Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne indisponible  [?]

Primus
Antipop
Page  1 |

le 31 Mai 2009 par VAYET


AAAaaaahhhh... LES CLAYPOOL... Mon maître à penser en tant que bassiste ! Comment oublier "Too Many Puppies", "Tommy The Cat", "Southbound Pachyderm", et surtout (mon Dieu !... ah bah oui... c'est Claypool !) "The Pressman" pour ne citer que ceux là.

Après un BROWN ALBUM qui en avait surpris voir rebuté plus d'un (mais pas moi), avec son espèce de "back to the roots", non seulement au niveau des compos mais aussi de la production, qui a du mal à caser la basse surpuissante de Claypool, la guitare cra-cra de Lalonde, et la batterie pleine de rondeur (pour de la fusion) de Brain sur une même piste sans saturé, PRIMUS nous livre un album portant très mal son nom.

"Antipop" est l'album le plus accessible du power trio californien, et ce qu'il y gagne en qualité de production, il le perd en identité sonore.

Oui, il subsiste quelques sonorités folles propre au groupe, mais, alors que les guests se multiplient au sein de l'album, tel Tom Morello (R.A.T.M.), Kirk Hammet (METALLICA), Tom Waits ou Steward Copeland (POLICE ? ou pas...), cet "Antipop est fort "crénelé".
Des morceaux se distinguent ("Natural Joe", "Antipop", "The Final Voyage of the Liquid Sky"), mais le reste ne fait que plomber toute l'identité première de PRIMUS.

Cependant, PRIMUS possède une TRÈS forte identité ! L'album reste ainsi un bon album de fusion, avec quelques "coups de folies" cités plus hauts.
Au final, les fans de Primus sont déçus (comme moi), les fans de fusion apprécient, les autres peuvent enfin se pencher sur un album de PRIMUS sans se demander de quel instrument joue le bassiste (entre autres questionnements métaphysiques).













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod