Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
41 commentaires notés  
[?]



Nirvana
Unplugged In New-york
Page   1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

le 02 Novembre 2010 par METALINGUS


zzzzzzzzzzzzzzz......Désolé je viens de me réveiller....

Sérieusement, c'est un live lamentable. Kurt Cobain a une voix monotone et ennuyante au possible,les autres gars ont l'air de s'ennuyer solide.

La tracklist est complètement vide de sens et (bon Dieu !) on n'a pas besoin de Guest dans un live !!!

De plus, c'est toujours plaisant de voir monsieur anti-commercial faire un live unplugged sur MTV !!! Bravo champion !!

Un live surestimé dû au départ de Cobain par la suite tout simplement...

le 24 Septembre 2010 par BARBELé


Un très bon live, qui a le mérite de faire ressortir les qualités des musiciens.

KOBAIN apparaît pour ce qu'il est : un chanteur qui, par son timbre si particulier, a marqué l'histoire du rock. A la façon d'un DYLAN, d'un Johnny ROTTEN ou d'un Lemmy, son chant n'a pas besoin d'être technique : c'est son originalité, son caractère unique à l'époque (mille fois copié depuis) qui le rend si appréciable. Un très grand chanteur, planant bien au-dessus des cantatrices speed metal et autres monstres de technicité clonés à l'identique par centaines...

Dave GROHL est évidemment ici très en retrait mais faut-il rappeller à ceux qui critiquent Nirvana qu'il s'agit d'un des meilleurs batteurs de sa génération ? J'ai toujours été stupéfait par l'aveuglement (ou la mauvaise foi ?) des détracteurs de Nirvana à ce sujet.

Un peu comme si l'on critiquait LED ZEP pour la faible qualité technique de son guitariste... Oui, ça n'a aucun sens...

Plus que les qualités individuelles, c'est la cohérence du groupe qui ressort ici, et son aisance dans l'exercice unplugged, dans lequel beaucoup d'autres se sont vautrés. Sans oublier que ce live est un objet culturel important en soi : c'est l'apogée artistique d'un groupe marquant et le symbole des passerelles (que seuls les ayatollah de l'undergound détestent) entre le metal indépendant et le grand public. C'est donc aussi le symbole d'une époque, d'un certain bouillonnement musical qui n'a pas été égalé depuis.

Un peu de respect, donc.

le 23 Septembre 2010 par XAV


Je rejoins également l'avis de The Marginal. Le seul intérêt de NIRVANA c'est le côté punk du truc, une espèce d'énergie brute qui fait oublier la médiocrité profonde des musiciens et des morceaux. Quand il n'y a plus cette énergie, que les amplis sont coupés et qu'on ne peut pas refaire des prises en studio, on se rend compte de la nullité de l'ensemble, du nombre de pains invraisemblables, du chant très mauvais, et on se dit qu'on était bien naïf d'aimer ça quand on était jeune.

le 23 Septembre 2010 par METAL HEALTH


Une nouvelle fois, The Marginal se défoule sur Cobain: cela devient très lassant. On a parfaitement compris qu'il ne goûtait pas le célèbre groupe de Grunge de Seattle. Toutefois, à force d'insistance lourdingue, il parvient à nous rendre sympathique ce brave Kurt. A l'époque, j'ai vraiment aimé ce disque. Grâce à The Marginal, je l'ai redécouvert et ma foi... j'ai encore apprécié. Comme le dit un autre auditeur, il s'en dégage une atmosphère, que je qualifierais quant à moi de poignante. Conclusion, merci The Marginal, je m'en vais réécouter la discographie du groupe.

le 22 Septembre 2010 par SAIK


On peut trouver que l'album est mauvais, pourquoi pas ? Mais la façon de le dire compte aussi... Et je désapprouve le ton employé par The Marginal. Je trouve quant à moi assez intéressant le son proposé par NIRVANA et la version de "Where did you..." est hautement respectable. A l'intention d'Anticorrect, il s'agit là d'un standard folk US qui fut interprété, entre autres, par Leadbelly, grand folkeux américain, dans les années 30. Et bien figure toi que la version de Cobain ne dépareille pas, loin de là. Cobain fait ici preuve d'une très grande sensibilité qui lui donne la légitimité d'un grand.
Ce n'est que mon avis, mais je le donne sans insulte, sans méchanceté, sans hargne ni haine. Si seulement c'était le cas de tout le monde. Pourquoi tant de haine The Marginal?













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod