Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : James Labrie , Riot
- Style + Membre : Judas Priest

HALFORD - Crucible (2002)
Par POWERSYLV le 1er Décembre 2002          Consultée 6341 fois

Rob Halford avait prévenu : Resurrection était son come-back dans le monde du power-metal qui tue et le côté Priestien de ce premier album était fait pour rassurer et rassembler les fans du Metal God. Le pari fut doublement réussi après le succès du double Live Insurrection, il fallait maintenant que le groupe se montre plus aventureux. Bienvenue donc dans le deuxième volet des aventures studio d'HALFORD (le groupe).

Après une intro inquiétante, le morceau-titre annonce la couleur générale de l'album, si on le compare avec son prédécesseur : les morceaux sont moins rentre-dedans, moins Priestiens dans l'âme (à part les titres "One Will", "Betrayal" ou "Handing Out With Bullets" qui n'auraient pas dépareillés avec leurs confrères de l'an 2000).
La musique est moins directe, plus réfléchie, plus posée mais possède cependant une puissance et un côté massif et moderne qui aurait fait mouche sur un disque de FIGHT par exemple ("Heart Of Darkness", le lourd mais superbe "Golgotha", "Weaving Sorrows" et "Wrath Of Gods" qui bastonnent à tout va). On y trouve parfois des ambiances surprenantes ("Sun" en est le plus beau témoignage, mais on peut aussi évoquer "Crystal" et la partie centrale de "Heart Of Darkness").
On sent que le groupe et son emblématique leader ont voulu avancer, évoluer, ne pas faire un Resurrection-bis, quitte à prendre des risques dans l'approche musicale.

Il est clair que ce Crucible est plus difficile d'approche et qu'il faut prendre le temps de l'écouter plusieurs fois. Mais entre les uns qui auraient critiqué la stagnation, ou d'autres qui auraient déchanté à cause de ces quelques évolutions, il fallait faire un choix : Rob et ses sbires ont fait le bon. Car ça reste du très bon metal, avec un équilibre "mélodie/agressivité" qui est respecté, et des morceaux qui se laissent ensuite apprivoiser au fur et à mesure des écoutes successives. Bien entendu, la production (signée Roy Z.) est encore une fois remarquable.

On a aussi l'impression que cet opus est le résultat d'un véritable travail de groupe (où Rob prend évidemment sa place et d'où il supervise l'ensemble), un groupe soudé, cohérent et avide d'en découdre. La troupe n'a vraiment pas de complexes à avoir (le batteur m'impressionne particulièrement je dois dire !!), même face aux ex-collègues de Rob, les vétérans de JUDAS PRIEST, qui se remettent d'un Demolition aventureux qui n'a pas trop convaincu.

HALFORD dans sa quête de modernité et dans son évolution musicale réussira-t-il là où PRIEST a partiellement échoué ? L'avenir nous le dira. En attendant, vous pouvez savourer au soleil cette tranche de metal avec un bon verre, bien à l'aise dans votre hamac en cette période estivale bien méritée. Santé !

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


VIRGIN STEELE
Visions Of Eden (2006)
Le retour de david defeis et des siens

(+ 1 kro-express)



E.X.I.T.
Past Or Future ? (2006)
Groupe vendéen hard’n heavy prometteur


Marquez et partagez



Par FREDOUILLE




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Rob Halford (chant)
- Patrick Lachman (guitare)
- Mike Chlasciak (guitare)
- Ray Riendeau (basse)
- Bobby Jarzombek (batterie)


1. Park Manor
2. Crucible
3. One Will
4. Betrayal
5. Handing Out Bullets
6. Hearts Of Darkness
7. Crystal
8. Heretic
9. Golgotha
10. Wrath Of God
11. Weaving Sorrow
12. Sun
13. Trail Of Tears
14. Rock The World Forever
15. In The Morning



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod