays In Eden
1994 Brave
1995 Afraid Of Sunlight
1997 This Strange Engine
1998 Radiation
1999 Marillion.com
2001 Anoraknophobia
2004 Marbles On The Road
  Marbles
2007 Somewhere Else
2008 Happiness Is The Road
2012 Sounds That Can't Be ...
2013 Radiation 2013
 

- Style : Maschine
- Style + Membre : Arena
 

 Site Officiel (617)
 Myspace (201)
 Chaîne Youtube (212)

MARILLION - This Strange Engine (1997)
Par DAVID le 1er Décembre 2002          Consultée 6619 fois

Mais jusqu'où iront-ils ? Marillion, à force de s'adoucir et de devenir pop, va finir par devenir insupportable et faire fuire ses derniers fans si ça continue.
En tout cas, ils ont réussi à devenir encore plus mou après Afraid of sunlight (si si c'est possible !!!). Mais comme toujours, ils nous offrent aussi un véritable bain de jouvence avec de grands moments de musique avec un M. Bon c'est vrai que l'ensemble est parfois assez léger et prévisible avec des pop-songs "soupes" qui lassent vite, comme la 1ère partie de "Man of a thousand faces" et "80 days" que le groupe joue encore en concert.

Mais en contrepartie, il y a de vrais chef-d'oeuvres où on se délecte encore et encore des envolées lyriques de Steve Hogarth et des arpèges de Steve Rothery : la 2nde partie de "Man of a thousand faces", bien plus intéressante que la 1ère, avec les choeurs d'enfants et "Memory of water", avec seulement la voix de H des violons comme instruments ! J'allais oublier la magnifique Estonia qui débute comme un morçeau de prog et sur laquelle la guitare acoustique du refrain me rappelle un peu celle de Losing my religion de REM. Et attention y'a THE ballad, "One fine day" (mieux que Beautiful), qui débute avec un p'tit solo killer sur fond de clavier (ça fait très 70's) et qui se termine avec le genre de refrain dont on aimerait qu'il ne s'arrête jamais, plutôt rare pour une ballade non ?

Les 3 derniers morçeaux bizarrement sont plus rythmés que les autres, peut-être placés à la fin du disque avant que l'auditeur ne s'assoupisse un peu. An accidental man et Hope for the future (qui fait très "musique des îles") sont sympathiques mais pas extraordinaires, il vaut mieux s'attarder sur la dernière, This strange engine, qui est
complètement à contre-courant des autres morçeaux car là on a droit à 15 minutes de progressif pur jus, que de bonheur de voir Marillion exceller encore dans ce style. Et que de bonheur aussi d'entendre enfin des parties de piano dignes de ce nom ! Quelques passages rappellent même la grande époque Fugazi, surtout pendant les solos de claviers avec ce son rétro qu'on aime tant !

Aller, encore un album indispensable malgré ses petits défauts, un de plus !

A lire aussi en POP ROCK / METAL par DAVID :


KING'S X
Ear Candy (1996)
Pop-rock




KING'S X
King's X (1992)
Pop metal


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Steve Hogarth (chant)
- Steve Rothery (guitare)
- Mark Kelly (claviers)
- Pete Trewavas (basse)
- Ian Mosley (batterie)
- Tim Perkins (balalaïka sur 4)
- Phil Todd (saxophone sur 8)
- Paul Savage (trompette sur 7)
- Charlton & Newbottle School Choir (chœurs sur 1)
- Rey Lear (arrangement chœurs sur 1)


1. Man Of A Thousand Faces
2. One Fine Day
3. 80 Days
4. Estonia
5. Memory Of Water
6. An Accidental Man
7. Hope For The Future
8. This Strange Engine
9. Beautiful (acoustique)
10. 80 Days (acoustique)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod