Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
4 commentaires notés  
[?]



Hansen & Friends
Xxx - Three Decades In Metal
Page  1 |

le 29 Mai 2017 par MAIDENSCORP


Ah enfin la chronique merci Jeff.
Un peu déçu de ton ressenti mais bon chacun ces goûts !
Je rejoindrais plus l'avis de mes compères lecteurs si dessus.

Si à la première écoute j'ai pris une claque monumentale, aidé par ce son dévastateur, mon avis a quelque peu évolué au fil du temps.
Je le trouve tout de même très bon mais pas excellent.
La faute à "Born Free", une faute de goût maladroitement placée en première position. Une voix désagréable, un refrain plat, idem pour le riff c'est franchement passable pour une intro.

Mais bon, des morceaux comme "Contract Song", "Stranger In Time", "Follow The Sun" et surtout "Fire And Ice" (morceau à tiroirs merveilleusement bien composé) sont des tueries.
J'apprécie tous ces changements de rythme dispersé ici et là.

Mention spéciale à "Left Behind" très sombre pour un morceau estampillé Kai HANSEN.

À part pour Hansi Kürsch sur le fantastique morceau final, la présence des guests est superflue.
Soit il ne s'exprime pas assez (Dee Snider) soit ils sont sous-exploités (Kiske et Beck).

Je note aussi la confrontation entre Ralf, Piet et Kai sur l'excellent "Enemies Of Fun", même si je regrette que le golgoth de chez PRIMAL FEAR ne se lâche pas assez au niveau des screams.

En bref un beau cadeau de la part de Kai. Maintenant il faudrait qu'il nous ponde un bon gros classique avec GAMMA RAY avec l'excellent Franck Beck au micro, car il faut le dire, Kai accuse clairement le poids des années sur le chant haut perché.

le 22 Mai 2017 par HELLSOLDIER


Pas tout à fait d'accord avec la chronique.
Cet album est pour moi une claque dans son ensemble.
Le son est monstrueux, les musiciens au top (ce batteur !!) et les compos variées.

Jamais je n'aurais imaginer un morceau comme "Left Behind" sur un album de GAMMA RAY. C'est sombre et puissant, Marcus Bischoff fait un travail extraordinaire et le riff est d'enfer.
"Fire and Ice" est le moment fort de l'album, avec ses magnifiques arpèges, son refrain plein d'émotion mais surtout sa fulgurante accélération offrant un déluge de puissance sur le break. Sans déconner la première fois que j'ai entendu ce passage j'ai décollé de ma chaise. Quelle tuerie !
Idem pour "Ennemies Of Fun" qui part d'un coup sans prévenir pour nous proposer une joute verbale entre Scheepers, Sielck et Hansen (qui accuse le poids des années). Le seul défaut c'est que la fin de ce morceau s'éternise un peu trop.

Au niveau des compos plus "classiques" on a "Making Headlines" et surtout "Stranger In Time" avec son intro qui vous pète à la gueule après quelques arpèges et le chant posé de Kai et Kiske. Sans parler du refrain, absolument envoûtant. À noter la présence de Frank Beck hélas pas assez exploité (tout comme Kiske).

Mais la grosse tuerie du genre c'est "Follow The Sun". La participation de Hansi n'est pas étrangère à l'effet que me procure ce morceau. La double pédale écrase tout, le refrain est épique à souhait, le solo court mais efficace et le final majestueux pour conclure ce très bon album !

MAIS, il y a un mais, je ne mettrai pas la note maximale.

Déjà à cause de "Born Free" qui est un mauvais titre en plus situé en ouverture.
Ensuite pour la voix de Kai. Je ne comprends pas pourquoi il s'évertue à vouloir monter comme ça alors qu'il n'y arrive plus. Le résultat est juste moche et pas agréable (surtout sur "Born Free" et "Ennemies Of Fun"). Pourtant celui-ci garde de beaux restes dans les graves et les médiums avec toujours cette chaleur dans sa voix qui donne un côté touchant ("All Or Nothing" belle ballade soit dit en passant).
Dernier petit bémol, les invités qui sont souvent sous exploité. Surtout Dee Snider qui n'a qu'un petit couplet sur la pourtant excellente, "Contract Song", et Michael Kiske qui reste dans les graves alors qu'il nous a prouvé avec AVANTASIA et plus récemment PLACE VENDOME qu'il excelle toujours autant dans les aigus.
Mais bon on va pas chipoter les invités c'est du bonus.

Un bon gros 4/5 pour ce premier effort solo. Mais il serait temps que Kai se recentre sur son groupe de cœur GAMMA RAY, car avec la tournée d'HELLOWEEN et le nouvel album d'UNISONIC prévu à la fin de sa collaboration avec les Citrouilles on peut encore attendre avant un nouvel opus du rayon Gamma. (Espérons avec Frank Beck en duo avec Kai).

le 17 Mai 2017 par BAPTISTE89


Kai Hansen a été à l'origine de nombreux projets au cours de sa carrière, dont on retiendra surtout la participation à la création de deux groupes majeurs de Speed mélodique et la collaboration à UNISONIC, dont le nouvel album se fait cruellement attendre. Il lui manquait tout de même une corde à son arc : un album solo. Qui est malheureusement décevant.

Pourtant, il y avait plusieurs raisons d'être optimiste. Des invités prestigieux (Roland Grapow, Ralf Scheepers, Michael Kiske, Michael Weikath, Tobias Sammet, entre autres) et, bien sûr, la présence de Kai Hansen, personnage attachant dont le capital sympathie compense la perte de vitesse de GAMMA RAY des dix dernières années. Des bonnes bases, donc, qui donnent hélas un résultat décevant.

Les compositions s'avèrent assez faibles, la faute à des mélodies peu marquantes, des refrains faiblards et des riffs et soli qui ne sortent pas du lot ; c'est bien exécuté, mais on ne ressent pas grand chose à l'écoute. L'extrait dévoilé avant la sortie de l'album, "Born Free", était déjà assez révélateur : un titre un poil accrocheur, sans plus. D'autant plus que quand Kai pousse la voix, ce n'est vraiment pas joli, comme on peut le voir également sur "Enemies Of Fun". Il est meilleur quand il adopte un chant plus posé, comme sur "Contract Song", un des meilleurs titres du CD avec "Left Behind" et "Follow The Sun". "Three Decades In Metal" s'écoute quand même, parce qu'en dehors des quelques chansons réussies, il y a une bonne humeur, une volonté de la part des musiciens de s'éclater et de se faire plaisir qui est assez contagieuse. Les textes, en partie autobiographiques, sont plutôt bons également.

On a donc là un album moyen, qui ne permet pas à Kai de briller comme dans les années 80 et 90 et de redorer son blason, qui a perdu de son éclat durant la décennie précédente.

le 17 Mai 2017 par VALANDRYL


Je suis globalement d'accord avec la chronique de Jeff, Kai Hansen s'offre une récréation hors de GAMMA RAY et nous offre un album fun, très fun.

On sent bien qu'il s'est fait plaisir, il s'est laissé aller sans se prendre la tête et ça marche vraiment bien ! On trouve des morceaux qu'on attendait pas du tout, comme "Left Behind" et j'ai été surpris, mais en bien, par les growls ou le chant féminin.

Un disque plein de fraîcheur et de spontanéité, pour le plaisir et ça se sent.













1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod