Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
30 commentaires notés  
[?]



Helloween
Rabbit Don't Come Easy
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |

le 26 Août 2021 par MR G


Je me souviens qu'à la sortie de cet album, j'avais été assez déçu du successeur de "The Dark Ride", et même si je révise légèrement mon jugement, j'ai du mal à m'extasier devant cet album même si c'est loin d'être le pire album du groupe ! Il n'est pas mauvais, certains morceaux comme "Just A Little Sign", "The Tune", "Open Your Life", "Hell Was Made In Heaven" sont de bons morceaux mais ils font quand même limite Face B parfois comparés à ce que le groupe peut offrir ! Le sombre "Listen To The Flies" ramène aux ambiances de l'album précédent et fait partie des meilleurs morceaux de l'album ! Certains morceaux sont très moyens ("Don't Stop Being Crazy" par exemple est un des moins bons morceaux du groupe je trouve !). "Listen To The Flies" est également moyen mais il me semble posséder a la fin un clin d'oeil à RAINBOW ! Quelqu'un a t'il remarqué ça aussi ? L'album oscille entre 3 et 4 pour ma part, ça sera 3 à cause de certains morceaux trop moyens !

le 07 Avril 2021 par ALMHARAC


Assez d'accord avec Gegers, cet album d'HELLOWEEN est une pochette surprise de Speed Mélo, où les tubes s'enchaînent avec diversité et inspiration.

Rien à jeter ou presque dessus.

HELLOWEEN aura, amha sorti quatre "vrais" bons albums avec Deris : "The Time Of The Oath", "The Dark Ride", "Gambling With The Devil" Et celui-ci, plus "fête foraine" mais petit chef d'œuvre de joie teintée quant il faut de mélancolie.

Un bel appel à vivre, à rêver, à déconner, quitte à être un peu triste quant il faut.

le 24 Août 2018 par LORDI2


une légère déception. Pour la première fois HELLOWEEN sort un album avec des titres moins bons. "The Dark Ride" était meilleur. Il est tout de même recommandable. À partir d'ici la grande époque de HELLOWEEN est désormais révolue.

le 17 Octobre 2017 par HELLSOLDIER


Aïe Roland et Uli sont partis. Quel dommage !
Ça se ressent au niveau des compositions.

Celles-ci sont clairement en-dessous, HELLOWEEN nous avait habitué à mieux !
Et puis c'est quoi cette pochette sérieux ? Comment ils ont pu pondre une beauté comme celle de "Better Than Raw" et oser présenter ça ?

Bref revenons à l'album. Le son est propre, rien à dire la dessus.
Mais niveau compo c'est assez pauvre.

"Just A Little Sign" démarre pourtant fort bien l'album. C'est du Power époque "Keeper" parfaitement bien exécuté avec un refrain haut perché super bien foutu.
"Open Your Life" aussi est pas trop mal ! Mais c'est surtout "The Tune" qui va retenir mon attention sur cet album. Du Power mélodique dans toute sa splendeur avec un refrain majestueux et un break somptueux garni de superbes duels de guitares. Mais après ce très bon démarrage c'est la chute !

À part "Hell Was Made In Heaven", véritable classique de la période Deris, et à la limite "Nothing To Say" ou encore "Sun 4 The World" (et encore c'est vraiment en étant gentil) ce n'est pas bon.
Les morceaux tombent à plat, ne sont pas inspirés et gâchent véritablement le plaisir de l'écoute !

La ballade "Don't Stop Being Crazy" n'est pas foncièrement mauvaise ! Loin de là ! Mais c'est franchement pas folichon quand on compare à des perles comme "A Tale That Wasn't Right", "If I Could Fly" "Forever And One", "If I Knew" "In A Middle Of A Heartbeat" !

Dommage, vraiment dommage.

Il faudra attendre "Gambling With The Devil" pour avoir enfin un excellent album. Car le troisième volet des "Keeper Of The Seven Keys", bien que meilleur que "Rabbit Don't Come Easy", présentera encore quelques faiblesses et longueurs inutiles.

Mais bon, le meilleur reste à venir !

2,5/5 arrondi à 2 parce que trop de morceaux faibles et les bons morceaux ne sont pas ultimes non plus.

le 29 Avril 2016 par BAPTISTE89


Peu de temps après la sortie de "The Dark Ride", Michael Weikath décide de virer Uli Kusch et Roland Grapow, car il juge qu'ils semblent nettement plus intéressés par leur projet (MASTERPLAN) en dehors d'HELLOWEEN et qu'ils délaissent le groupe. Deux départs vraiment regrettables ; Roland est un excellent guitariste plutôt typé Guitar Hero et qui a composé certaines des meilleures musiques des Citrouilles, notamment "Mankind", "The Time Of The Oath" et "The Dark Ride", alors que son remplaçant, Sascha Gerstner, bien que plutôt bon techniquement, est un compositeur pas terrible. Quant à Uli Kusch, c'est un batteur de grande classe, un des meilleurs dans le genre Power Metal, avec un jeu rempli de subtilités, et également un bon compositeur, là où Dani Löble (qui fera son entrée à partir du troisième "Keeper") propose un jeu plutôt bourrin et n'a jamais rien composé pour le groupe.

Le groupe va avoir du mal à se remettre de ces deux départs, comme en témoigne ce "Rabbit Don't Come Easy", un album pas mauvais mais assez décevant. Après un "The Dark Ride" plutôt sombre, le groupe renoue avec la légèreté et la bonne humeur, qui sont plutôt contagieuses. Néanmoins, dommage que la plupart des compositions tombent à plat. En effet, à part un "Just A Little Sign" sympathique, les entraînants "The Tune" et "Hell Was Made In Heaven" et un "Nothing To Say" et son refrain Reggae irrésistible, cet album est assez ennuyeux.

Note réelle : 2,5













1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod