Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
16 commentaires notés  
[?]



Morbid Angel
Blessed Are The Sick
Page   1 | 2 | 3 | 4 |

le 26 Septembre 2008 par GARGOUILLEZ

Je ne suis pas un grand fan de Death Metal mais j’avais entendu le titre "Dominate" de ce groupe et je l’avais trouvé intéressant à l’époque. J’ai fait une belle bêtise en achetant Blessed Are The Sick. Une erreur de jeunesse.

J’ai vraiment la sensation de ne pas avoir écouté le même album que vous. Je m’ennuie dés les premières notes. J’ai pourtant fait l’effort de me concentrer sur chaque titre mais je n’en mémorise aucun sauf peut-être les interludes qui ne me plaisent pas non plus. Et dire qu’il est dédié au divin Mozart !

Dans la masse des groupes de Death Metal, je préfère de loin les premiers OBITUARY, ENTOMBED ou même les gonflants DEICIDE. C’est dire…

le 07 Décembre 2007 par PIRATE


"Blessed Are The Sick" est l'album mythique du death metal. Il suffit de poser une oreille dessus pour comprendre que Morbid Angel est un des hérauts du death metal. Je lui préfère "Gateways To Annihilation" seulement en raison du son qui est ici moins massif (l'album date de 1991) et parce que j'ai découvert Morbid avec Gateways.

Sur cet album, Trey Azagthoth est au sommet de sa créativité et David Vincent au sommet de sa forme, sa voix étant vraiment maléfique. "Blessed Are The Sick" possède une aura malsaine, et l'artwork décrit l'horreur indicible qui émane de cet album.

"Blessed Are The Sick", ou comment Morbid Angel transforma le death metal en Art.

le 12 Mai 2007 par TOUFMAN


Le culte généré par Blessed Are The Sick reste un mystère pour moi... Pourtant reconnu comme un grand classique du Death par nombre de sites Metal et magazines spécialisés, son achat a été, à mes yeux, une grosse erreur (au point que j'ai fini par le donner à un ami pour faire une bonne blague à un fan de pop)(oui, c'était pas malin, j'avoue).
Peut être qu'il faut être soit même musicien pour se rendre compte du talent du groupe... Entre les interludes instrumentaux qui échouent complètement à donner une atmosphère quelconque à l'ensemble de l'oeuvre, l'overdose de leçons techniques au détriment de la qualité générale d'écriture et la production très sourde de l'ensemble, j'ai du mal à succomber aux charmes éthérés de cet album a priori référentiel. Peut être que j'ai trop écouté de Death Mélodique pour apprécier la sauce originelle de Morbid Angel. Reste la pochette qui colle très bien au titre mais bon piètre consolation pour un disque que je considère comme une grosse blague...

le 02 Mars 2007 par MOX


Tiens, je vais me permettre de re-commenter cet album, histoire d'étoffer un peu mon avis, qui va une nouvelle fois rejoindre celui de Possopo: "le plus grand album de death-metal de la création". Hé bien c'est ce que je pense aussi.

Tout d'abord, il est nécessaire de noter les différences entre Altars of Madness et celui-ci. Très rares sont les groupes dans le genre qui se sont montrés aptes à évoluer. Altars très direct, trempé dans le thrash morbide (une aura assez "années 80", je ne sais pas pourquoi d'ailleurs), Blessed se dévoile le long de nombreuuuses écoutes.

Un sens incroyable du riff, oui. Un riff de mort, hein, quelque chose de bien crado, une bonne bouffée de vapeurs stomachales, mais un riff intéressant, développé sous plusieurs tonalités le long de l'album. Un riff souvent complexe, pas compliqué, mais travaillé. A ce propos, le travail de composition de Trey sur cet album est assez inouï, jamais ces bizarreries guitaristiques sorties de nulle part n'ont su mieux m'interroger.

Pete Sandoval est...également incroyable (il le sera également sur Covenant)...son jeu de batterie, très loin de la monotonie actuelle dans le death...à se délecter. Quelle précision, putain.

C'est bien grâce à ces deux personnages que l'ambiance UUUUUULTRA lourde du quartette se développe aussi bien. Les chutes de rythme et les accélérations. Mais les interludes également. Les voici enfin, donnant du corps à l'ensemble, achevant de placer MORBID ANGEL complètement au-dessus des autres.

A cause de ce travail incroyable, de la richesse musicale, du soin apporté aux textes, au visuel, Blessed Are the Sick devient LE véritable album de death-metal.

(alors, ça peut s'expliquer avec des mots, comme je viens de le faire, mais ça peut aussi s'expliquer avec la nuque hein. Quand "Fall from Grace" déboule, ça met tout le monde d'accord)

Autre information, je commentais déjà (ou pas déjà, mais c'est pour faire référence à mon précédent commentaire) mon intérêt pour la conclusion de "Blessed are the Sick / Leading the Rats". Aujourd'hui encore, elle ne dépareille pas, et cette mélodie est une des choses les plus étranges et les plus envoûtantes qu'il m'ait été donné d'entendre.

Et David Vincent continue de cracher à la gueule, évidemment.

le 28 Novembre 2006 par YEC'HED MAT


Dans la musique comme dans toute discipline en général, il y a les génies, les innovateurs, puis les suiveurs (qui peuvent toutefois être très bons...confère Maiden, "qui constitua un Deep Purple tout à fait convenable" : à défaut d'être mon opinion, c'est du moins celle de certains....)

Morbid angel fait partie de la première catégorie.













1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod