Recherche avancée       Liste groupes



Moyenne établie
sur la base de
10 commentaires notés  
[?]



Black Sabbath
Technical Ecstasy
Page  1 | 2 | 3 |

le 02 Décembre 2017 par HEYDRICH


Si on écoute bien, il y a 3 phases avec le vieux SABBATH ; les trois premiers, lourds et sans concession, les trois suivants qui sont plus planants et plus expérimentaux et les deux derniers, qui sont n'importe quoi ou presque. Le présent album représente bien le début de la chute de l'ange du vieux SABBATH, très loin des premières réussites, loin des coups de génie, loin de tout finalement de ce que représentait BLACK SABBATH. Bien entendu, comme disait Darwin, vive l'évolution mais doit-ce être une évolution à tout prix ? En dehors de l'évolution obligatoire, point de salut ? Si l'évolution tant désirée nous mène vers le néant, doit-on toujours applaudir et crier 'oui, encore' ? À mon humble avis, non. Cet album est bien peu de chose de transcendant, bien peu de chose qui retourne les tripes à l'écoute, bien peu de chose point final. Un chant du cygne brutal et ennuyant au possible. Si le groupe avait sorti l'album sous un autre nom, serait-il vraiment d'actualité ? Non, tout simplement...

le 22 Avril 2016 par ROOTS

@CLANSMAN57: Perso, je le trouve excellent ce "Technical Ecstasy". Bizarre que tu ne l'aimes pas alors que tu as l'air d'apprécier "Never Say Die". De toute façon, je trouve que les gens ont tendance a vraiment sous-estimer ces deux disques.

"You Won't Change Me", "Gypsy", "All Moving Parts" et "Dirty Women" sont de petites tueries, je trouve. En revanche, le morceau introductif "Back Street Kids" n'est pas extraordinaire.
Le SAB' est un peu différent, mais je trouve ce petit virage vraiment bien négocié (même "It's Alright", qui contraste pas mal avec le style habituel du groupe, n'est pas dégueu).

le 21 Avril 2016 par CLANSMAN57


Ouch ! Aïe ! BLACK SABBATH se vautre lamentablement !
Preuve qu'ils ne sont que des êtres humains et que l'inspiration n'est pas source inépuisable...
Preuve également qu'après une flopée d'albums exemplaires, dont un dernier chef d’œuvre, la chute est dure... très dure.

Le groupe se cherche clairement, il ne sait pas quelle direction prendre et l'auditeur soupire...

On commence par une ouverture moyenne, on enchaîne avec un titre dépressif qui aurait pu fonctionner, mais qui cloche... vient le morceau Pop avec Bill Ward au chant, une sainte horreur.
"Gypsy", je viens de la réécouter, je m'en souviens déjà plus.
"All Moving Parts (Stand Still)" possède une bonne basse, mais bof... d'ailleurs le Groove souffre sur ce disque...
"Rock'N'Roll Doctor" ne dure pas longtemps, mais j'ai l'impression qu'elle fait 10 minutes tellement elle est chiante.
Viennent "She's Gone" et "Dirty Women".
La première est le meilleur titre, une magnifique ballade acoustique avec violons, c'est foutrement beau...
La seconde semble vouloir renouer avec les grands titres d'antan, mais c'est pas trop ça...

Bref, je sauve un titre de ce désastre.

le 03 Février 2016 par FREUSS


L' album de la fêlure, celui qui a largué ceux qui ne voulaient entendre que du lourd et du massif (les futurs fans de doom et de stoner en particulier...).
Pourtant Iommi se lâche complètement et prend tout le monde à contre-pied en balançant des solis extraordinaires de feeling et de mélancolie.
Je suis totalement fan de ce Iommi là, je pourrais l'écouter jouer comme ça pendant des heures.
D'ailleurs j'y retourne...

le 16 Décembre 2014 par GARUMAN


Cet album est à réhabiliter d'urgence. Ce n'est même pas la nostalgie qui parle, vu que je ne l'écoute que depuis trois jours. Alors que je n'en entends que du mal depuis une vingtaine d'année.
Je m'attendais donc à un disque de Rock jazzy bordélique, je me suis pris une baffe d'entrée de jeu avec le premier morceau : guitare galopante et méchamment heavy, section rythmique oppressante et dévastatrice, et un Osbourne qui semble quand même être un peu à la traîne.
La suite est moins puissante, mais toujours variée et de grande qualité (à une ou deux exceptions prêt).
BLACK SABBATH nous offre quelque chose de vraiment différent sur ce disque. Et Iommi abandonne cette noirceur qu'il a expérimenté jusqu'au bout en commençant à faire "pleurer" sa guitare, comme il l'a si magnifiquement fait sur les deux premiers albums avec Dio.
Alors je comprends que ce disque irrite les fans les plus metalleux, mais rien à faire c' est une perle.
Et ce dernier titre, quelle bombe !













1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod