Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Avalon, Arch Enemy, Dream Evil, Ozzy Osbourne , Nightrage, Civilization One, Mayan, Red Circuit
- Style + Membre : Mystic Prophecy
 

 Myspace Officiel Du Groupe (288)
 Site Officiel Du Groupe (569)

FIREWIND - Between Heaven And Hell (2002)
Par JEFF KANJI le 29 Juillet 2015          Consultée 1633 fois

La création de FIREWIND et son succès ne sont pas usurpés quand y regarde d'assez près. Le guitar hero des temps modernes Gus G. a les dents longues et n'a pas ménagé sa peine pour faire exploser son talent à l'échelle européenne. Kostantinos Karamitroudis a vite émigré de sa Grèce natale vers les USA où il a élevé son niveau de jeu (1) au point d'être repéré par David Chastain qui l'introduira dans le dur business de la musique. Son groupe à lui, il le fonde dès 1998, alors que le Power Metal est à son apogée. Ses engagements auprès de DREAM EVIL, NIGHTRAGE ou MYSTIC PROPHECY vont ralentir un peu la mise au monde du premier opus de FIREWIND, qu'il prépare soigneusement dans son coin (il se charge non seulement des guitares mais aussi des claviers sur "Between Heaven And Hell") car au final le nom lui plaît bien et pourquoi pas en faire un vrai groupe ?

En effet, de projet visant seulement à la base à montrer ses capacités guitaristiques et à le faire repérer, FIREWIND, après sa démo "Nocturnal Symphony" se mue en véritable groupe. Le line-up est pour le coup assez différent de celui moins international mais classique de la formation Christos/Papathanassio/Katsionis/Cross. Gus. G a fait son trou aux USA et il dispose avec Stephen Fredrik d'un vocaliste hors-pair, à la voix rocailleuse et puissante, d'une technique effarante, lui permettant d'avoir une fluidité exemplaire tant sur les titres plombés comme "I Will Fight Alone" ou les hymnes Speed comme "Between Heaven And Hell". Brian Harris, l'autre Américain de la formation, cimente à merveille avec son jeu très puissant et grâce au deuxième Kostas de la bande, qui œuvre sous le pseudonyme de Konstantine. Grâce à ces contacts américains amenés par David Chastain, Gus G. peut enfin donner naissance à son premier bébé.

Et c'est ce qui s'appelle un début de carrière des plus prometteurs ! Si le jeu du jeune prodige grec vous avait séduit sur le "Dragonslayer" de DREAM EVIL, vous allez être servis ici. L'éponyme ouvre l'album de brillante façon, déroulant son Power Metal puissant, aux guitares bien grasses et à la rythmique béton. Excellemment produit (surtout pour un premier opus), on profite bien sur "Between Heaven And Hell" de la basse et de toutes les subtilités disséminées (roulements de toms, incartades solistes de Gus. G., profondeur et subtil groove de basse sur "Northern Sky"). Celui qui n'a pas tellement de place pour laisser parler la finesse, c'est bien le chanteur, qui doit s'accommoder de guitares envahissantes. On est plus proche d'un CAGE ou d'un LOST HORIZON. La lourdeur des riffs rappellera en revanche davantage une école allemande moderne (BRAINSTORM notamment). FIREWIND est facilement classable mais par le pont jeté entre les deux rives de l'Atlantique, on a un mélange des deux écoles assez personnel.

Les premières écoutes de "Between Heaven And Hell" laissent sur le cul, tant le son est gros, les riffs saisissants et le chant efficace. Ensuite, si l'on gratte davantage, on peut objecter que certains passages (instrumentaux le plus souvent) ne sont parfois pas des plus utiles, que l'approche mélodique garde des côtés un peu brut de décoffrage et que "FireWind Raging" ou "Warrior" et même le joli petit instrumental "Oceans" finissent un peu par passer à la trappe, leur donnant un côté courant d'air. De même, si "Pictured Life" est mon titre préféré de SCORPIONS, je suis un peu surpris de le trouver en plein cœur de la tracklist et chanté avec aussi peu de finesse, les fameux "ooh ooh ooh" introduisant les couplets sonnant vraiment bourrins. Mais mention très bien à Gus G. qui se glisse dans les pattes d'eph' de Ulrich Roth avec talent.

Ce sera un gros 3/5 pour ce premier effort qui inaugure une décennie dorée et prolifique où la formation grecque (enfin américano-grecque ici) va tour à tour maintenir le cap et se surpasser, offrant quelques nouvelles pierres angulaires au style. Ce qui nécessite pour le coup un petit équilibrage au niveau de la notation.

(1) avec entre autres un court passage par Berklee.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


BLIND GUARDIAN
Beyond The Red Mirror (2015)
Music from the other side

(+ 3 kros-express)



PYRAMAZE
Disciples Of The Sun (2015)
Un talent indestructible qui force le respect


Marquez et partagez



Par STEF




 
   JEFF KANJI

 
   POWERSYLV

 
   (2 chroniques)



- Stephen Fredrick (voix)
- Gus G (guitare, synthé)
- Konstantine (basse)
- Brian Harris (batterie)


1. Between Heaven And Hell
2. Warrior
3. World Of Conflict
4. Destination Forever
5. Oceans
6. Tomorrow Can Wait
7. Pictured Life
8. Firewind Raging
9. I Will Fight Alone
10. Northern Sky
11. Fire
12. Who Am I
13. End Of An Era



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod