Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
33 commentaires notés  
[?]



Angra
Holy Land
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

le 14 Juin 2019 par JACQUES CHIRAC


Contrairement à beaucoup, ce n'est pas avec cet album que j'ai découvert ANGRA, mais avec "Rebirth", alors même qu'Andre Matos avait déjà laissé sa place de frontman. J'ai mis énormément de temps à m'intéresser à la période Matos : j'ai écouté "Holy Land" pour la première fois seulement cette année. Il m'a un peu décontenancé car je ne m'attendais pas à ce que les parties classiques et les parties Metal soient si "tranchées", je m'attendais à quelque chose plus proche des premiers RHAPSODY par exemple. J'ai mis du temps à apprécier et à rentrer dans l'univers de ce "Holy Land". Ce n'est pas mon préféré du groupe, seuls les morceaux vraiment Heavy me plaisent réellement, le reste je trouve ça sympa mais sans plus. Ceci dit, je reconnais sans mal la qualité de l'oeuvre ainsi que l'impact qu'elle a eu dans le monde du Metal. RIP Andre !

le 10 Juin 2019 par SAM


Choqué aussi par la disparition d'Andre Matos. "Holy Land" est l'un des albums que j'ai le plus écoutés de ma vie, et ça fait beaucoup, beaucoup de fois. Ce groupe est celui qui a lancé ma passion pour le Metal Progressif, tout simplement. Voir mon commentaire sur "Angel's Cry" en Mai 2008.

Cet album est un des précurseurs du style Metal Speed/Symphonique, et les couleurs brésiliennes et le thème bien imprégné dans cet album le mettent a part, tout simplement dans la catégorie "chef d’œuvre".

J'aime beaucoup les 2-3 premiers albums avec Edu, mais on ne reviendra jamais a ces sommets en matière d'originalité et de fraîcheur.

Mon tout premier concert de Metal c'était au Printemps de Bourges 1998, VANDEN PLAS - ANGRA - DREAM THEATER. Le set a commencé par Carry on, forcément, mais le début de "Nothing To Say", je m'en rappelle comme si c'était hier, la jubilation, les frissons, la grosse grosse baffe des le premier riff. Dernier titre du set : la reprise de "Painkiller" de qui-vous-savez (enregistrée sur l'EP "Freedom Call").

Et dire que la semaine dernière, aux dires de Kiko Loureiro lui-même, Andre Matos avait proposé une réunion du ANGRA originel pour célébrer les 20 ans de la création du groupe... R.I.P.

le 10 Juin 2019 par CAPITAINE CAVERNE


Je me souviens encore du jour où, après avoir lu une chronique de l'album dans un magazine, j'ai découvert l'album à une borne d'écoute de la FNAC. Je n'en croyais pas mes oreilles ! Pourtant le son était pourave (borne d'écoute oblige) mais quelle claque dès l'arrivée des guitares sur "Nothing To Say" !
Je n'ai pas fini l'écoute, à la moitié de "Carolina IV", je filais à la caisse, achetant cet album sans hésiter, en version collector avec un CD Bonus.
Cet album m'a marqué, il a tourné très très longtemps sur ma platine. "Nothing To Say" "Carolina IV" "The Shaman", la speederie "ZITO", la power Ballade "Make Believe" et tous les autres morceaux... Quel album !
Heavy, Speed, Prog, World, tout ce mélange est divin. Une vrai cure de bon Metal aprés tant de déceptions à l'époque ("The X Factor", "Jugulator", "Load" pour citer les plus célèbres).
Bien-sûr, ensuite, je fis l'acquisition de tout ce que le groupe a publié, et je ne fus pas déçu par le reste. Car pour moi ANGRA période André MATOS, c'est du sans faute. Je regrette juste que le "Holy Live" soit beaucoup trop court.
Aujourd'hui, j'apprends qu'André MATOS nous a quittés, et tous les souvenirs de cette période remontent. Je suis triste mais depuis ce matin, j'écoute "Holy Land" en boucle et plus de 20 ans après c'est toujours le pied !

le 09 Juin 2019 par LE_VIEUX


Triste perte, André, tu nous manqueras... Cet album est un chef d'oeuvre dont je ne me lasserai jamais, un équilibre parfait entre Metal et musique traditionnelle brésilienne, une ambiance unique. ANGRA ne fera jamais mieux à mon gout.

le 09 Juin 2019 par BAKER


Putain, Dédé... 

"Holy Land" est un disque essentiel des années 90. Accessible mais riche et pas toujours évident, efficace et bourrin mais aussi subtil, World et Classique mais jamais à l'excès, la tracklist est parfait, l'artwork est parfait, c'était le disque qu'il fallait au moment où il fallait.

J'ai toujours voulu avoir ce disque en vinyle, sa ressortie en bonne et dûe forme serait un bel hommage au talent de son créateur principal qui, allez savoir, avait peut-être derrière sa tête bien faite assez d'idées pour un Holy Land II qu'on ne connaîtra jamais













1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod