Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
19 commentaires notés  
[?]



Manowar
Battle Hymns
Page  1 | 2 | 3 | 4 |

le 19 Juin 2020 par BUKO


J'ai découvert MANOWAR il y n'y a que quelques semaines et je suis vraiment tombé sous le charme de ce groupe à l'image kitsh mais aux compos vraiment intéressantes. En ce qui concerne ce premier album : il est très agréable à écouter mais c'est vraiment la première partie qui me procure le plus de plaisir. Certes les compositions sont plus simples que dans la seconde moitié, mais aux premières écoutes c'est celles qui retiennent le plus mon attention, c'est Rock'N'Roll avec cette touche de Metal qui suffit à faire mon bonheur, donc je mettrais ce bloc des quatre premières ensemble. Et puis arrive... "Manowar" vraiment bof (comme quoi les goûts et les couleurs), "Dark Avenger" a une ambiance intéressante surtout la première partie évidemment avec Orson, la suite bon c'est sympa... Je passe "William's Tale". "Battle Hymn"... Je ne sais pas trop quoi en penser, c'est effectivement bien construit, c'est épique, mais ça ne me touche pas. Donc c'est purement personnel évidemment, mais kiffant vraiment la première partie et étant moins fan de la seconde tout en reconnaissant la qualité des compos, je mets 3,5 arrondi à 4. Car ça reste un excellent album, surtout pour un premier.

le 04 Avril 2020 par WOLFSBLOOD


Premier essai, première réussite! C'est avec le vrombissement d'une bécane que MANOWAR nous embarque dans l' aventure avec un son carrément plus Rock que sur les albums suivants...ce qui fait son charme!
Que de bons titres dans ce disque dont quatre retiennent particulièrement mon attention...Dans l'ordre, il y a "Metal Daze" plein d'énergie et qui donne la pêche. Puis il y a "Manowar" qui même s'il est un peu moins fou que le titre précédemment cité est une bonne présentation du groupe, une carte de visite qui introduira tous les concerts du groupe (après bien sûr le légendaire speech d'Orson Welles "ladies and gentlemen…" accompagné d'une musique à la Conan le Barbare...). Ensuite on parle encore d'Orson Welles dans ce qui est pour moi le plus grand titre du groupe, j'ai nommé "Dark Avenger"! C'est ce morceau, qui pour moi symbolise le mieux le groupe car si on devait donner un nom au guerrier qui orne les pochettes du groupe il s'appellerait "Dark Avenger" justement! Ai-je besoin de parler de son ambiance sombre, du passage avec Orson Welles, du cri de dingue que nous pousse ensuite Eric Adams et de ce solo déchaîné que nous pose le mythique Ross the Boss?...GENIAL!!!
Et pour finir le cultissime "Battle Hymn" épique à souhait avec ce petit passage comme dans un rêve suivi de la guerre!Absolument fantastique!...D'ailleurs j'invite tout le monde si ce n'est pas déjà fait à regarder la version du eathshaker en 2005, c'était géant!... En conclusion MANOWAR débarque et il est bien décidé à couper des têtes!... Cela promet pour la suite! UN MONSTRE EST NE!!!

le 25 Juin 2019 par THORPEDO


J'ai commencé par "Kings Of Metal" parce que ce disque a été très important pour moi à une époque un peu sombre de ma vie, parce qu'il m'a permis de me sortir de ce moment délicat, de sortir les biceps et de fendre la vie d'un coup d'épée violent et sonore... Puis parce que MANOWAR, ce sont bien les "Kings of Metal", non ?

Du coup, j'ai décidé de me farcir les autres albums aussi.
Commençons donc par le commencement : "Battle Hymns", 1982.

Et commençons donc par une grosse baffe dans notre gueule !
Quel album pour un début !
"Metal Daze", "Manowar", "Dark Avenger" et bien sûr l'immense "Battle Hymn".
Quatre classiques du groupe sur sept morceaux (je ne compte volontairement pas le solo de basse même si c'est loin d'être le plus inaudible).
Même les autres sont bien sympas et notamment la très Rock'N'Rollienne "Fast Taker".

MANOWAR frappe fort d'entrée, ça c'est sûr.

MANOWAR, c'est une session rythmique du tonnerre avec un bassiste-leader charismatique, fier comme s'il avait un bar-tabac.
D'ailleurs, il a le port altier du guitariste de Flamenco. Olé !
C'est un guitariste Rock N'Roll à souhait en plus musclé, aucun autre guitariste du groupe ne lui arrivera jamais à la cheville. Ross The Boss, c'est le guitariste de MANOWAR !
Ah ça, du muscle, ça ne manque déjà pas pour un premier album...
Mais c'est aussi une musique épique d'une toute nouvelle dimension.

Puis, c'est surtout un chanteur, Eric Adams (son vrai nom, c'est Luis Marullo. Eric et Adams, c'est le nom de ses mioches et ça lui permis de se trouver un redoutable nom de scène), non mais soyons sérieux deux minutes, peut-être le plus grand chanteur de Heavy Metal de l'Histoire.
Accordez-moi au moi le "un des plus grands" ?
On est d'accord ? Tant mieux !

Une voix claire somptueuse et un coffre à la F. Mercury (oui, je n'hésite pas ! La voix claire d'Eric Adams est même encore plus belle selon moi. D'ailleurs, les deux tiennent la comparaison avec les "vrais" chanteurs lyriques), des screams entre Ian Gillan et Rob Halford, un côté conteur très réussi.
Bon, des contes de sang, de Metal et d'acier... Mais des contes tout de même !
Le compte est bon, le conte aussi.
Une des plus grandes voix du Metal qu'on se le dise.

Bref, MANOWAR reste MANOWAR, peu importe les textes ridicules.
Comme ils le diront plus tard, "Other bands play, MANOWAR kills"!

le 05 Mai 2018 par THORWALD


Lorsque les dieux Odin, Vili et Vé tuèrent le géant Ymir qui avait enfanté les jötnar, ses restes formèrent les éléments du monde. Ses ossements firent les montagnes, son sang, la mer et ses cheveux, les forêts. De ses sourcils, les dieux créèrent l'enceinte qui encercle le domaine des hommes, Midgard. Mais l'Edda Poétique oublie de nous rapporter ce qu'il advint de l'ultime rugissement d'Ymir. En vérité, cette clameur terrible retentit d'Asgard à Heleim, jusqu'à faire frémir les racines mêmes de l'arbre-monde Yggdrasill. Les Nornes, maîtresses du destin qui siègent en cette source du savoir originel, prédirent alors que l'exclamation de la première créature vivante jaillirait de nouveau en Midgard depuis la poitrine d'un homme dont on ne sait s'il est simple mortel ou demi-dieu.

Nul ne peut empêcher ce qui a été et ce qui sera. En l'an de grâce 1982, les prédictions se réalisèrent. Depuis la ville d'Auburn, dans l'Etat de New York, celui que l'on nommait Eric Adams poussa ce cri formidable qui fit trembler la Terre:

"I hear the sound, in a metal way.
I feeeeeeeeel the power, rolling on the staaaaage !
'Cause only one thing really sets me free
Heavyyyy Metaaaal, loud as it can be !

Yeah !"

Ainsi soit-il.





le 14 Octobre 2017 par LORDI2


Le premier MANOWAR me fait penser aux musiciens de WARRIOR avec le "Fighting For The Earth" de 1985. Musicalement les musiciens révèlent un très haut potentiel, un savoir-faire hors du commun des mortels. Excellent chanteur cet Eric Adams tout comme le Parramore Mc Carty de WARRIOR. En écoutant le "Battle Hymns" de 1982, les auditeurs se rendront compte qu'il s'agit déjà d'un bon groupe. Mais dans le fond et la forme il manque une touche de génie pour satisfaire pleinement l'auditoire, une touche de folie et une prise de risque de la part du groupe c'est ce qu'il manque au début de MANOWAR. Quand on écoute l'album on se dit que pour un groupe comme eux, pondre des hits c'est trop facile, mais au contraire les MANOWAR sont de vrais travailleurs, mais qui ont souffert de beaucoup de difficultés aux fil des ans. J'aurais souhaité des compositions plus solides davantage travaillées, plus de mélodies de guitares. Au final "Battle Hymns" s'écoute sans difficulté mais avec une légère déception. Un classique du Heavy Metal ! Tout comme WARRIOR le "Battle Hymns" est un bon album ! Mes préférences : "Metal Daze", "Shell Shock", "Manowar", "William's Tale", "Battle Hymn". Les titres plus faiblards : "Death Tone", "Fast Taker", "Dark Avenger".













1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod