Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
5 commentaires notés  
[?]



Survivor
Eye Of The Tiger
Page  1 |

le 05 Juin 2014 par RAMON


Tac tacatac tacatac tacatac...
P(a)in -P(a)in-P(a)in-P(a)in- P(a)in-P(a)in-P(a)in- P(a)in-P(a)in-P(a)iiinnn...

Risin'up-back on the streets…

Mais laissons cela pour le moment car ce titre ("Eye Of The Tiger"), mérite un large développement à lui seul.
Et revenons au début, c'est à dire à SURVIVOR, le groupe drivé par Jim Peterik et Frankie Sullivan à la fois co-auteurs de chacun des titres et producteurs de l'ensemble de ce disque.
Du second je ne connais pas grand chose, par contre le dénommé Peterik est arrivé aux affaires dès 1970 en tant que chanteur/lead guitariste/claviériste/auteur-compositeur d'un groupe appelé IDES OF MARCH, pas inintéressant pour deux sous et qui produisait une musique dénuée de carcan à forte dominante "Americana" mais qui tirait aussi vers la Soul ou encore le Prog/Rock pour des résultats inégaux en terme de qualité mais dont le charme opérait malgré tout.
Le moins qu'on puisse constater étant que l'association avec Sullivan a resserré les boulons, on ne s'éparpille plus comme avant.
Alors quelle musique joue SURVIVOR ?
Du Hard Rock ?
Peut-être.
Du Hard FM ?
Plus probablement.

Les guitares saturées y sont, les riffs, les accords de quinte, les soli mélodiques, la basse sur la dominante, la batterie qui appuie sans contretemps, les claviers (encore "relativement" discrets), les volutes de chœurs (le chant de Dave Bickler n'est sans rappeler celui de Lou Gramm), les textes du niveau "anglais pour les nuls" aussi… Histoire de bien passer à l'export.
De l'A.O.R. alors ?
Album Oriented Rock, genre ça a l'apparence du Rock, mais c'en est pas ?
Je laisserai ici à tout un chacun l'occasion de se faire sa propre opinion, il n'est finalement pas aisé de répondre à cette (épineuse) question.

Sinon, les chansons, ça donne quoi, hein ?
Bah, ça va du moyen à l'affligeant.
Exemple, le riff de "Hésitation Dance", pour convenu qu'il soit, n'est pas dégueu mais la mélodie et son interprétation sont tout sauf mémorables, ça s'écoute et puis la ballade "I'm Not That Man Anymore" ne vaut que pour son (long) solo final (le reste passe aux oubliettes), les chœurs sur "Feels Like Love" et "The One That Really Matters" en plus d'être vraiment "too much" ne rivalisent en rien avec ceux de DEF LEPPARD ou encore de FOREIGNER.
Et ça continue avec "Children Of The Night", peut-être le meilleur (ou le moins mauvais) titre du disque après quoi vous savez.
Avec "Ever Since The World Began", on commence à racler le fond tellement c'est sirupeux, et quand Bickler entonne le vers "we're the keeper of the flame" je me dis que de toute façon je n'allais pas sortir le briquet de ma poche au risque de me griller les doigts pour si peu.
Remarquez que de nos jours, c'est le portable qu'on sort et que c'est les neurones qu'on se grille, le progrès sans doute…
Bon passons vite fait sur les deux derniers titres, l'épouvantable "American Heartbeat" (tout un programme et sans guitare, svp) et l'à peine moins nul "Silver Girl", tellement il est inutile de s'y attarder.
Au bout du compte on se dit que sans le morceau en ouverture, on n'aurait rien du tout à évoquer de nos jours.
Oui,mais voilà…

P(a)in P(a)in-P(a)in-P(a)in….
Bah oui, la boxe c'est comme le catéchisme c'est fait pour distribuer (et même multiplier) les p(a)ins.
"Eye Of The Tiger" (la chanson) est bel et bien une oeuvre de commande, laquelle est envoyée par celui qui symbolise l'esthétisme US, soit la future tête de gondole de la world company.
Explication de texte qui entraîne (avec) un résumé des épisodes précédents (si, si j'insiste):
Rocky Balboa est un brave type plutôt sympa qui pratique le noble art et qui se retrouve à devoir affronter un peu par hasard le champion du monde de sa catégorie, Apollo Creed, un noir/black/afro-américain (entourer la bonne réponse) assez arrogant et ça dure deux films.
Après avoir failli l'emporter et s'en être pris plein la tronche comme il se doit (Adrieeeeene…), il finit par prendre sa revanche et l'emporter, ouf… mais non !

Car voilà que se pointe un autre black (réponse acceptée), très très arrogant et très très méchant (he's watching us all with the eye of the tiger) qui défonce tout le monde (genre Mike Tyson) et qui le défie.
Le brave Rocky qui s'est embourgeoisé (you trade your passion for glory) relève le gant et se fait marave la gueule vite fait.
Intervient l'ex-rival, qui va savoir pourquoi décide de l'aider : Déjà ce pauvre Rocky n'a pas le jeu de jambes de James Brown (on se demande comment Apollo a pu perdre la fois d'avant, mais je m'égare…) mais comme James ne sera dispo qu'au prochain épisode on se contentera de SURVIVOR, et puis direction les petites salles de boxe où s'entraînent des tas d'afro-américains (réponse valable) sympas mais qui ont la niaque.
Rocky, ton devoir est donc de retourner sur le ring et d'envoyer le gros affreux pointer à "l'agence tous risques" une bonne fois pour toutes, car tu vois TOUTE l'Amérique est avec toi (you must fight just to keep them alive) et elle attend le retour de son icône !
Rocky le brave, s'entraîne donc dur, gagne le droit de rejouer, flanque sa rouste au vilain (had the guts, got the glory) et le tour est joué, l'Amérique est (momentanément) sauvée !
En attendant un Russe… Comment dit-on déjà ?
Arrogant ?
- Allô SURVIVOR ? C'est Sylvestre à l'appareil, voilà j'ai un Russe qui cherche les crosses, t'aurais pas un truc pour me motiver ?
- ...
- Nan, oublie le tigre, ça coûte un bras à nourrir, mais fais-moi un truc dans le même esprit…
-Pas de problème Rocky, la photocopieuse est à côté, je repompe ma musique et j'enlève la bestiole, je t'envoie ça dès que possible !

P(a)in P(a)in P(a)in P(a)in….
"With a burnin' heart…"

Verdict : un seul titre mémorable, donc n'est pas un poids lourd qui veut.


le 27 Février 2014 par LORDI 2


Merci pour ta chronique c'est vraiment un groupe important et pourtant personne ne c'étais bougé avant pour le faire… Cet album est vraiment très bon merci Mulkonthebeach.

le 22 Février 2014 par SAMARITHAN


Excellent article ! J'ai eu cet album en K7 (!!!) , l'ai beaucoup écouté ... Et rien que de lire les titres j'ai les superbes mélodies qui me reviennent en tête 30 ans plus tard ... Vite vite je dois le racheter pour me faire un bain de jouvence extatique et pour écouter simplement de la bonne zic. Merci pour la chronique !

le 21 Février 2014 par NONO


Bien dit, Mulkonthebeach ! C'était très bien, voire mieux avant !
De vrais musiciens, de vrais compositions, du feeling... bref, tout ce qui manque souvent aujourd'hui à l'écoute des galettes contemporaines. Et puis, quelle époque !!!!!!!

le 21 Février 2014 par EAD666


Superbe album en effet d'un groupe trop souvent ignoré chez nous.
Les meilleurs albums sont ceux avec Dave Bickler au chant : plus Rock / Hard Rock que ceux avec Jimi Jamison. Mon album préféré est "Caught In A Game" avec les splendides "Jackie Don't Go", "Slander".
Pour la période Jamison, je recommande "Vital Signs" et "Too Hot To Sleep".













1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod