Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
37 commentaires notés  
[?]



Darkthrone
Transilvanian Hunger
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |

le 07 Août 2016 par CLANSMAN57


"Transilvanian Hunger", c'est un peu comme certains albums de MANOWAR.
Les Américains renvoient au tapis presque tous les groupes donnant dans l'épique, car peu nombreux sont ceux qui sont capables de dégager une telle puissance avec un certain minimalisme.
Sonner puissant avec pas grand chose... la grande classe!

DARKTHRONE, sur cet album, dégage une ambiance "nuit noire hivernale" à l'aide de riffs simplistes, un blast pratiquement en continu à la batterie et une voix de possédé qui fait froid dans le dos.
Et c'est tout.

Les riffs sont d'une efficacité redoutable...
Ils font partie des meilleurs que j'ai pu entendre.
Simples donc et répétitifs, mais également hypnotiques, dressant presque à eux seuls cette ambiance froide comme la mort.
Comprendre par là qu'ils n'ont pas besoin de multiples couches de claviers pour tisser un univers malsain et haineux.
Ils distillent de l'effroi et même de la tristesse, peut-être bien les deux en simultané.

Bref, DARKTHRONE ou le MANOWAR du Black Metal.
Et peut-être bien le meilleur groupe du genre.









le 07 Novembre 2015 par THORWALD


Lac Sognsvann, environs d'Oslo

En ce début de novembre, l'air lourd et humide caresse un visage crispé par la fatigue. Il est 17h, mais le crépuscule a déjà atteint sa phase terminale. Les sombres reflets des pins englués dans la brume dansent lentement sur l'eau. La ville n'est pas bien loin mais la nature norvégienne s'impose pleinement aux sens et à la pensée du marcheur. Les premières notes de "Transilvanian Hunger" résonnent...

J'ai la chance de faire mon année Erasmus en Norvège. Je ne me considère pas comme étant "fan" de Black, mais mon adoration pour WINDIR a fortement contribué à orienter mon choix d'étude vers ce pays. Forcément, vivant au pays de Fenriz & co, je me suis senti un peu obligé d'approfondir ma culture Black.

Avec sa pochette effroyable, "Transilvanian Hunger" ne pouvait constituer que l'unique début légitime. J'ai le sentiment que cet album capte l'essence du genre, par ces riffs linéaires et torturés, cette voix glaçante ou cette batterie inépuisable. Et puis il y a ce son, total et unique. Jamais production n'a été aussi noire. L'écoute d'un tel album, d'une intensité fulgurante, a pris tout son sens au bord de ce lac.

Je reprocherai quelques longueurs en fin de skeud, des titres comme "I En Hall Med Flesk Og Mjod" ou "As Flittermice As Satans Spys" étant peu marquant et trop répétitifs. On sent aussi que Varg rôde dans les parages, cf la petite remarque raciste à la fin de "Over fjell og gjennom torner". Cette obsession de la "race" et/ou de la nation menacées est navrante et malheureusement il s'agit d'un fantasme trop souvent présent dans le genre. Enfin, ce 4ème opus requière en ce qui me concerne un certain état d'esprit pour pleinement l'apprécier. C'est pas le genre de truc que je me mets sous la douche quoi.

Mais ce n'est pas trop grave. DARKTHRONE nous accouche en 1994 d'un fascinant concentré de noirceur, de tristesse et de haine. Une sorte de tragédie magnifiée. Comme dirait Roger, "c'est pas banal".

4,5/5 (+0,5 pour la pochette, de l'art à elle toute seule)

Morceaux préféré: "Transilvanian Hunger"
Tueries: "Skald Av Satans Sol", Slottet I Det Fjerne", En As I Dype Skogen"
Mouais: "I En Hall Med Flesk Og Mjod", "As Flittermice As Satans Spys"


le 25 Août 2015 par NARCHOST


Peut être l'album du genre le plus connu. Mais le "problème" c'est que c'est aussi un des meilleurs du genre (comme le précédent que je cite toujours). Plus qu'une valeur sure, c'est LA valeur sure du Black. A défaut d'utiliser encore l'adjectif indispensable, je dirais : à posséder pour tous les fans du genre. Ou alors, à écouter pour savoir si vous aimez le Black et ce qu'est vraiment ce style. Le mètre étalon quoi.
Ne cherchez pas ailleurs, tout est là.
5/5.

le 14 Mai 2015 par FRANSOUA


Suite de Com'
On sait maintenant, avec le recul, les analyses, les rééditions et les millions d'infos dévoilées par Fenriz (alias "le Père Castor du Black"), que "Transilvanian Hunger" a été enregistré en deux semaines par Fenriz, tout seul sur son home studio 4 pistes (le "NecroHell"), que Ted (Nocturno Culto) a rajouté son chant bien plus tard (et mixé en studio, quand même), sur des paroles écrites par Fenriz ET par Varg Vikernes (depuis sa cellule). La musique se veut une exploitation jusqu’au-boutiste de la veine répétitive du Metal initiée par BATHORY, VON, le vieil électro Allemand puis BURZUM. Fenriz utilise délibérément le même tempo sur la moitié du skeud (on en change en changeant de face le LP), pousse la répétition de certains riffs à l'extrême afin de donner un poids maximum à l'arrivée d'un nouveau riff.
On sait que la pochette, archi-culte, est presque un accident : photocopie cheap d'une photo, envoyée par Fenriz au label (Peaceville) comme image promotionnelle, elle s'est vue mettre en pochette de disque, à la grande surprise de Fenriz. Difficile de faire plus underground.
Bref, on s'en fout, ce disque tardif dans la période véritablement Trve des blackeux norvégiens, enregistré en 1993 (après les incendies d'églises, quand tout partait en couille), est un chef d’œuvre absolu, dur et brut, qui mérite les meilleures notes (je révise donc la mienne).

le 10 Juin 2011 par SYMBOLIC11


Sombre, violent et malsain ... voilà les 3 adjectifs qui caractérisent le mieux cet album incontournable. La production sonore est volontairement de mauvaise qualité et les compositions sont simplistes au possible.

Un album de Black Metal qui lorgne dans le genre satanique/dépressif. Nous sommes donc assez loin du côté viking et des chants guerriers que l'on peut trouver dans des groupes comme WINDIR ou MOONSORROW.

Pour quelqu'un qui veut découvrir le Black Metal, il le découvrira assurément avec ce disque ... en revanche ce "Transilvania Hunger" est brut de décoffrage, c'est du "True Black Metal" comme on dit !
















1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod