Recherche avancée       Liste groupes



Le 10 Janvier 2017


NICKELBACK - THE STATE

Je suis loin d'être un fan de NICKELBACK, mais force est de constater que cela m'attriste de voir un tel acharnement sur ce groupe.
Il a quand même une certain fan base conséquente et certains morceaux sont sympa, donc pourquoi ce déluge de note minimale envers ce groupe ?
Pourquoi ne pas confier la chronique à quelqu'un qui apprécie un minimum ce groupe afin d'avoir tout de même une approche un peu plus objective ?
J'avoue ne pas comprendre les chroniqueurs qui s'occupent de groupes qu'ils n'apprécient pas à la base, forcément les notes seront mauvaises.
Demandez à quelqu'un qui hait METALLICA de faire une chronique vous verrez qu'il mettra 1/5 à tous leurs album.





Le 10 Janvier 2017 par Ramon (visiteur)

Le problème est que ce groupe n'a rien d'éclatant tant au niveau musique, que prestation scénique ou originalité.
Des groupes comme lui sont légion sur le continent Américain.
C'est un groupe correct mais pas exceptionnel qui restera toujours sous estimé comme SAMSON, KROKUS, DIAMOND HEAD, EXODUS et tant d'autres.





Le 10 Janvier 2017 par POSITRON

Voici mes 50 centimes :

Metalingus a prévu de donner des notes correctes à certains albums - je ne spoile pas !! - et l'apprécie donc au moins un peu. De surcroît il est probablement le mieux placé dans l'équipe pour faire des chros sur le post-grunge en général et NICKELBACK en particulier.

Je ferais remarquer, même si je comprends ta demande et juste pour faire mon chieur que le jugement objectif est un non-sens, mais j'en parlerais plus longuement un autre jour.





Le 10 Janvier 2017 par AZER (visiteur)

Si la fan base d'un artiste était déterminante de sa qualité musicale, ce serait du 5/5 direct pour Taylor SWIFT. Si tu tiens à défendre cet album, c'est aux arguments du chroniqueur que tu peux t'attaquer plutôt qu'à sa note. Tu peux également mettre en avant ton ressenti vis à vis de l'œuvre, mais sache qu'il n'a sur le principe pas plus de véracité que celui d'un autre.
Si tu aimes NICKELBACK ces 1/5 font effectivement figure d'acharnement, mais pour ceux qui considèrent que ce groupe draine une vacuité artistique totale, ces notes ne font que figure de justice. Et s'il n'y a pas de moyen direct de savoir qui a raison (car un ressenti est immédiat et indéniable en soi; tu n'as ni raison ni tord de ressentir ce que tu ressens à l'écoute de l'album), tu peux en revanche chercher à agrandir ta culture musicale et réappréhander l'album. S'il passe l'épreuve du temps, tu auras un élément de réponse.

Personnellement je pense savoir de quoi il retourne.





Le 10 Janvier 2017 par Narchost (visiteur)

Un chroniqueur est censé rester impartial et objectif. Après, peut être que sur NIME, personne ne veut s'occuper du groupe pour diverses raisons.

En ce qui me concerne, je n'ai qu'un seul album d'eux et c'est "Dark Horse" que j'adore comme pas possible. J'attends avec impatience sa chronique !





Le 15 Janvier 2017 par SNAKEPIT (visiteur)

Moi non plus, je ne suis pas fan de NICKELBACK. Tout au plus, j'apprécie quelques titres (qui plus est, pas forcément connus du grand public) à droite et à gauche, mais ça s'arrête là. Pourquoi ce groupe suscite un tel rejet ? Je vais essayer d'apporter des éléments de réponses (qui valent ce qu'ils valent) : tout d'abord, NICKELBACK a eu le malheur d'arriver après la bataille, c'est-à-dire au milieu des 90's au moment précis où le mouvement Grunge était en train de s'embourgeoiser, de battre sérieusement de l'aile artistiquement. Quelques années plus tard, en 2001, le groupe Canadien a touché le jackpot avec l'album "Silver Side Up" qui, porté par le tube planétaire "How You Remind Me" qui a été matraqué sur les ondes jusqu'à écœurement, s'est vendu par millions dans le monde. Un tel succès a forcément suscité de la méfiance, de l'incompréhension, des rancœurs, voire du rejet, du dégoût, d'autant que ce groupe ne dégage pas une aura exceptionnelle et, à côté, de nombreux groupes plus talentueux et au potentiel plus intéressant sont restés confinés dans l'anonymat. Vu sous cet angle, je peux comprendre le rejet et le mépris que peuvent provoquer NICKELBACK. Ceci étant dit, je trouve également l'acharnement à leur encontre exagéré, disproportionné car, même si je suis loin d'être fan, je ne considère pas pour autant NICKELBACK comme ce qu'il y a de pire. Par exemple, à titre personnel, j'estime qu'un groupe comme LINKIN PARK est très largement plus détestable et mériterait plus que NICKELBACK des coups de pied au cul (là, on parle tout de même d'un groupe dont le 1er album a été catapulté au sommet des charts le jour même de sa sortie, qui a sorti dans la foulée un album de remixes, a fait un duo avec un rappeur mainstream, a toujours bouffé à tous les rateliers pour plaire au plus grand monde et qui, lui, semble bénéficier de la complaisance des journalistes).
Quoi qu'il en soit, NICKELBACK peut constituer une porte d'entrée dans le Metal. Si on peut objecter qu'il y a de bien meilleurs moyens d'entrer dans cet univers (et je suis d'accord avec ça), il existe également des portes d'entrée bien pires que celle-là (LIMP BIZKIT ou LINKIN PARK, pour ne citer qu'eux).








1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod