Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
31 commentaires notés  
[?]



Black Sabbath
Black Sabbath
Page  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

le 21 Avril 2016 par CLANSMAN57


Heavy Metal embryonnaire, jouissif au possible !
Pas mal Bluesy, Psyché, les riffs sont joués avec une lourdeur inédite.
C'est clairement nouveau, sous ce voile Bluesy/Psyché, on sent une certaine menace, comme si des Bluesmen étaient sur le point de basculer dans une dimension noire... Ils ne sont pas encore complètement absorbés, mais ça ne va pas tarder...

Historique, essentiel, (n'en déplaise), il rebutera les personnes qui n'aiment ni le Blues, ni le Psyché, ainsi que celles qui ne jurent que par des compositions carrées, avec des soli courts.

La Genèse du Metal est groovy à souhait en plus... Bien plus que la relève qui oubliera souvent ce détail important dans la musique.
Ah ce Geezer Butler...

le 05 Octobre 2015 par ADRI


Déjà, la pochette en fout un sacré coup : dans un décor lugubre (un vieux moulin à eau à l'orée d'une forêt sinistre), une Mona Lisa au look gothique pose, regardant l'objectif du photographe. Au dos, la forêt, sinistre, et un corbeau sur une branche.

Alors moi je dis : ne pas se laisser berner par l'aspect de cette pochette, l'ambiance du disque est loin d'être aussi sombre qu'elle ne le suggère. On donne le change le temps du morceau d’ouverture, l'immense et très réussi "Black Sabbath", avec son riff lourd, et dévastateur, son solo d'outro démentiel. Mais dès "Wizard", et ce pour quasi tout le reste de l'album, c'est du Hard Bluesy ! Allez, j'exagère peut être un peu mais disons que je m'attendais tellement à du Black avant l'heure, on va dire que c'est de ma faute. Le titre n'en est pas moins excellent, avec l'harmonica très présent d'Ozzy. "Behind The Wall Of Sleep" est lui aussi excellent d'ailleurs. Mais pour moi, le meilleur morceau est celui qui suit : NIB avec son riff (mais quel riff, saperlipopette !) destructeur. Précisons que le titre de cette chanson ne signifie pas "Nativity In Black" (Naissance Noire, bref, l'anti-Christ), mais nib, tout simplement. C'est une allusion à la barbichette du batteur, Ward, qui ressemble à une mine de crayon ('pen nib'). Rien de sataniste là-dedans, mais ça semblait tentant d'essayer de trouver des allusions satanistes ! Tout de suite, on est déçu, hein ? Comment ça les paroles font allusion au Diable ? ("My name is Lucifer, please take my hand oh yeah !").


Face B à peine en dessous de la face A, avec "Evil Woman" qui sortira en single et qui est, il faut le dire, assez pop. "Sleeping Village" est la grosse barbaque du disque, avec plus de 10 minutes, donc 5 de solo de gratte exceptionnel (et une intro sombre, c'est admis). C'est pas très original mais ça décoiffe, surtout pour l'époque. "The Warning" (collée avec "Sleeping Village" sur l'édition vinyle) est tout aussi excellent qu'un "Behind The Wall Of Sleep". Effectivement moins abouti qu'un LED ZEPPELIN, on peut quand même dire sans risque qu'avec ce premier album studio, "Black Sabbath" a marqué le Rock de son empreinte, indéniablement.

Un must. 4,5/5.

le 23 Octobre 2014 par NOORS


Bon. C'est un bon album. Très "dark" pour l'époque.
Les titres sont bons. Le premier surtout, à mon goût.
Lé créativité est exceptionnelle.
Les "mélodies" sont bonnes.
Mais voilà, sur la prod', techniquement, et sur le travail des riffs, ça ne rivalise pas encore avec LED ZEPPELIN ou encore DEEP PURPLE.
Personnellement, avec un "Communication Breakdown", un "Whole Lotta Love" sortis un an plus tôt, ou encore un "Speed King", sorti la même année, ça ne soutient pas la comparaison. C'est moins carré.
Pour moi, c'est bien uniquement sur la créativité que cet album est explosif. Quand on sait qu'il ne plante pas que de fantastiques fondations. Ce génie va faire péter un barrage entier construit autour du blues et du rock'n'roll qui va libérer les énergies, et on ne devine encore pas aujourd'hui ou elles continueront de déferler.

Mais bon. Comme, et même encore plus, que pour "Kill'Em All" ou "Bonded...", la clef est parfaite en ce qu'elle ouvre une porte d’où on ne perçoit encore pas les limites de l'horizon à l'époque. Mais la finition ne l'est pas.
Novateur et surtout créateur, mais imparfait.
3,5/5 pour moi.

le 20 Juillet 2014 par ENENRA

BLACK SAB' ce sont des mecs qui voulaient reprendre "Sunshine Of Your Love" mais qui avaient grave la flemme en fait.

le 16 Avril 2013 par TONTON CLEM


Parfois, il est difficile de disserter sur l'énorme influence qu'ont eus certains albums à travers les âges. Du coup, je me verrais mal rendre un essai philosophique sur le premier méfait d'ELVIS (1956, ça nous rajeunit pas) ou l'apport musical des ROLLING STONES... Mais force est de constater qu'un groupe comme BLACK SABBATH a posé les fondations d'un genre tout à fait inédit à l'aube des 70's. Le Heavy Metal vit ses premières heures à travers leur premier fait d'armes éponyme, avec sa pochette extraordinaire qui me laisse sur le cul à chaque fois que je la contemple (cette Mona Lisa au coeur d'un paysage champêtre et cette typo gothique laissent présager un contenu des plus mystérieux)...

Dire que la chanson qui ouvre ce disque représente à lui tout seul le patrimoine de notre musique bien-aimée. En effet, c'est plus un secret : "Black Sabbath" sur "Black Sabbath" de BLACK SABBATH constitue la toute première composition purement Metal : les cloches retentissent, l'orage gronde avant que ne surgisse l'un des riffs les plus cultes et pétrifiants de l'Histoire... Une ambiance des plus maléfiques se dégage à travers le chant possédé d'Ozzy Osbourne, cette lenteur accablante avant une accélération qui fait la part belle au talent combiné de Tony Iommi, Geezer Butler et Bill Ward. Cela sonne comme une évidence si l'on affirme que "Black Sabbath" est belle et bien LA chanson Metal par excellence.

D'autres morceaux dominent ce premier album par leur côté lourd et malfaisant, je pense à "Sleeping Village" avec son intro acoustique et sa guimbarde bienvenue ou bien le long "Warning" où l'exceptionnel guitariste qu'est Iommi nous sert une sacrée collection de soli. Mais le groupe reste quand même dans une veine assez blues (l'amusant "Wizard" avec son harmonica bien sympa) ou groovy à l'image de son compatriote LED ZEP (le redondant "Behind The Wall Of Sleep", la reprise "Evil Woman" ou l'incontournable "N.I.B." qui s'imposera comme un classique tout comme la chanson éponyme).

Premier disque pour BLACK SABBATH, première consécration. Précurseurs d'un style unique, la gloire pour Ozzy et ses potes se concrétisera par la suite...

Top du Tonton : "Black Sabbath".
Bombes : "N.I.B.", "Warning".
Curiosité : "The Wizard".













1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod