Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
14 commentaires notés  
[?]



MotÖrhead
Motörizer
Page   1 | 2 | 3 | 4 |

le 12 Novembre 2008 par FREDJ


Rah mais bon sang tuez-le !
Toujours aussi infatigable, Lemmy et sa bande nous sortent un nouvel album !
Malheureusement le bilan est un peu mitigé, Motörhead nous joue du Motörhead et ce n'est pas plus mal, mais aucun morceau ne sors vraiment du lot.
Il y a bien "Runaround Man" et "Rock Out" (qui me rappelle fortement "The Hammer soit dit en passant ...) mais bon à aucun moment je ne me suis dit "Rah pu**** c'est trop trop bon !"
Bref un album qui est bien mais pas top...

NOTE : 2,5/5

le 15 Octobre 2008 par SACRIPAN DAILYMOTION


En fan absolu de MOTORHEAD j'avoue ne m'être jamais autant fait chier à l'écoute d'un de leur album.

J'adore leur début de carrière, quelques titres des années 90, et j’étais très agréablement surpris par l’inspiration et l’énergie du groupe sur Inferno et Kiss Of Death mais là, Motorizer sort et MOTORHEAD nous sert ni plus ni moins un mix d'Inferno et de Kiss Of Death, bourré de redites, qui ne peine même pas à innover, se libérer du passé, à décoller puisqu’il ne décolle même pas d’un millimètre...

Du point de vue de la forme, les riffs et les roulements de batteries ultra rapides d'Inferno sont là ("Runanound man", "Rock out", "Buried alive", etc...), entremêlés par le groove et les ballades à la Kiss Of Death ("Teach you how to sing the blues", "One short life", "English rose"), quelques clin d’œil au passé sont faits ("When the eagles screams", qui sort tout droit des sessions d’Ace Of Spades) mais passé ce premier constat, rien de neuf à l’horizon. Pire, c’est l’album le plus prévisible qu’il m’était donné d’écouter : on passe du speed au groove, du groove au speed et ainsi de suite sans réelle conviction, avec pour seule ambition d’enchaîner riff sur refrain, refrain sur riff, pour remplir le tacite contrat d’un "nouvel album tous les 2/3 ans".

Du point de vue du fond (si toutefois avec Motorizer on peut soupçonner qu’il y ait ne serait-ce qu’un semblant de fond), vas-y que je te ressors au début d’"English rose" carrément les même paroles que dans "Christine" (album Kiss Of Death), et que Lemmy nous remet sur "Heroes" exactement la pourtant très intéressante thématique guerrière dont il avait suffisamment et très bien parlé dans Kiss Of Death" (surtout avec le titre "Sword of glory")

Aussi je commence à en avoir plein le cul de lire à droite et à gauche : "Lemmy est une légende vivante, donc laissons-lui tout passer" ou "Leurs nouveaux morceaux sont supers parce que c’est du MOTORHEAD". Lemmy est vivant et tant mieux, même s’il ne faisait plus de zik. Honte à ceux qui pensent déjà à la mort d’un être cher alors que celui-ci est encore en vie, et honte encore plus à ceux qui, préméditant sa valeur posthume, taillent des pipes à Lemmy pour profiter de sa notoriété, lui laissant cependant faire les pires conneries (ici un album pourri). Ensuite penser " MOTORHEAD fait du MOTORHEAD, c’est super-méga-top", c’est mal comprendre le slogan du groupe "Nous sommes MOTORHEAD et nous faisons du Rock’n’roll’’. Motorizer fait parti des albums les moins Rock’n’roll de leur discographie parce que parmi les moins inspirés (je pense à la traversée du désert des années 90), je me fous que MOTORHEAD fasse du MOTORHEAD, ce que je veux c’est que MOTORHEAD fasse du Rock’n’roll.

le 15 Octobre 2008 par LE PAPE


Motörhead c’est la classe à l’état pur. Sans jamais avoir changé sa façon de faire, Lemmy et sa bande ont su rester les mêmes et cela depuis presque 30 ans. Il ne faut donc pas attendre de la nouveauté ni même de l’originalité dans ce nouvel opus. Ce ne sera qu’un pur disque de rock’n roll à la sauce Motörhead mais on aime tous tellement ça que la seule chose que l’on a envie de dire c’est un grand merci.

C’est vrai pourquoi essayer de changer d’un iota une formule qui a fait ses preuves et qui est aussi jouissive. C’est donc un album avec du riff gras, un son énorme qui parle de guerre et de gonzesses. Avec une petite mousse c’est le paradis sur Terre non ?
Dès l’entame de « Runaround Man » on sait que l’on ne va pas être trahi. Le titre sait ce qu’il doit faire, dans le coup la tête se met en marche instinctivement et c’est parti pour un petit headbanging en règle. Refrain facile à mémoriser, riff accrocheur tout est là. Cette merveilleuse règle s’appliquera à tous les titres de ce Motörizer. Le second titre sera l’exemple le plus marquant de cette règle.
On retrouve également le titre à la Ace Of Spades. La encore c’est l’une des formules magiques de notre bon Lemmy. Certes « Rock Out » sent donc le réchauffé mais on s’en cogne, ce titre avoine et c’est tout ce que l’on demande à un titre de Motörhead. Chaque titre a le potentiel pour être un classique du groupe. Que se soit « Buried ALive » qui aurait pu apparaître sur n’importe lequel des albums du groupe ou le plus recherché « When The Eagle Screams » rien ne laisse présager une baisse de régime. Combien de groupes peuvent prétendre à cela, pas beaucoup…….
Les titres plus bluesy crasseux sont bien présents aussi avec l’étendard « Back On The Chain ». Quel groove mes amis. Le retour définitif aux choses sérieuses se fait donc avec « The Thousand Names Of God ». Hymne fédérateur au possible, ce titre montre une émotion radicale et encore une fois sans la moindre concession.
Le son est largement à la hauteur comme d’habitude. Lemmy occupe un maximum d’espace sonore avec sa basse. Phil colmate les quelques fissures avec sa guitare et nous agrémente de quelques soli dont lui seul a la formule. Et que dire du frappeur Mikkey Dee, ci ce n’est qu’il a des bras en acier. Sa performance sur « Back On The Chain » est vraiment classe.

Rien de bien neuf mais rien que du bon aussi. Ce nouvel album ne fait qu’enfoncer encore un peu plus le clou de la légende de Lemmy. Les amateurs adoreront, les autres respecteront ce groupe qui a fait du rock’n roll un cheval de bataille depuis plus de 30 ans.

Respect et on bouge la tête !!!!!!!

le 28 Septembre 2008 par MONSTER MASH


MOTÖRHEAD fait du MOTÖRHEAD, on est d'accord, mais Motörizer est quand même bien en dessous de Kiss Of Death. Le reproche que je peux faire à cette galette c'est de n'avoir aucun petit plus, toutes les chansons sont assez égale, aucune prise de risque, aucune expérimentation, aucune tentative de ballade, comme on peut l'entendre parfois sur d'autres disques de MOTÖRHEAD.

3.5/5.

le 28 Septembre 2008 par ROY


Voila ce que j'appelle, excusez-moi l'expression, "un putain d'album de Hard Rock"

Ok pour l'innovation, on repassera. Mais le son est toujours le même, l'envie est toujours là, la fougue, la crasse tout y est !! Oui on repense à Ace Of Spades c'est sur, comme sur "Rock Out" mais sérieusement ce n'est pas plus mal, enfin du son !!

Moi j'ai vraiment accroché : MOTORHEAD fait du MOTORHEAD donc tout va bien !!













1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod