Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
25 commentaires notés  
[?]



Judas Priest
Sin After Sin
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

le 29 Août 2017 par IRONGE_MAIDENT


Juste des chansons d'anthologie sur cet album. Des hits en puissance a la pelle.
"Let Us Pray/Call For The Priest".
Un début somme tout lent et paresseux.
Soudain bam, double caisse riff de la mort qui tue l'étoile noire.
Bref j'en ai eu pour mon argent, remarquez que je ne suis pas très friand, de la période '70 du Prêtre Judas.

Leur meilleur a mon avis de cette période.

4,5/5.

le 08 Mars 2017 par NY JETS


"Sin After Sin" est le véritable lancement, à mon sens, de la formidable épopée du PRIEST. Voulant faire tout eux-même, mais un peu trop verts, les Anglais ont du se résoudre à faire appel à Roger Glover à la production au dernier moment...

Du coup, ils ont eu aussi le bol incroyable de se faire imposer Simon Phillips à la batterie. Un vrai monument, déjà à 20 ans...

Tous les titres sont superbes, rien n'est à jeter, on passe des instants foudroyants ("Sinner", "Starbreaker", "Dissident Aggressor", "Let Us Prey"), aux ambiances plus calmes et menaçantes ("Here Come The Tears", "Last Rose Of Summer").

Rob se démarque franchement, tandis que la paire Downing/Tipton s'affûte pour l'avenir.

C'est indémodable, ça s'écoute sur vinyle...

L'album le moins connu, mais si essentiel...

le 22 Janvier 2016 par CLANSMAN57


Le PRIEST est très beau sur ce "Sin After Sin"!
Sa musique est encore un peu plus Metal et le pendant psychédélique n'a pas disparu, ce qui lui confère un aspect particulier des plus réjouissants.

Aucune chanson n'est mauvaise, "Call For The Priest" devait sans doute être considérée comme du Metal Extrême à l'époque, ainsi que "Dissident Agressor".
"Here Come The Tears" est... comment dire... "bouleversifiante", limite dépressive.

Bref, un disque indispensable pour comprendre le Metal et qui plus est, doté d'une très belle pochette.

le 14 Novembre 2015 par ADRI


On trouve vraiment de grandes chansons sur cet album à la pochette impressionnante (un temple dédié au Priest ?). Ça envoie le pâté dès le début, la reprise "Diamonds & Rust" est sublime, "Let Us Prey/Call For the Priest" est exceptionnel... C'est juste dommage que quelques baisses de régime soient présentes et empêchent l'album d'être vraiment excellent. Les "Starbreaker" et "Raw Deal" sont très loin d'être mauvais, mais par rapport au reste, c'est clairement en dessous, idem "Last Rose Of Summer" sympathique mais effectivement un peu trop pop à côté d'un frénétique "Dissident Aggressor". Donc 4,5/5 arrondi à 4 pour ce grand disque !

le 21 Juillet 2013 par LINKY439


Premier album enregistré dans des conditions "saines", "Sin After Sin" marque aussi les débuts du Priest tel qu'il le deviendra par la suite : les éléments "Prog", "Hard Rock" commencent à disparaitre au profit du Heavy pur et dur dont le groupe sera le représentant dans les années à venir.

Deux morceaux cultes sur cet album, le terrifiant "Sinner", marqué par le solo dantesque de KK Downing, et la reprise "Diamonds And Rust" qui n'a plus grand chose à voir avec l'original... Une reprise magistrale qui est adaptée au groupe.
"Starbreaker" (ressorti des cartons sur la tournée "Epitaph" au passage) a ce "son" JUDAS PRIEST, carré et bien heavy. Je n'ai jamais compris pourquoi il a disparu si vite des setlists...

"Last Rose Of Summer" est sympa, mais pas gigantesque non plus. "Let Us Prey" a un petit côté QUEEN, "Call For The Priest" est sympa mais loin du niveau d'un "Sinner". "Here Comes The Tears" est une tentative elle aussi sympathique, mais n'a au final rien d'un chef d’œuvre (trop répétitif sur la fin notamment...)

Cependant, la fin de l'album est peut-être la plus exceptionnelle de toute la discographie du Priest : l'impitoyable "Dissident Aggressor", où Rob part dans ses cris les plus aigus et les guitares sont plus lourdes que jamais. Ce titre n'a quasiment pas vieilli malgré son âge (contrairement au reste de l'album !).

Il m'a fallu personnellement du temps pour apprécier cet album, la prod très 70's peut rebuter quand on est habitué à "Screaming For Vengeance" voire à "Painkiller".

Petit mot sur les bonus de la réédition : "Race With The devil" est un cover rock n' roll sympathique et la version live de "Jawbreaker" est massacré par Rob (la tournée nord américaine de 1984 étant surement la pire pour sa voix...)

Note : 3,75/5, quelques titres plus quelconques font baisser la moyenne malgré les immenses "Dissident Aggressor" et "Sinner" et les très bons "Diamonds And Rust" et "Starbreaker".













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod