Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
4 commentaires notés  
[?]



Aabsinthe
In Search Of Light
Page  1 |

le 23 Mai 2008 par BEARSUPREMACY


Quand on fait le tour des chroniques on tombe parfois sur des groupes qui ont fait sensation, voire qui se démarquent carrément de leurs confrères. Aabsinthe est l'un de ces groupes. Formation française (cocorico !!) versée dans le Death, parfois même sommairement rangée avec un réducteur "mélodique".

Premier constat à l'écoute de ce second opus : Aabsinthe dérange. Comprenez que lorsqu'on part avec en tête l'idée qu'Aabsinthe fait du death mélodique on tombe un peu de haut.
La mélodie est là oui, souvent sous forme de piano sur quelques chansons, mais ce n'est pas ce qu'on appelle "metal mélodique de la mort" depuis plusieurs années. Bien au contraire, la frontière entre les genres est rarement aussi floue.

Si l'on vérifie les codes du Death metal tout est quasiment là : growl, grattes accordées très bas, rythmique assez importante mais quid de cette ambiance de cimetière très black? Attention quand je dis cimetière n'allez pas comprendre l'horreur d'un "je suis un vampire, je vis dans un caveau" mais plutôt la mélancolie d'un "on est tous réunis pour enterrer mamie"
Des passages rythmiques sortant entre autres de Gojira, Behemoth voire même Slayer (!!!) auront tôt fait de vous convaincre du coté "hors norme" du combo franchouillard.

Une chose est certaine, si la musique vous déstabilise elle finit par vous foutre le cafard. L'idée de se ballader dans un très sombre tunnel se ressent, c'est limite claustrophobique... Et lors de l'ultime piste "A Long Walk To Touch The Sun" on se sent presque dans la peau de ce mec allongé par terre, agonisant face à la lumière blafarde du soleil.

Toutefois l'album n'est pas exempt de défauts, la composition en elle même prone parfois la simplicité ce qui ne plaira pas à tout le monde (après les goûts et les couleurs), je pense notamment à "Bitterwrath". Je retiens surtout comme défaut le coté décousu du dernier titre, 19 minutes c'est long surtout quand on a quelque peu l'impression qu'il s'agit en fait de plusieurs chansons mises bout à bout plutôt qu'un vrai bloc.

Amis fans de progressif vous risquez d'aimer ce Aasbinthe, les cousins français d'Opeth après avoir bouffé du Gojira.

le 06 Avril 2008 par AXIL


Un opus plus difficile d'approche que son prédécesseur je pense. Toujours plus sombre.

Mais finalement, après de nombreuses écoutes il se dévoile enfin ! Sympatique opus ! Flemme de développer, juste un plus à "A Long Walk To Touch The Sun", tout simplement magnifique (et très longue xD) ! Sinon "Dead Leaves" a aussi retenu mon attention. A écouter plusieurs fois.

le 02 Avril 2008 par HERJANN


Je suis pas forcement fan sur le papier de la direction prise par le groupe sur ce dernier opus mais j'avoue qu'il y a quelque chose d'intéressant. Complètement d'accord avec la chronique et fier de la scène death/brutal de ma région ! (Dommage qu'il n'y ai pas plus de black metal d'ailleurs...)

le 31 Mars 2008 par CHOM


Youhou, enfin la dernière galette de mes petits chouchou français d'AABSINTHE ! Ce deuxième opus, qui assimile plus les référence post-HxC et Gojirienne du groupe (au lieu des death atmo du premier), est également bien plus mature. Après le premier déconcertement du aux riffs plus lourds, à la quasi absence de voix claire, on redécouvre ces passages magiques qui existaient déjà sur le premier album, ici cachés sous des guitares de 50 T. Que dire ? L'album n'est pas parfait certes, mais cette impression n'est elle pas dûe au fait qu'il s'agisse d'un pavé désespéré particulièrement dur à avaler ? L'exemple de "A Long Walk To Touch The Sun" est parfait : ce morceau résume tout l'album magistralement : riff éléphantesque, passages planants et surtout ambiance sous prozac. Le doomeux que je suis retrouve dans l'intro de cette chanson la délicate mélancolie de MY DYING BRIDE, et ça c'est du compliment ! Bref, un bon 4/5 arrondi à 5/5 pour montrer mon soutien à ces français qui montent, qui montent ...













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod