Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
26 commentaires notés  
[?]



Helloween
Keeper Of The Seven Keys - The Legacy
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

le 03 Octobre 2020 par PILGRIMWEN

Je rejoins Mr. Clansman57, le plus réussi sur ce disque c'est les refrains. "Keeper Of The Seven Keys: The Legacy" (à vos souhaits !) reste un bon album des citrouilles. J'aime bien les bruits bidouilles qui parsèment l'opus, ça me rappelle leurs débuts et ceux de GAMMA RAY. Ces bruitages sortis de nulle part qui donnent un drôle de charme à chaque morceau. L'une des marques de fabrique de HELLOWEEN.

Ma note : qui dit héritage, dit faire le tri entre ce que je conserve ou jette / 5.

le 24 Août 2018 par LORDI2


À partir d'ici HELLOWEEN sort des titres moins bons ! La grande époque du groupe est désormais révolue. l'album est un peu trop long sur la durée. Pour la seconde fois HELLOWEEN sort un album de qualité moyenne ! Il manque de la rigueur à cet album !

le 09 Janvier 2018 par CLANSMAN57


Un bon album de HELLOWEEN, sans plus.
J'ai toujours eu l'impression que l'intérêt principal de ce double résidait dans ses refrains, presque tous réussis.

Sinon, j'en profite pour écrire qu'il existe des albums doubles (ou longs) qui sont réussis.
Je peux souvent lire qu'il y a du remplissage dessus systématiquement.
C'est pas toujours le cas à mon humble avis.
Une légende balancée sur le net, tout comme celle du remaster qui est toujours pourrie et le cd toujours nul comparé au vinyle.

le 09 Mai 2016 par BAPTISTE89


Les deux premiers "Keeper" sont parmi ce qui se fait de mieux en matière de Speed mélodique. Il s'agit de deux albums qui font l'unanimité et dont la réputation n'est plus à faire. HELLOWEEN a choisi de reprendre "Keeper Of The Seven Keys" pour nommer leur 11ème effort, et d'y ajouter "The Legacy", "L'héritage". Le gardien fait son retour sur la pochette (pas terrible, soit dit en passant), on ne l'avait pas vu depuis 1996, année de la sortie de l'excellent "The Time Of The Oath". Jusqu'ici, sur toutes les pochettes où il a été présent, il s'est révélé être le garant d'albums de grande qualité, les meilleurs des Citrouilles pour tout dire. Les attentes étaient donc grandes vis-à-vis de ce troisième volet du gardien. Ont-elles été satisfaites ? Clairement, non.

L'album s'ouvre pourtant sur un titre de plus de treize minutes qui, de par sa durée, est lié à "Halloween" et surtout à "Keeper Of The Seven Keys", car tous deux parlent du fameux gardien. Tous les membres du groupe ont participé à la composition de l'excellent "The King For A 1000 Years", ce qui est rare pour HELLOWEEN. Une superbe chanson à tiroirs, avec un pré-refrain/refrain accrocheur, beaucoup de soli et changements d'ambiance. C'est toujours un plaisir d'enchaîner l'écoute d'"Halloween", "KotSK" et ce "The King For A 1000 Years". L'album commence donc sur une excellente note, on se dit qu'il n'a pas usurpé son nom. Malheureusement, les choses se gâtent par la suite.

En effet, le reste de "The Legacy" souffle le chaud et le froid. Les doubles albums sont souvent décevants, souffrent de remplissage, et celui-ci ne déroge pas à la règle. Il y a des titres très sympas, comme le très peu sérieux "Born On Judgement Day", qui porte clairement la patte de Weiki, ou encore "Silent Rain", dont le pré-refrain envoie du lourd. Le premier CD s'avère plus réussi que le second. Sur ce dernier, on a droit à "Light The Universe", un duo homme/femme générique et ennuyeux au possible, un long titre, "Occasion Avenue", qui n'arrive pas à la cheville de celui du premier CD, en dépit de la présence d'une compilation de prestations live de Michael Kiske, et quelques titres courts qui entrent par une oreille et ressortent vite par l'autre. Il se termine tout de même sur la bonne "My Life For One More Day".

Une poignée de bons titres, donc. Avec quelques chansons en moins, on aurait eu un album plus agréable à l'écoute. Le point positif que l'on peut retenir, c'est que la basse de Markus est plus que jamais mise en avant, ce qui est un réel plaisir au vu du grand bassiste (aussi bien par la taille que par le talent) qu'il est.

En bref, un album sympathique des Citrouilles, mais assez loin des années 90 en terme de qualité. Depuis le changement de line-up, le groupe a du mal à proposer des albums solides. Et pourtant...

le 10 Mai 2010 par LUDOVICO


HELLOWEEN a toujours flirté, selon moi, avec la première division mais sans jamais parvenir à s’y installer durablement.

Un double album assez bancal et constitué de titres très inégaux. Andy Deris est de loin le meilleur compositeur sur “Keeper Of The Seven Keys : The Legacy“, et nous offre deux titres qui sont assez largement au-dessus du lot : “Occasion Avenue“ (très certainement une des deux trois meilleures compositions du groupe) et “Do You Know What You Are Fighting For“, tous deux placés sur le second disque qui est d’un niveau supérieur au premier CD.

HELLOWEEN ne s’est jamais départi d’un certain défaut récurrent sur l’ensemble de sa discographie, c’est-à-dire une double grosse caisse trop mise en avant comme sur “The King For A 1000 Years“ et carrément saoûlante sur “Born On Jugement Day“.
“My Life For One More Day“ souffre également de ce défaut mais les soli et le refrain sont très plaisants.

Autrement, on a droit à du HELLOWEEN bateau comme sur “The Invisible Man“, “Pleasure Dome“, “Shade In The Shadow“ ainsi que sur “Get It Up“.

Je passe sur le mauvais “Light The Universe“ (malgré un refrain potable) et l’insupportable “Come Alive“.

La seule tentative d’originalité se présente sur le morceau le plus court de l’album avec “Mrs God“ et sa petite ritournelle à la guitare. Quel dommage de ne pas avoir essayé d’en proposer plus.

Au final, je me rends compte que HELLOWEEN ne s’est pas planté et fait ce qu’il sait faire mais n’a pas la carrure pour proposer un double album qui tienne la route. En est-ce vraiment un d’ailleurs, car quand on additionne la durée des deux CD, on a la désagréable surprise de constater que le tout pourrait tenir sur un seul volume.

Mais bon, ça fait un beau packaging.













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod