Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
6 commentaires notés  
[?]



Summoning
With Doom We Come
Page  1 | 2 |

le 09 Décembre 2018 par NARCHOST


J'ai beaucoup de mal à noter cet album pour plusieurs raisons. En ce qui me concerne, SUMMONING règne en maître sur le genre. Ils sont inégalables. Oui je dis bien inégalables. Même si je préfère des dizaines d'albums à celui-ci (dont un certain CALADAN BROOD qui arrive à dépasser le maître), SUMMONING possède une aura, une légitimité qui fausse totalement mon jugement.

Je n'aime pas vraiment cet album. Cependant, je ne possède pas encore la capacité "d'isoler" cet album avec les autres. Il m'est impossible de ne pas le comparer aux chefs d'œuvres précédents.

En perdant toute légitimité et impartialité, je peux enfin dire que SUMMONING est humain. SUMMONING peut se planter. Et dans un dernier élan de soutien indéfectible, j'ose dire que c'est même une bonne chose ce "raté".

Ce raté permet de mettre en avant d'autres merveilleux groupes de Black Atmo Épique (CALADAN BROOD, CÂN BARDD et j'en passe). Ce raté permet de découvrir des albums à tomber et à pleurer. Mais surtout, ce raté permet de comparer cet album avec d'autres qui le surpassent largement. Et pour finir, ce raté permet de constater que le seul mètre-étalon du genre est et restera SUMMONING.

Avec cet album, SUMMONING nous prouve encore et toujours une seule chose. Il est le seul point de comparaison du genre. Ils sont les plus grands. Ils sont intouchables.

2,5 arrondi à 3.

le 03 Août 2018 par LOUVOIR


Quand j'ai découvert la chronique, je n'arrivais pas trop à y croire... Le titre dévoilé quelques semaines avant la sortie n'était pourtant pas si mal, même s'il présentait de larges similitudes avec l'album précédent. Et pourtant, quand j'ai écouté l'album, il a bien fallu se rendre à l'évidence. SUMMONING est tombé de son piédestal.

Et on peut s'en rendre compte dès l'introduction "Tar-"Calion". Trop longue, trop linéaire, trop peu surprenante... Mais tous ces défauts n'en seraient pas si la chanson était prenante. Mais elle ne l'est pas. Pour une fois, SUMMONING n'évite pas l'écueil de l'ennui.
Heureusement que suit "Silvertine", hautement recommandable.

Volthord a raison, il est très difficile d'expliquer pourquoi cet album est moins bon que les autres alors qu'à l'écoute, la sensation est très nette.
Probablement des mélodies moins marquantes, une absence d'évolution dans le son comme dans la composition. Tout me semble à la fois très calibré, mais aussi plus maladroit, pataud. SUMMONING ne nous avait pas habitué à cela. Disons pour simplifier que cet album ressemble à celui d'un groupe qui aurait voulu copier SUMMONING mais sans avoir le génie de son modèle (je suis sûr que vous avez des exemples en tête...).

Heureusement, il nous reste encore cinq excellents albums intemporels à redécouvrir à l'envie. Impossible d'en vouloir à ceux qui nous auront offert cela.

le 30 Janvier 2018 par SCYTH


"Silvertine" est une tuerie pour moi. Le reste oscille entre le passable et l'ennuyant. Un peu déçu.

le 29 Janvier 2018 par MARTIN


SUMMONING a pris un coup de vieux c'est certain, les titres sont peu surprenants, et on dirait que l'album repose sur des variations de 3-4 riffs différents, eux-même déjà pas très originaux ni terriblement excitants (qui a dit "mous ?").

Mais le savoir-faire immense des Autrichiens rattrape un peu l'ensemble, et lorsque la magie se met à opérer à nouveau, comme sur le magnifique "Herumor", SUMMONING renvoie tranquillement ses pâles imitateurs au rang d'amateurs (j'inclue CALADAN BROOD).

La volonté de bien faire est là, l'ensemble est soigné, l'ambiance ici est plutôt triste, lancinante, comme un climat de fatigue générale ; c'est un peu long, pas renversant mais SUMMONING assure l'essentiel : c'est beau.

le 08 Janvier 2018 par BLAH


Eh bien, il passe plutôt bien chez moi, ce nouveau SUMMONING.

C'est vrai, il ressemble beaucoup à "Old Mornings Dawn" et il est sans doute moins bien et moins riche que ce dernier. La musique proposée ici par les Autrichiens me transporte toutefois autant que les précédents opus et je le trouve plus digeste qu'OMD (que j'avais parfois du mal à finir, malgré sa beauté). C'est tout ce que j'attendais !

Bref, la magie est au rendez-vous : pari rempli, en ce qui me concerne.













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod