Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
20 commentaires notés  
[?]



Scorpions
Fly To The Rainbow
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 |

le 31 Août 2015 par DJINN


Je pense ne l'avoir acheté - il y a longtemps - que pour la chronique de STEF.

Pensez-vous, moi j'écoutais du velu, METALLICA et consorts, et SCORPIONS en version hippie ce n'était pas le vrai SCORPIONS, autant écouter JOAN BAEZ.

Seulement voilà ce truc est énorme, addictif, le gratteux et le chanteur sont géniaux. J'imagine même pas la légende que ça aurait été si le groupe avait été américain.

le 28 Août 2015 par CLANSMAN57


L'aventure SCORPIONS commence réellement ici pour moi.
De l'excellent Hard Rock à tendance psychédélique comportant de magnifiques perles.
J'adore la voix de Meine sur cet album, il est parfait et Uli l'est tout autant, mais à la guitare (je ne suis pas un grand fan de sa voix).

Un des meilleurs en ce qui me concerne.

le 22 Juin 2015 par SLAKER


Bon, on va passer pour toute l'histoire depuis "Lonesome Crow", je suis là pour juger le contenu de l'album, non ?

Le qualité de son est la plus mauvaise de toute la discographie, la faute à l'autoproduction autant prévenir tout de suite. Mais au niveau des compositions, c'est beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux.

Klaus Meine chante beaucoup plus que sur l'album précédent, son timbre de voix est plus reconnaissable, bien qu'il laisse parfois le chant à Uli ou même à Rudolf. Le titre "Fly To The Rainbow" peut faire penser à son homologue de "Lonesome Crow", mais lui au moins possède des transitions entre les différents thèmes. J'apprécie "Fly Away" pour sa très belle intro, "Speedy's Coming", le premier titre Hard du groupe, et puis "Fly People Fly", une belle power ballad (déjà) en 3 temps.

Un seul titre pose problème : "Drifting Sun". Le riff lourd de base est cool, mais la deuxième partie de la chanson, psychée, répétitive et à force pénible, donne envie d'arrêter l'album...

Mais la base est la et les compositions sont de qualité. Bon, il est pas parfait non plus : utilisation trop intensive de la double voix de la part de Klaus Meine et grosse présence de la guitare acoustique sont d'autres petits défauts un peu dommages...

Un bon album.

le 07 Mai 2011 par TONTON CLEM


Hey ! En lice pour le titre de la pochette la plus kitsch de tous les temps avec "Goodbye Yellow Brick Road" d'ELTON JOHN et "II" de LED ZEPPELIN, "Fly To The Rainbow" de SCORPIONS talonne ces derniers de très près. Après un premier opus quelconque, le groupe sort ce deuxième album qui marque l'arrivée de deux membres emblématiques que sont Francis Buchholtz et Uli Jon Roth. Encore une fois, les Teutons opèrent dans le rock psychédélique qui a fait le succès du précédent "Lonesome Crow", la facette sombre en moins.

"Speedy's Coming" déboule en ouverture, bien énergique par son refrain sautillant, et qui constitue une très bonne entrée en matière (comme pour la grande majorité des albums des SCORPS, en fait...). Le déluge d'arpèges introductif de "They Need A Million" rend ce morceau efficace, batterie et chant de Klaus Meine se démarquant. Par contre, les choeurs ont pris un sacré coup de vieux, désolé. Uli Jon Roth domine "Drifting Sun" par son chant et son marathon de guitares, cependant je trouve ce titre un peu trop lancinant. Mais pas grave, la magnifique interprétation de Klaus sur "Fly People Fly" donne vraiment envie de s'évader. Une bien belle ballade.
La suite de l'album ne me passionne pas autant... "This Is My Song"... Ben ta chanson, mon gars, elle est ni nulle, ni superbe, elle est le cul entre deux chaises... autrement dit juste sympat'. Avec "Far Away", c'est sûr qu'on nage en plein psyché, un morceau qui a des p'tits airs par-ci par-là de David Bowie dans les arrangements. Le long "Fly To The Rainbow" clôt ce disque et demeure lui aussi agréable à écouter, avec ses envolées de guitares et sa belle intro...

Bon, y'a quelque chose qui me gêne avec l'album "Fly To The Rainbow", quand même. Je n'ai accroché que moyennement à ce skeud, peut-être en raison du son vachement daté et d'une production sans doute trop léchée. Les SCORPIONS font preuve d'un grand investissement sur cet album, mais la raison est qu'il y a certains morceaux qui ont atrocement pris de l'âge... Pour ma part, je préfère leur période post-progressive qui est bien plus aboutie.

Morceaux favoris : "Speedy's Coming", "Fly People Fly".

le 13 Janvier 2011 par PIERRE1233


Le premier groupe Metal allemand arrive ici avec son deuxième album, beaucoup plus différent du premier que ce que plusieurs disent. "Lonesome Crow" était du pur Heavy Metal dans la lignée de BLACK SABBATH, l'influence du groupe d'Iommi est d'ailleurs évidente tout au long de l'album. Le style était précis et c'était du solide.

"Fly To The Rainbow" est assez différent puisqu'il n'a pas de style précis, c'est de l'expérimentation. SCORPIONS, en effet, mélangent leurs influences et expérimentent plusieurs styles: on passe de la ballade au Heavy Metal puis au rock psychédélique, parfois les 3 en même temps. Si le chant de Klaus Meine est superbe et que les soli de Roth sont exceptionnels, le groupe alterne les riffs lourds et les passages planants, le tout avec des sonorités parfois étranges. Le micro est même prêté à Roth pour quelques morceaux ici et là, le six-cordiste se débrouille bien mais n'arrive pas du tout à la cheville de Klaus Meine. Également, l'influence de BLACK SABBATH est nettement moins marquée ici, c'est plutôt celles de JIMI HENDRIX et de PINK FLOYD qui sautent aux yeux. La chanson la plus représentative de l'album serait probablement "They Need A Million": elle alterne les diverses facettes du groupe à l'époque et reste très bonne, mais également étrange et mystérieuse. "Fly To The Rainbow" vient aussi à l'esprit, elle alterne également les passages planants et plus Heavy, l'influence de PINK FLOYD y est évidente et le solo de Roth nous fait voyager aux confins de l'espace.

Ainsi, il est évident que le groupe se cherche et les expérimentations diverses tout au long de l'album finissent par nous étourdir, même si aucune chanson n'est réellement mauvaise.













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod