Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
10 commentaires notés  
[?]



Devin Townsend
Terria
Page  1 | 2 | 3 |

le 02 Mars 2019 par NATEAG666


"Terria", l'album surestimé de Devin Townsend.
On ne touche à l'excellence que sur "Earth Day", certes 10 minutes durant mais ça ne suffit pas.
Après on a des très bons titres : "Mountain", énergique et original, "Canada" et son passage magique à 2mn 35s et "Nobody's Here" très bonne ballade progressive.
Mais le reste de l'album est calme, électrico-acoustique, empreint de contemplation béate et sereine (à part le moyen "The Fluke").
C'est assez beau, plaisant, mais ça s'oublie vite, ça n'est pas très marquant. On est en présence d'une musique d'ambiance qui ne dégage pas beaucoup d'émotions, juste de la béatitude et de la sérénité quoi, un peu plat.
Et sur "Stagnant" on n'est pas loin de la variété.
Bref pourquoi tant d'amour?

le 13 Avril 2016 par CLANSMAN57


Je le place presque au même niveau que "Biomech".
On retrouve la mélancolie qui était absente sur "Infinity" (connais pas "Physicist"), c'est moins barré, plus posé... peut-être plus mature aussi ?
Très différent surtout, c'est ce qui compte le plus en fait.

C'est toujours aussi somptueux, les multiples couches n'ont certainement jamais été aussi riches, d'où la principale difficulté d'accès de l'objet, à mon avis.
Je me demande d'ailleurs si le Canadien ne serait pas en adoration devant le Géant Vert et sa bande, car ils ont beaucoup utilisé ce procédé sur leur album automnal eux aussi... pour un rendu tout aussi puissant.

Devin chante divinement bien, mieux encore qu'avant, ses parties lead à la guitare sont superbes...
Son ancien maître pourrait prendre des leçons de feeling chez lui, c'est un comble !

A noter le très beau travail de Travis Smith sur les illustrations qui aident l'auditeur à imager le voyage, l'Homme se fond dans la Nature.

Vraiment beau!



le 26 Octobre 2012 par SORAKA FULLCRIT


J'ai mis trois ans à comprendre "Terria". Record du monde.

Si des albums comme "Ocean Machine" ou "Infinity" ont été percutants dès le début, si j'ai apprécié "Accelerated Evolution" de suite, ou si encore j'ai pu saisir "Synchestra" et glorifier "Physicist" et "Ziltoid the Omniscient", je suis toujours passé à côté de "Terria".

Et je m'en sentais mal. Partout, on disait que c'était un indispensable, un des meilleurs. Alors pourquoi ? Pourquoi moi qui adore la musique de DEVIN TOWNSEND, je n'y arrive pas ? Régulièrement, je remettais "Terria" dans la platine, mais je l'enlevais rapidement, quelque peu... ennuyé.

Et il y a un an, "Terria" se révéla à moi comme une fleur sacrée qui n'éclot que pour l'élève qui finit sa formation. Et j'ai compris. "Terria" est un pur chef d’œuvre.

La force de la Terre réside dans cet album. Elle entre en nous, nous revigore, émerveille nos sens, nous fait entrevoir l'immensité du monde dans lequel nous vivons, sa beauté devant laquelle nous passons sans faire attention, sa force contre laquelle nous nous acharnons à lutter.

Plus qu'un album, "Terria" est de l'énergie pure. Mais pour en profiter, il faut apprendre à ouvrir ses chakras. Et j'ai mis trois ans. Alors, si vous n'arrivez pas à percevoir cette énergie, ne désespérez pas, et poursuivez votre quête spirituelle, car je vous assure que la plus belle expérience vous attend au bout du chemin.

le 26 Mai 2009 par DARKMORUE

Ahem... J'ai ici l'impression de me confronter à quelque chose qui me dépasse.
Faut dire aussi que ça la fout mal pour un fan ultime de Townsend de ne pas aimer Terria...

Pourtant l'album a tout pour lui. Richesse de compositions, excellents morceaux, arrangements subtils... "Earth day" est un véritable monument.
"Deep peace" et "Nobody's here" font partie des plus belles chansons écrites par le Canadien. "The fluke" est poignante et rafraîchissante.

MAIS, bien que les morceaux soient tous excellents pris séparément, s'écouter l'album entier est pour moi un véritable calvaire tant le fil conducteur est absent, et les compositions hétérogènes...

Je ne noterais donc pas cet excellent disque que je n'ai pas compris.
Qui sait, peut-être qu'avec le temps...

le 16 Avril 2007 par PIRATE


Après un Physicist en demi-teinte, sorte de resucée de SYL moins inspirée quoique sympathique, Devin Townsend revient en force en 2001 avec un Terria renouant avec l'inspiration de Ocean Machine et Infinity.

Au premier abord, l'artwork de l'album est vraiment à l'image de l'album, c'est-à-dire magnifique (Travis Smith au sommet de son art).
La musique est immédiatement reconnaissable, avec le très dense mur sonore caractéristique des productions du Canadien. Toutefois ici, rien à voir avec la furie de SYL. Cet album est certainement le plus calme de toute la discographie de Townsend. A noter la présence sur "Deep Peace" d'un magnifique solo de guitare (c'est le grand retour des solos) qui fait penser au chant des baleines (enfin c'est l'impression que cela me fait). Ne pas oublier non plus la sympathique performance de Gene Hoglan.

Bref, cet album est véritablement une pierre angulaire de la discographie de Devin Townsend, au même titre qu'Infinity ou Ocean Machine. L'écouter, c'est l'adopter!













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod