Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 The Michael Schenker ...
1981 Msg
1982 One Night At Budokan
  Assault Attack
1983 Built To Destroy
1984 Rock Will Never Die
1987 Perfect Timing
1989 Save Yourself
1992 M.s.g.
  Nightmare : The Acoustic...
  Unplugged Live
  Unplugged Live
1995 Bbc Radio One Live In Co...
1996 Written In The Sand
1997 The Michael Schenker Sto...
1999 The Unforgiven
  The Unforgiven World Tou...
2001 Be Aware Of Scorpions
2003 Arachnophobiac
2004 World Wide Live 2004
2005 Heavy Hitters
2006 Tales Of Rock'n'roll ...
2008 In The Midst Of Beaut...
2009 Gipsy Lady
2010 The 30th Anniversary Con...
2011 Temple Of Rock
2012 The Chrysalis Years (198...
  Temple Of Rock : Live In...
2013 Bridge The Gap
2015 Spirit On A Mission
2016 On A Mission - Live In M...
2017 Michael Schenker Fest
2018 Resurrection
2019 Revelation
 

- Membre : Judas Priest, Saxon, Steve Vai , Ted Nugent, Tigertailz, Tipton, Entwistle & Powell, Toto, Yngwie Malmsteen, Warrant, Zeno, Kelly Keeling , Snakecharmer, Red Zone Rider, Richie Kotzen , Racer X, Paul Gilbert, Black Sabbath, Scorpions, Ufo, Dio, Fastway, Foreigner, G3, Derek Sherinian , Michael Lee Firkins , Meat Loaf, Kingdom Come, Joe Satriani , Impellitteri
- Style + Membre : Michael Schenker , Ozzy Osbourne , Praying Mantis, Rainbow, Thin Lizzy, Whitesnake, Wami, Wild Horses, John Norum , Alcatrazz, Badlands, Baton Rouge, Contraband, Deep Purple, Dokken, Gary Moore, George Lynch , Helix, Jagged Edge, King Kobra
 

 Site Officiel De Michael Schenker (1023)
 Myspace (489)

MSG - Msg (1981)
Par JEFF KANJI le 30 Septembre 2013          Consultée 3642 fois

C’est à un rythme de fou que se contraignent les musiciens de Hard Rock ! Nourris mais aussi asservis par un rythme album/tournée, ils se doivent dès leurs débuts d’être au turbin en permanence. Et même quand on a déjà un peu de notoriété, ce qui est le cas de Michael Schenker, la genèse et l’évolution d’un projet, ici MSG, demande un grand investissement. Ainsi à peine un an après son premier opus, le MSG revient avec un second sobrement intitulé "MSG".

Pour être exact ce disque n’a pas de titre et c’est le logo du groupe qui vient parapher le portrait en noir et blanc de nos cinq protagonistes… Et on remarquera l’absence de Simon Phillips et de Don Airey. Oui, Herr Schenker s’avère un grand maître en matière de chaises musicales. Et seul est rescapé du premier line-up le vocaliste Gary Barden qui s’avère bien plus au point et à l’aise sur ce deuxième opus ("On And On", "Never Trust A Stranger"). Cependant chez MSG on n’est pas des rigolos et ce n'est rien de moins que Cozy Powell (RAINBOW, WHITESNAKE) qui rejoint le navire, suivi que Paul Raymond, l’ancien collègue de UFO qui vient retrouver son mad axeman d’ancien partenaire.

Sur ce second opus, introduit par un efficace mais très (trop) traditionnel "Ready To Rock", on remarque tout de suite l’apport de Cozy Powell dont la frappe lourde vient asseoir la section rythmique. Paul Raymond contribue à renforcer lui la facette mélodique avec ses claviers toujours à propos et ses discrets appuis de guitare rythmique rappelant immanquablement le meilleur d'UFO. Ainsi "MSG" se fait plus léché que son prédécesseur et dispose même d’arguments de choix avec "Attack Of The Mad Axeman" que la version live de "One Night At Budokan" viendra toutefois transcender, et des pièces plus arrangées comme "Let Sleeping Dogs Lie", "But I Want More" ou encore "Secondary Motion" où le guitar-hero aura tout le loisir de s’amuser.

Globalement, "MSG" est moins bon que son aîné. Si l’efficace "Ready To Rock" d’ouverture, le culte "Attack Of The Mad Axeman" ou encore les fameux "Let Sleeping Dogs Lie" et "Secondary Motion" sont de haute tenue, le reste de l’album peine lui à rivaliser avec les meilleurs titres de "The Michael Schenker Group". Pas qu’ils soient mauvais, mais ils peinent à soutenir la comparaison avec les morceaux plus moyens d'albums du style sortis à ce moment-là ("Blackout" de SCORPIONS au hasard). De plus le Hard Rock est un genre en perte de vitesse avec la montée de la NWOBHM et si les amateurs tiennent le cap, il leur faut néanmoins de la qualité : c’est qu’il faut succéder à LED ZEPPELIN, DEEP PURPLE ou UFO…

On en vient à regretter la qualité du line-up et à se demander ce qu’aurait donné le premier opus joué par ces zicos-là, même si le Live qui sortira l’année suivante viendra répondre en partie à cette interrogation. Pourtant il vous faut à tout prix écouter les titres cités plus haut car ils démontrent de réelles fulgurances dans le songwriting et il vous sera difficile de résister aux perles ouvragées que sait composer MSG pour cet album. "MSG" est bon mais c’est tout. Et l’excellence de son prédécesseur ne peut que lui faire de l’ombre.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
A Day At The Races (1976)
Succès ON

(+ 1 kro-express)



The DARKNESS
Hot Cakes (2012)
Les gâteaux de mamie sont toujours aussi bons !


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Michael Schenker (guitare)
- Gary Barden (chant)
- Chris Glen (basse)
- Paul Raymond (claviers, guitare rythmique)
- Cozy Powell (batterie)


1. Ready To Rock
2. Attack Of The Mad Axeman
3. On And On
4. Let Sleeping Dogs Lie
5. But I Want More
6. Never Trust A Stranger
7. Looking For Love
8. Secondary Motion



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod