Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
4 commentaires notés  
[?]



Masterplan
Pumpkings
Page  1 |

le 16 Novembre 2017 par EVILDEVIL


Ma déception de 2017 ! Bien que je l'apprécie habituellement, ici, Altzi est terriblement pénible !! Les morceaux tirés de "Pink Bubbles..." et "Chameleon" étaient déjà mauvaiss à l'époque, ce n'est pas avec la voix de Rick que ça va s'arranger !! Assez bon pour faire un cd bonus d'un nouvel album, mais de là à en faire un album à lui seul, là je dis "Non !".

le 14 Novembre 2017 par BAPTISTE89


En 2008, Michael Kiske revisitait ses compositions de l'époque HELLOWEEN avec l'album "Past In Different Ways", entièrement acoustique. Les Citrouilles faisaient de même en 2010 avec "Unarmed". Chacun jugera de la qualité de ces deux albums, mais s'il y a bien une chose que l'on peut dire, c'est qu'il y a eu du boulot sur ces deux CD. On ne peut pas en dire autant pour ce "PumpKings".

Au premier abord, la note que je donne à cet album peut sembler sévère. Ce n'est pas aux compositions elle-même que je donne cette note : toutes ces chansons, composées par Roland lors de sa présence au sein de HELLOWEEN, vont du bon à l'excellent ; "Mankind" et "The Dark Ride", notamment, sont deux des meilleures chansons des Citrouilles. C'est plutôt l'intérêt de ce "PumpKings" que je vais juger.

Déjà, le chanteur : il n'est pas du tout pertinent sur les musiques chantées à l'origine par Kiske ; "Mankind", où ce dernier chante magnifiquement, est massacrée par le nouveau chanteur. Même sur les titres de l'ère Deris, le résultat n'est pas convaincant. Autre problème : la production, qui manque de finesse ; celle des albums des années 90, notamment de "Pink Bubbles Go Ape", était bien meilleure. Enfin, pas ou peu de différences par rapport au matériau d'origine, ce sont de banales reprises.

L'intérêt de "PumpKings" est nul, autant se contenter des albums de HELLOWEEN.

le 31 Août 2017 par SAM


J'ai acquis ce CD dont je n'avais absolument pas entendu parler en le voyant chez un disquaire et en retournant la pochette pour voir les titres proposés. C'est le principal point fort de ce disque: le choix des titres. Je suis plus un amateur de Heavy que de Speed en général et aussi j’apprécie Andi Deris plus que Kiske (... Non non ne me frappez pas !).

En l'occurrence l'album m'a permis de réaliser que Grapow avait compose quelques uns des principaux joyaux d'HELLOWEEN.
- Sur le (avouons-le) médiocre "Chameleon", "Music" est le seul titre que j'écoute en général, avec "I Believe".
- Sur l'album de la renaissance et du début de l'ère Deris, "Master Of The Rings", il y a beaucoup de bon mais en particulier "Take Me Home" et surtout "Mr Ego", tout simplement mon titre préféré des Citrouilles - au point que j'ai le très confidentiel EP correspondant !
Pour la petite histoire "Take Me Home" a déjà été repris par BEAUTIFUL SIN (jolie reprise d'ailleurs) ou œuvrait Uli Kusch en plus de Jorn Viggo Lofstad et d'une Magali Luyten bluffante.
- "The Time Of The Oath", mon album préféré peut-être, se voit emprunté le très réussi titre éponyme.
- Du "Dark Ride", album sous-estimé (il est curieusement dans mon smartphone depuis un bon moment ce qui m'a permis de faire des comparaisons...) Grapow tire "Escalation 666" et "The Dark Ride", deux belles réussites

Le reste est moins à mon goût mais avoir déjà 6-7 perles de la discographie de la citrouille vaut le détour !

Pour le reste, le problème, c'est que le chanteur Rick Altzi nous rappelle douloureusement qu'Andi Deris est un des meilleurs vocalistes de Power Metal - et que Kiske pour les titres plus anciens avait un timbre inimitable. Altzi, ben c'est rauque, ça hurle plus que ça chante, ça me fait le même effet que FIREWIND sans Apollo, THRESHOLD sans Mac, KAMELOT sans Khan...

Par ailleurs les reprises bénéficient d'une production moderne mais ne s'éloignent guère des originaux en termes d'interprétation, c'est même un peu plat dans l'ensemble, avec des solos qui sonnent moins inspirés que les vrais...

Bref, la conclusion, c'est que si on peut jeter une oreille sur cet album, on DOIT réécouter ces mêmes titres par HELLOWEEN, et se dire encore que c'est un p... de groupe quand même...

le 13 Juillet 2017 par DFOU


MASTERPLAN sans Jorn Lande est-ce toujours un plan de Maître ?
- Digression :
A l'occasion, n'hésitez pas à écouter le nouveau JORN LANDE, "Life on Death Road". -
Certes, ça n'est pas l'album du siècle, mais au moins Jorn nous sort enfin un album à peu près digne de son talent.
Jorn, you're a Master, we love you.













1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod