Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
3 commentaires notés  
[?]



Darkwater
Human
Page  1 |

le 09 Septembre 2019 par SAM


Difficile de reprocher quoi que ce soit à DARKWATER sur cet opus, comme le précédent qui avait été pour moi celui de la découverte ("Where Stories End"). La production est moderne et impeccable, l'équilibre des différents instruments, les touches de clavier ou les chœurs par ci par là... Vraiment un son incroyable.
Le chanteur est quelque part entre Khan de la grande période KAMELOT et Tommy Karevik de SEVENTH WONDER (oh, et maintenant aussi de KAMELOT... Haha !)... Donc rien à reprocher.

C'est du Heavy Mélodique, légèrement Progressif, plutôt axé mid-tempo, et avec une ambiance générale plutôt sombre mais aussi majestueuse et épique à la fois... Je dirais qu'il se rapproche de VANDEN PLAS ou KAMELOT justement, pour donner une idée.

Mon regret c'est peut-être qu'à être un peu trop parfait, trop joliment produit, DARKWATER manque de caractère et peut se ranger a coté de dizaines de groupes Heavy Prog du même genre. Difficile d'isoler un refrain particulièrement réussi, un riff original, un solo complètement barré... On arrive à la fin en ayant fait un beau voyage, mais on ne revient pas sur ses pas en repassant un titre trois fois de suite comme ça arrive.

Ce manque de personnalité, et aussi le peu d'évolution ou de surprise depuis l'album précédent il y a quand même neuf ans, me fait noter cet album assez sévèrement. Je ne regrette pas mon achat pour autant.

le 06 Juin 2019 par DEFLEP666


Merci pour cette chronique Haplo qui m'a faite découvrir ce groupe.

Et quel groupe ! Un Metal Progressif davantage qu'un groupe de Power Mélodique mais toutes ces étiquettes me chamboulent un peu le ciboulot. La musique reste de la musique.

Je les comparerai davantage à DREAM THEATER (que j'ai arrêté d'écouter après ses trois premiers albums) qu'à un groupe de Power Metal même mélodique.

Mais les étiquettes on s'en moque un peu et ce qui reste c'est ce que l'on retient dans nos cages à miel comme dirait Francis Zégut.

Donc un très bon album que j'écoute en boucle depuis plusieurs jours et qui est jouissif.
Ses mélodies sont omniprésentes mais pas mièvres bien aucunement.
Le chanteur assure très bien et le couple basse-batterie mène la barque. Les guitares ne sont pas pour autant oubliées et magnifient le tout.

Les compositions sont excellentes bien qu'à la première écoute je n'ai pas trop accroché.

Clavier discret mais qui tient une belle place.

En bref un album que je recommande à 100%.

Je vais de ce pas me pencher sur leur discographie.

Un 5/5 s'impose pour cette belle découverte que je vais écouter très souvent.

le 30 Mai 2019 par DP-WT


DARKWATER sort avec son "Human" un album qui, sublime encore un peu plus le genre du Metal Prog mélo.

Dans ce genre, un groupe qui a sa propre « patte » est un critère éminemment important pour moi. "Human" fait rentrer DARKWATER dans cette catégorie. En effet, "Human" se situe dans la droite lignée du précédent, à savoir "Where Stories End", tout en l’améliorant de toutes parts, alors que je considérais déjà "Where Stories End" comme une pépite du genre. Tout l’aspect atmosphérique et sombre et la teinte plus Heavy que Power proposé par "Where Stories End" se retrouvent ici. Il s’en rapproche même par moments trop, il suffit d’écouter le riff principal de "Burdens" sur "Human" et de le comparer avec celui de "Queen Of The Night" sur "Where Stories End", peut-être trop ressemblants.

Concernant le rapprochement à des groupes comme KAMELOT, je le trouve seulement trop présent sur "Insomnia", qui me fait effectivement penser à du KAMELOT période Karevik. D’ailleurs le rapprochement avec SEVENTH WONDER se fait entendre également par-ci par-là. On pourrait également arguer que le groupe se rapproche de groupes comme THRESHOLD et VANDEN PLAS, proposant sur cet album que des refrains qui tuent. Mais cela serait passer outre ce que j’ai expliqué au paragraphe, ainsi DARKWATER parvient malgré tout à proposer quelque chose qui a le son DARKWATER, avec son mélange d’influences.

Enfin, DARKWATER, via "Human", propose un album qui, même si n’étant pas un exemple d’originalité, selon moi est abouti de bout en bout, qui magnifie le style qu’ils essaient de proposer depuis ses débuts (mention spéciale à Henrik qui grâce à sa voix nous met tout de suite dans le bain) et qui, comme je le précise en introduction, sublime encore un peu plus un genre qui dans cette décennie je trouve, se veut plus routinier et moins aventureux, inventif que celui rencontré dans les années 90 et 2000. Heureusement cependant que tout n’est pas encore dit dans le style et que de tels albums sortent encore.

Un 5/5 arrondi à 5/5 !













1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod