Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
3 commentaires notés  
[?]



Queen
Live At Wembley Stadium [2011]
Page  1 |

le 28 Novembre 2018 par BAPTISTE89


Le Live Wembley de 1986 a été capté lors de la dernière tournée de QUEEN avec Freddie Mercury ; en effet, les albums "The Miracle" et "Innuendo" ne seront pas suivis de tournées. La performance de la Reine était précédée par celles de INXS, THE ALARM et STATUS QUO ; une belle affiche.

Un très bon Live, dont l'entame est idéale : quoi de mieux pour commencer un concert qu'un titre de la veine de "One Vision" ? Rien de mieux pour chauffer un public de 72000 personnes dans le grand stade de Wembley. On retrouve dans ce Live les grands tubes des années 80 ("One Vision", donc, mais aussi "A Kind Of Magic", "Under Pressure" ou encore "I Want To Break Free"), et le groupe ne délaisse pas non plus ses albums de la décennie précédente ("Bohemian Rhapsody" bien sûr, "Love Of My Life" ou encore "We Are The Champions"). Le medley Rock'N'Roll est savoureux, et voit Roger quitter sa batterie pour rejoindre ses petits camarades. Moment de joie qui perd un de sa légèreté quand Freddie interrompt Brian au début de "Tutti Frutti", comme l'a remarqué Jeff avec son oeil de lynx ; le guitariste retrouve néanmoins rapidement son enthousiasme.

Freddie Mercury est bien sûr un frontman charismatique ; sa prestation scénique est excellente et très intense (il faut avoir une bonne forme physique pour faire ce qu'il fait), et son chant est réussi (quoique manquant parfois de subtilité, notamment sur "I Want To Break Free"). Il sait mettre la foule dans sa poche, comme on peut le voir après "A Kind Of Magic", où il interagit avec le public, ou encore lors de "Love Of My Life" avec son "I still love you". On le voit tantôt jouer du piano, tantôt de la guitare ("Crazy Little Thing Called Love"). On le voit parfois porter des déguisements ("Baby I Don't Care", "God Save The Queen") Les autres musiciens sont bien sûr plus effacés, mais ils se retrouvent parfois au centre de l'attention, comme Brian lors de son solo de guitare ou lors du medley Rock'N'Roll. Ce jour-là, le bon goût vestimentaire était de la partie ; John Deacon semble ne pas avoir laissé Jeff indifférent, avec son petit short jaune sexy.

Titre préféré : "Love Of My Life". Cette ballade m'émeut toujours autant, et l'interprétation, avec seulement Brian et Freddie sur scène, est superbe.

le 26 Septembre 2014 par RAMON

@ Jeff Kanji
Quand j'évoque "les deux chansons citées précédemment", j'entends à celles que sont "One Vision" et "Hammer To Fall", soit "Radio Ga Ga" (Roger Taylor) et "I Want To Break Free" (John Deacon), mais je reconnais que ce n'était aussi clair que dans mon esprit à la relecture de mon commentaire.
Tout cela afin de mettre en exergue le fait que les deux travailleurs de l'ombre qui formaient la section rythmique de QUEEN ont pris un poids plus important au sein de la direction artistique de la formation et d'ailleurs "A Kind Of Magic", le dernier hit en date de l'époque est aussi signé par Roger Taylor alors que "Friends Will Be Friends est cosigné par John Deacon/Freddie Mercury.
De fait sur le disque suivant tous les titres seront crédités aux quatre membres du groupe, ce qui de l'avis de Roger Taylor était la meilleure décision qu'ils aient prise, sachant qu'avant cela c'était le parolier qui s'adjugeait la paternité d'un titre ce qui frustra beaucoup Brian May.
Bien à toi et au plaisir de découvrir tes nouvelles chroniques.

Par Nightfall In Metal Earth

Arf désolé, la prochaine fois je fermerai ma gueule.

Merci à toi, je suis tout à fait d'accord avec ton appréciation par ailleurs.


le 26 Septembre 2014 par RAMON


Il fallait bien un jour ou l'autre laver l'affront laissé par le "Live Magic" paru du vivant du groupe, une chose horriblement éditée et produite à la va comme j'te pousse à destination d'on ne sait qui, un machin tellement cheap qui ne rendait en rien hommage à la dernière tournée en date (et dernière tout court) de QUEEN.
Voilà "Live At Wembley Stadium 1986" qui arrive avec ses gros sabots certes, mais ceux-ci sont sertis de diamants.
Alors oui, le groupe est au faîte de sa gloire même si il a abandonné le territoire nord-américain qui renâcle à le repropulser au sommet des charts, partout ailleurs les stades se remplissent en un clin d'oeil pour assister à des shows gigantesques mais aussi calibrés à la nano-seconde près, tout s'enchaîne (un peu trop) parfaitement. D'un concert à l'autre la set-list semble être gravée dans le marbre.Le rigorisme pop 80's a pris la place des ruades et des digressions mélodiques échevelées des 70's et QUEEN n'a en rien amorcé un retour en arrière malgré l'échec de "Hot Space", puisque c'est pour mieux nous balancer des "Radio Ga Ga" et autres "I Want To Break Free" qu'il a repris son itinéraire sous les quolibets des critiques et les acclamations du grand public. On peut toujours citer le "One Vision" inaugural ou encore "Hammer To Fall" pour contredire l'impression, il n'empêche les deux chansons citées précédemment qui témoignent d'un rééquilibrage des forces au sein du groupe puisqu'elles sont l'oeuvre du batteur et du bassiste, ont envahi l'espace sonore en mode Pop sur les ondes FM.
Le titre emblématique des 70's c'est "Bohemian Rhapsoy", celui des 80's c'est "Another One Bites The Dust", un morceau qui a failli ne pas se retrouver sur "The Game" et qui au final remporte le match du titre le plus vendu de QUEEN.
Tout cela passe fort bien la rampe sur scène et le reste aussi, les chansons de "A Kind Of Magic" étant devenues des hits instantanés ne dépareillent pas un ensemble qui contient en début de prestation la paire "In The Lap Of The Gods"/"Seven Seas Of Rhye" vite expédiée comme clin d'oeil oldies quand la tournée "The Works" proposait "Killer Queen" et "Stone Cold Crazy" au menu.
Et puis il y a le passage "Rock'n'Roll" pas inoubliable non plus.
Sinon l'insertion de "Friends Will Be Friends" au milieu des deux scies de clôture aussi habituelles qu'attendues est plutôt bien vue.

QUEEN joue pour les stades, envoie un show énorme visible et audible du 50 000ème rang, gagne en puissance ce qu'il perd en magie, ce qui prend à contre-pied le titre de l'album qu'il défendait cette année là.
Dommage que l'histoire scénique se soit arrêtée là, même si on ne saura jamais ce qu'aurait donné un ensemble gagné par la course au gigantisme.

Note: 3,5

Par Nightfall In Metal Earth

Je tiens juste à repréciser que "Hammer To Fall" est signée May et que "One Vision" est collective, partie d'un riff de Brian May une nouvelle fois, et que John avait rejoint très tardivement les sessions, ne considérant pas avoir donné vie au morceau.

Ravi de lire tes avis Ramon.

Jeff Kanji.


le 08 Avril 2008 par PIERRE1233


L'un des meilleurs live de l'histoire de la musique, à classer à côté de Alive! de Kiss et de AC/DC Live de AC/DC. Freddie Mercury était vraiment le plus grand chanteur au monde.













1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod