Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (15)
Questions / Réponses (4 / 13)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edguy, Armory, Ape, Iron Savior, Primal Fear, Heavens Gate, Manigance, Hibria, Soulhealer, Shockmachine, Lovebites, Darker Half, Chroming Rose, Scanner, Zonata, Steel Attack, The Storyteller , Montany, Metalium, Insania, Heavenly
- Membre : Rawhead Rexx, Holy Moses, The German Panzer , Michael Kiske , Roland Grapow , Andi Deris , Masterplan, Unisonic, Place Vendome, Beautiful Sin, Pink Cream 69
- Style + Membre : Serious Black, Gamma Ray, Symfonia
 

 Site Officiel D'helloween (2193)
 Myspace (950)
 Chaîne Youtube (875)

HELLOWEEN - 7 Sinners (2010)
Par DARK BEAGLE le 10 Juillet 2016          Consultée 1513 fois

"Gambling With The Devil" avait un petit côté exceptionnel. On retrouvait un HELLOWEEN carrément décomplexé, capable de faire parler la poudre de façon très convaincante tout en se montrant plus nuancé. Un album majeur dans la discographie des Citrouilles qui connaîtra rapidement un revers de médaille assez contrariant pour tout fan du groupe : une « redite » de l’exploit somme toute prévisible, mais franchement agaçante.

"7 Sinners" se veut percutant, rentre-dedans par moment, mais par rapport à son illustre grand-frère, il finit par faire dans la démesure. C’est trop, c’est too much, finalement. Le disque dure une bonne heure et c’est un petit peu trop long, surtout que la formation ne trouve pas forcément les refrains qui font mouche. C’est parfois un peu facile. Alors oui, "The Sage, The Fool, The Sinner", c’est sympa à reprendre en chœur, mais qu’est-ce que c’est convenu !

HELLOWEEN peut toutefois se montrer étonnant par moment, comme avec "Where The Sinners Go", morceau d’ouverture lumineux, un mid tempo étouffant qui vient donner une ambiance à ce disque dès le départ. Et le clip de "Are You Metal" (sérieux, HELLOWEEN marche sur les plates-bandes de GAMMA RAY, là…) va confirmer cette tendance à proposer quelque chose de plus sombre. Et avec le consentement de Michael Weikath, comme quoi il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

"7 Sinners" est quelque peu décevant donc. Tout n’est pas à jeter, on retrouve des moments plus inspirés, comme "If A Mountain Could Talk" ou encore "Far In The Future". Mais nous sommes encore loin de la spontanéité d’un "Gambling With The Devil" et cet album manque finalement de mordant. On se retrouve face à un groupe qui balance bien, mais qui joue largement sur son capital sympathie (de plus en plus gros, sacrées Citrouilles !) pour faire passer les demi-molles, si vous me passez l’expression.

"7 Sinners" est donc un disque en trompe-l’œil, globalement décevant, finalement. Où le bon se perd un peu parmi les morceaux plus convenus.

A lire aussi en POWER METAL par DARK BEAGLE :


LOVEBITES
Glory, Glory, To The World (2021)
Turbo lovers




LOVEBITES
Battle Against Damnation (2018)
Damnation and a day


Marquez et partagez






 
   BAST

 
   DARK BEAGLE
   DARK BOUFFON
   DARK SCHNEIDER
   GEGERS
   JEFF KANJI

 
   (6 chroniques)



- Andi Deris (chant)
- Michael Weikath (guitare)
- Sascha Gerstner (guitare)
- Markus Grosskopf (basse)
- Dani Loble (batterie)


1. Where The Sinners Go
2. Are You Metal ?
3. Who Is Mr. Madman ?
4. Raise The Noise
5. World Of Fantasy
6. Long Live The King
7. The Smile Of The Sun
8. You Stupid Mankind
9. If A Mountain Could Talk
10. The Sage, The Fool, The Sinner
11. My Sacrifice
12. Not Yet Today
13. Far In The Future



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod