Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
11 commentaires notés  
[?]



Manticora
Hyperion
Page  1 | 2 | 3 |

le 13 Mars 2019 par PATATUS EMERITUS


Un grand merci à l'équipe du site et au camarade Nateag 666 pour la re-découverte de ces génies à l'occasion de la sortie de "To kill..." Comment ai-je pu attendre aussi longtemps avant de profiter sur disque d'un talent repéré en concert lors d'un Raismesfest 2006 particulièrement arrosé ? Il n'est jamais bon de se reposer sur ses "acquis". Cet album délivre un Power-Speed sombre et teinté de progressif, passionnant d'un bout à l'autre, jouissif, sans concession et pourtant ultra mélodique. "Keeper of Time", "Cantos", "A long Farewell" figurent déjà dans mes classiques. Encore merci

le 16 Avril 2014 par ATANOS ACITCRA


Après l'enthousiasme raplapla des refrains guilleret de SPELLBLAST, je me suis souvenu d'un album bien sombre et complexe qui tout en restant dans le champs d'action du Power Metal semblait être le parfait opposé de "Horns Of Silence". Pile ce qu'il me fallait pour faire passer la pilule.

Cet album qu'est "Hyperion" je l'avait déjà abordé quelques années auparavant mais je l'avait laissé tombé car j'avais du mal à comprendre le sens particulier de la mélodie que les Danois développaient dans celui ci. En m'y attaquant de nouveau je n'ai eu aucun mal à voir ses qualités pourtant. Sa personnalité très forte m'a même saisi à la gorge.

Tous les morceaux sont bons et intelligemment fignolés. Les guitares à la fois puissante et subtiles savent hurler comme chanter avec la même qualités pour les deux fonctions ("Keeper Of Time" - "Eternal Champion" en tête avec le dialogue voix-soli splendide, "Cantos" et son break appuyé de claviers absolument irrésistible). La voix est déstabilisante au début mais elle inspire une profonde émotion, on s'y fait rapidement et celle ci participe activement à forger cette personnalité qui transpire par tous les pores de MANTICORA. A titre de comparaison j'avais écouté en parallèle BAINSTORM et son album "Ambiguity" qui mis à part quelques titres ne m'avaient pas du tout comblé. Je retrouve le même désire de puissance chez MANTICORA mais avec ce sens si prononcé et aiguisé de la composition que BRAINSTORM, à mon sens, n'a pas.

L'ambiance mystique et profondément alarmante qui suinte de "Hyperion" est un plaisir de tous les instants, qui même en plus d'une heure et avec une densité musicale digne d'une bonne plâtré de polenta n'arrive pas à me lasser.

Pour faire court, "Hyperion" de MANTICORA : un summum dans le domaine du Power sombre et couillu (à la ANGEL DUST). C'est ce genre d'album qui me rappelle pourquoi le Speed/Power est mon genre de prédilection. Le Yang de l’éphémère et catchy "Horns Of Silence" de SPELLBLAST, difficile à aborder mais laissant un souvenir impérissable.

Signé Atanos, qui a compris comment passer de perplexité à grande émotion.

le 28 Août 2010 par METALOMANE


Peut-être bien le meilleur pour moi.
L'ambiance y est plutôt sombre et futuriste, elle respecte bien le chef-d'oeuvre de Dan Simmons.

Il est vrai que le chanteur a une voix assez spéciale et gavante à la longue.

Mais niveau instru, il n'y a rien à redire, les guitares sont chantantes, les soli fusent et les riffs arrachent bien la gueule, soutenus par une batterie claquante.

La basse est bien audible, elle ne se contente pas de suivre la rythmique et se fend de quelques lignes du plus bel effet.

Conceptuel et assez long, je ne dégage aucun titre faible. Intelligemment structuré, les compos sont riches, complexes et forment un tout cohérent et indissociable.

L'épique "A Long Farewell" est assez incroyable et ne laisse jamais le temps de souffler, le solo aquatique de "At The Keep" est divin, la rapide instru "Swarm Attack" est techniquement impressionnante tout en étant ultra mélodique et "Loveternaloveternal" boucle la boucle avec génie.

le 04 Octobre 2008 par KING OV THE DEAD


Un des plus beaux joyaux du trésor qu'est le heavy metal. Un concept album comme je les apprécie, avec des titres variés et une atmosphère quasi-mystique. Il n'y a pas de titres particuliers à retenir, puisque cet album forme un tout magique. Excelsior.

le 07 Octobre 2007 par ODIN


Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est sacrément difficile d'accès, ce machin-là (je recommande d'ailleurs à tous ceux qui ont été rebutés de le réécouter après lecture du bouquin de Simmons... Connaitre l'histoire aide 'achement à faire passer la pilule).

Et je comprends tout à fait ceux qui évoquent un manque de mélodies (c'est la raison pour laquelle je lui préféère 8 Deadly Sins, où la mélodie est plus en avant).
Vu que le groupe tabasse à tout va, que les titres sont très longs et que l'ambiance est hyper-sombre, elles sont pas toujours évidentes à discerner. D'autant plus qu'il y a des faiblesses sur certains refrains ("A Long Farewell", "Keeper of Time").

Mais elles sont bien présentes (si vous n'entendez pas de refrains forts dans "Cantos", "Filaments of Armageddon" ou "The Old Barge", c'est que vous êtes sourdingues).

Et les guitares ! Les mélodies et solos harmonisés sur "Reversed", "At the Keep" ou "Loveternal", c'est pas mélodique, ça ?

Et je le répète : lisez le bouquin. Ca permet de mieux comprendre certains choix du groupe, notamment au niveau des lignes de chant("Filaments of Armageddon", "Reversed").

Bref, réécoutez l'album, faites l'effort de vous y plonger, persistez. Et il finira par se révéler.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod